Chargement

OFFRE SPÉCIALE "PIERRES D'OR"*
ABONNEZ-VOUS

Le marché de l’immobillier se réinvente , Immoweek aussi
(Offre valable jusqu'au 28 février 2019)

Les + Réservés aux abonnés

+Immoweek, le 13H

LA nouvelle référence des professionnels de l’immobilier en tertiaire comme en logement. Dès 13H chaque jour, l’actualité en temps réel accompagnée de dossiers, d’interviews et de documents à forte valeur ajoutée à consulter sur PC, tablette ou smartphone.

+Immoweek, le magazine

Enrichi avec l’analyse par nos experts des dossiers spéciaux, des key-plans, des interviews…

+Immoweek, les news

Les alertes réservées à nos abonnés, chaque fois que l’actualité n’attend pas.

+Participation aux événements

La participation aux « Pierres d’Or » et aux « Trophées Logement & Territoires » à tarif privilégié avec priorité de réservation.

+Ligne Téléphonique dédiée

+Le cadeau réservé aux abonnés

Le coffret édition limitée le « 20 years book».
Valeur : 250 €.

Formulaire d'abonnement

Veuillez remplir le formulaire.
Nous prendrons contact avec vous rapidement pour valider votre demande.

Je souhaite m'abonner pour un an à Immoweek pour un montant de 1 245 euros TTC + 6 accès web au lieu de 4 initialement prévus.

1245 € TTC

(soit 1219,39€HT - TVA 2,10%)

*offre réservée aux nouveaux abonnés

* Champs obligatoires Veuillez remplir tous les champs obligatoires Veuillez rentrer une adresse mail valide Une erreur est survenu, veuillez recommencer Votre demande est en cours d'envoi Votre demande a bien été envoyée

Envoyer

Édito
par Pascal Bonnefille

le 18/01/2019

Un (grand) merci à Anne Hidalgo !

En choisissant un tel titre, on n’ignore pas que l’on va se faire taper sur les doigts, et pas qu’un peu, par tous les opposants à la Maire de Paris, aux premiers rangs desquels il faut certainement compter beaucoup d’automobilistes.

Mais nous ne sommes pas des spécialistes de la bagnole, mais de l’immobilier. Et, dans ce cadre, le constat s’impose : en mettant en oeuvre, en novembre 2014, « Réinventer Paris » – qui, à l’époque, suscitait beaucoup de critiques ou de doutes amusés ; le commentaire le plus souvent entendu était : « c’est du gadget » – l’équipe municipale (et, ici, il faut évidemment faire toute sa place à Jean-Louis Missika, maître d’œuvre du projet, et à toute son équipe, sans oublier Alexandre Labasse, le patron du Pavillon de l’Arsenal) a créé un mouvement qui ne s’est pas démenti depuis. Les réalisations concrètes (on est donc loin de la babiole annoncée) sont sur le point d’éclore et on attend avec impatience de découvrir terminés le projet Morland ou les « 1000 Arbres », pour ne citer qu’eux. Treize, en tout cas, ont reçu leur permis de construire et huit sont donc effectivement en chantier. Après que la Métropole du Grand Paris se soit intelligemment inspirée du dispositif, on vient de connaître les lauréats du deuxième (on n’ose dire le second) opus de l’opération : pour redonner vie aux « dessous de Paris », 217 candidats (!!!) avaient postulé sur 31 sites. Et les résultats sont, là aussi, au rendez-vous. On soulignera l’originalité, l’inventivité et la capacité à mixer les usages dont on fait preuve les projets. Avec un élément intéressant : la capacité des acteurs (architectes, investisseurs, promoteurs) à monter des dossiers ensemble, avec des « majors » et des professionnels de moyen (et de notoriété) plus modestes. Bref, ce concours permet de promouvoir les capacités innovantes, notamment des promoteurs, et de les sortir de leur « train-train ». Le nombre des dossiers présentés montre qu’ils ne demandent que cela. On s’en réjouit et pour cela aussi, on osera réitérer un « merci Anne Hidalgo ».

Portrait

Chargement