Chargement

retour Accueil > Bureaux > Actualités > Catella Property : 1,6 milliard d’euros...

Catella Property : 1,6 milliard d’euros placés au 1er semestre par l’équipe investissement

ActualitésBureaux

le 03 Juil 2018

Info immoweek

Depuis le début de l’année, l’équipe investissement de Catella Property a placé 1,6 milliard d’euros d’actifs, ainsi qu’un milliard d’euros d’opérations sous promesse à finaliser d’ici la fin de l’année.
Parmi les opérations actuellement sous promesse, « nous avons mis sous promesse de vente deux portefeuilles d’une valeur globale de 775 millions d’euros pour lesquels nous étions conseil exclusif du vendeur » précise Stéphane Guyot-Sionnest, co-président de Catella Property.

Parmi les transactions signées figurent en Ile-de-France :

• « Chapelle International »
Linkcity a cédé, en Vefa, à Blackstone, un ensemble de 33 700 m² de bureaux. Situé dans le 18ème arrondissement, face au Campus Condorcet, « au cœur d’un nouveau quartier mixte », les deux immeubles « ItWorks ! » et ItsWell ! » ont, respectivement, été conçus par les agences Arte Charpentier Archiectes et Metra & Associés, « pour répondre aux nouveaux usages de travail et de performance énergétique ». La transaction a été réalisée par Catella Property dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec JLL.

• « 146 Haussmann »
Generali, a acquis, auprès d’un investisseur privé, le 146, boulevard Haussmann (8ème) développant 2 130 m2 de bureaux. Détenu en pleine propriété, l’actif à usage de bureaux et commerces édifié au 19ème siècle est loué à 100 % à sept locataires pour la partie bureaux, notamment à des cabinets d’avocats, au restaurant Le Relais Haussmann et à La Suite Haussmann, restauration rapide. La transaction a été réalisée par Catella Property dans le cadre d’un mandat exclusif.

• « Dock en Seine »
Gecina a cédé à BNP Paribas Reim l’ensemble « Dock en Seine » développant 15 918 m2 de bureaux. Situé à Saint-Ouen (93), au sein de la Zac des Docks (pôle tertiaire majeur du Grand Paris), l’actif « offre un excellent niveau de performance énergétique et une large gamme de services à ses utilisateurs (RIE, cafétéria, jardin intérieur et terrasses aménagées). Il bénéficie d’une desserte exceptionnelle grâce à la ligne 13 et, prochainement, la ligne 14 du métro ». Entièrement loué à deux locataires que sont Kerudys (groupe SVP) et le RSI (Régime Social des Indépendants), « Dock en Seine » présente « un loyer bureau défensif » (298 euros (HT, HC)/m2). La transaction a été réalisée dans le cadre d’un mandat co-exclusif entre BNP Paribas Real Estate et Catella Property.

• Hôtel Hyatt
Primovie a acquis, en Vefa, un ensemble hôtelier pré-loué, cédé par Kaufman & Broad. Situé en bordure de l’autoroute A1, l’hôtel 4 étoiles, de 304 chambres et la résidence hôtelière de 126 appartements, sont à proximité immédiate de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle et du parc des expositions de Paris Nord Villepinte. La transaction a été réalisée par Catella Property, dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec Crédit Foncier Immobilier.

• « Coeur Marais – Fhive »
Generali a acquis auprès de Blackstone l’ensemble « Coeur Marais – Fhive », développant 21 600 m2. Situé au cœur du 3ème arrondissement, cet ensemble « bénéficie d’une localisation centrale et connectée grâce à 9 lignes de métro et 3 lignes de RER accessibles à pied, localisation très plébiscitée par les entreprises de l’économie créative. Livré en mai 2017, il a une identité forte et multi-labellisé et a fait l’objet d’une restructuration exceptionnelle permettant de séduire des locataires de renom tels que Wework, Accor Hotels, Uber, Affif-Festival de Cannes ». La transaction a été réalisée par JLL et Catella Property dans le cadre d’un mandat co-exclusi

• 49,51, rue La Boétie
Il s’agit d’un immeuble de bureaux développant 11 000 m², situé au cœur du 8ème arrondissement. Il a été cédé par Poste Immo à BNP Paribas Reim. Bénéficiant d’une localisation tertiaire « prime », à proximité des Champs-Elysées, l’actif est loué intégralement à Bank of America. La transaction a été réalisée par Catella Property dans le cadre d’un mandat exclusif.

• « Highlight », à La Défense
Il s’agit d’un ensemble de bureaux et services d’une surface globale de 24 000 m2 en Vefa. La transaction portait sur la partie bureaux, cédée par Kaufman & Broad au groupe Eurazeo. L’ensemble sera partiellement occupé par Kaufman & Broad, dans le cadre d’un bail de long terme. La transaction a été réalisée par Catella Property dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec Cushman & Wakefield.

• « Crystalys »
« Crystalys » a été cédé par Gecina à Baumont Real Estate Capital, accompagné par Aquila Asset Management. Détenu en pleine propriété, l’actif développe une surface de 25 800 m2, offre « de nombreux services haut-de-gamme tels que des terrasses aménagées et un parc paysager, un restaurant et une cafétéria, une salle polyvalente, un salon VIP et une conciergerie. Il est loué très majoritairement à huit locataires de qualité dont Nestlé Waters et Diebold Nixdorf ». La transaction a été réalisée par Catella Property et Savills dans le cadre d’un mandat co-exclusif.

• Les Coteaux sur Seine
Fiducial Gérance, agissant pour le compte de sa SCPI diversifiée Buroboutic, a acquis, auprès d’un propriétaire privé, un immeuble de bureaux neuf en pleine propriété, d’une surface locative totale de 1 100 m2 au 37-39, route de Vaugirard, à Meudon (92) . Cet actif est loué dans le cadre d’un bail ferme de 9 ans. La transaction a été réalisée par Catella Property dans le cadre d’un mandat exclusif.

• Portefeuille Lutèce
Il s’agit d’un portefeuille parisien, composé de 46 actifs commerciaux totalisant 5 463 m2 répartis sur 21 adresses. Il a été cédé par Generali au Groupe Madar. Les actifs sont loués à des enseignes nationales telles que Bio C’ Bon, Audika, Café Coton, ou encore les banques CIC, Crédit Agricole et LCL. La transaction a été réalisée par Catella Property dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec JLL.

En régions :

• « Aquitaine »
Il s’agit d’un ensemble d’une cinquantaine de bâtiments situé à Saint Médard en Jalles (33) et développant une surface totale d’environ 85 000 m2. Cet ensemble été cédé par ArianeGroup à Airbus. La transaction a été réalisée par Catella Property dans le cadre d’un mandat exclusif.

• « Le Discover »
Cédé par ACM à Swiss Life, l’immeuble de bureaux « Le Discover », situé à Lyon-Part Dieu développe 4 500 m2 de bureaux, « au cœur du quartier d’affaires régional le plus prisé par les entreprises et les investisseurs ». La transaction a été réalisée par Catella Property dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec JLL.

• « Docksite »
Situé au cœur du pôle numérique de Lyon Vaise, l’immeuble de bureaux « Docksite », développant 14 400 m2, est détenu en pleine propriété et a été cédé par DWS à Real IS. Construit en 2008, il possède une architecture « de qualité » (Sud Architectes). Il a été développé par Sogelym Dixence et dispose de près de 700 m² de terrasses. L’actif est entièrement loué à six locataires tels que France Télévisions, Bandai Namco, Banque Palatine ou encore Havas 360. La transaction a été réalisée dans le cadre d’un mandat co-exclusif entre JLL et Catella Property.

• Plate-forme logistique Lapeyre
Cédée en Vefa par Concerto (filiale du groupe Kaufman & Broad) à DWS, cette plate-forme logistique développe 73 800 m².
Elle est située dans la Zac Portes de Chambord, à Mer (41), au sein d’un pôle logistique en fort développement. L’actif est entièrement loué au groupe Lapeyre dans le cadre d’un bail ferme de 9 ans. La transaction a été réalisée par Catella Property dans le cadre d’un mandat co-exclusif avec Arthur Loyd.

A noter : l’équipe Coporate de Catella Property a également réalisé « une belle opération » avec la vente à utilisateurs d’ « Atriode », à Gentilly (94).

Lamotte Promoteur Immobilier, désormais implanté en Ile-de-France a vendu, en état futur d’achèvement, un immeuble développant 6 500 m2 environ de bureaux à la Mutuelle Sociale Agricole Ile-de-France (MSA IDF) au 135, avenue Paul-Vaillant Couturier, à Gentilly.
« Avec cette première opération en immobilier d’entreprise en Ile-de-France, le Groupe Lamotte démontre son savoir-faire dans la réalisation de sièges sociaux de grands utilisateurs » précise Christophe Hervy, directeur général.
Le Groupe Lamotte était conseillé par Catella Property.

Thierry Mouthiez

Directeur de la rédaction

Édito
par Valérie Garnier

le 19/09/2018

La Défense : 60 ans et toujours sexy !

L’histoire se passe dans un pavillon situé en banlieue parisienne, en l’occurrence Courbevoie. Une ville en plein bouleversements, consécutifs aux travaux d’urbanisme monumentaux qui y sont engagés, tout comme à Puteaux et Nanterre, pour que le futur quartier de La Défense voit le jour.

Les camions, les pelleteuses, les marteaux-piqueurs, les grues et le bruit incessant que forme l’ensemble, dressent le décor du film de Pierre Granier-Deferre, d’après un roman de Georges Simenon, intitulé « Le Chat ». Nous sommes en 1971 et le quartier de La Défense, qui a été inauguré avec l’ouverture du Cnit en septembre 1958, s’apprête à émerger. Courbevoie, Puteaux et Nanterre vivent leurs derniers jours de « petites banlieues parisiennes ».
Après moultes rebondissements, péripéties et crises diverses, La Défense n’a eu de cesse de se développer, de se construire et même se déconstruire !
Pour faire face à l’obsolescence de nombreuses tours, un « Plan de Renouveau de La Défense » est lancé en 2006 par Nicolas Sarkozy, alors président de l’Epad. Il prévoit la construction de 850 000 m2 de bureaux supplémentaires, dont 350 000 en démolition-reconstruction ; 100 000 m2 de nouveaux logements et la réalisation de grands équipements.

En 2007, l’EPGD est créé pour gérer et promouvoir le quartier d’affaires. En 2010, l’EPGD change de nom pour devenir Defacto, tandis que l’Epad fusionne avec l’Epasa, aménageur de la Zac Seine-Arche, pour devenir l’Epadesa.

En janvier 2018, Defacto et l’Epadesa décident, à leur tour, de fusionner et la nouvelle structure, en charge de gérer, d’aménager et de promouvoir le quartier se nomme alors Paris La Défense.

Aujourd’hui, Paris La Défense fête ses 60 ans ! Historiquement, il s’agit du premier quartier d’affaires européen ; le quatrième le plus attractif au monde, selon le baromètre d’attractivité EY-ULI 2017 ; un territoire de 564 hectares, dont 31 d’espaces piétons ; 500 entreprises sont implantées, dont 41 % d’origine étrangère ; 75 % de sièges sociaux. La Défense, c’est aussi 3,5 millions de mètres carrés de bureaux dans plus de 70 tours, dont 10 000 m2 d’espaces de coworking ; 180 000 salariés ; 42 000 habitants et 45 000 étudiants. La Défense continue de se moderniser autour de nouvelles gares et développe des infrastructures au service des habitants afin de s’intégrer et répondre aux exigences et aux ambitions du Grand Paris. Bref, La Défense est loin d’avoir achevé son évolution urbaine !

Portrait

Chargement