Chargement

retour Accueil > Territoires > Actualités > Bureaux en régions : vers les 1,5 million de m2...

Bureaux en régions : vers les 1,5 million de m2 en fin d’année, selon CBRE

- Le - par Jean-Baptiste Favier

Dans un point marché sur les principales places tertiaires en régions (à savoir Aix-en-Provence/Marseille, Lyon, Lille, Bordeaux, Nantes, Strasbourg, Grenoble, Montpellier, Nice-Sophia, Rennes, Rouen et Toulouse), CBRE note une belle performance de la demande placée : 728 200 m2 ont ainsi été placés au 1er semestre. Et d’anticiper un atterrissage en fin d’année autour d’1,5 millions de m2 placés, le record de la décennie.

cbre-regions-dem-placee

Cliquez pour agrandir

Parmi les faits marquants du semestre, CBRE recense 20 transactions de plus de 5 000 m2 (qui représentent 26 % de la demande placée) et une part du neuf de 44,5 %. Les villes qui ont connu une augmentation de leur demande placée sont : Lille (95 300 m2 placés) ; Bordeaux (78 100 m2) ; Grenoble (72 500 m2) ; Aix/Marseille (71 100 m2) ; Rennes (61 000 m2) ; Montpellier (30 900 m2) et Rouen (19 000 m2). A l’inverse, les villes qui ont vu leur demande placée baisser : Lyon (109 300 m2) ; Toulouse (88 400 m2) ; Nantes (61 000 m2) ; Strasbourg (31 300 m2) et Nice-Sophia (20 300 m2).

cbre-regions-offre

Cliquez pour agrandir

L’offre immédiate à la fin de la période reste contenue à la moyenne décennale de 1,8 million de m2, une constante depuis 2009. L’offre neuve a tendance à se résorber, le conseil observant, par ailleurs, un taux de vacance dans les grandes métropoles régionales en baisse générale. L’offre immédiate baisse à Lille, Strasbourg, Lyon, Grenoble, Nice-Sophia, Rouen, Nantes et Bordeaux et augmente à Rennes, Toulouse, Montpellier et Aix/Marseille. Plusieurs de ces villes voient leur stock d’offre neuve passer sous la barre des 10 % de l’offre disponible sur leur marché : Rennes, Toulouse, Montpellier, Strasbourg, Grenoble, Nice – Sophia.

Les loyers poursuivent, depuis 2015, leur croissance et atteignent, en moyenne pour du neuf ou restructuré, 220 euros (HT, HC) du mètre carré et, pour le " prime ", 320 euros (HT, HC) du mètre carré.

Jean-Baptiste Favier

Chef des informations

Chargement