Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Green & Innovations > Actualités > Le choix Immoweek : qui emportera la Pierre...

Le choix Immoweek : qui emportera la Pierre d’Or « Green & Innovations » ?

ActualitésGreen & Innovations

le 05 Jan 2018

Qui emportera, le 31 janvier 2018, la « Pierre d’Or » dans la catégorie « Green & Innovations » ? Sept acteurs majeurs du secteur (nous avons deux duos nommés) sélectionnés par le Jury des « Pierres d’Or » sont les lauréats potentiels. On vous les présente.

Emmanuelle-BaboulinEmmanuelle Baboulin : elle a, depuis sa sortie de l’ENSTP, consacré l’intégralité de sa carrière professionnelle au secteur du bureau et entend bien faire de « ‘Pulse », l’immeuble qu’elle a initié (et dont elle suit pas à pas la réalisation) : un immeuble démonstrateur en matière de développement durable et d’innovations.

Beuvaden-NicolasNicolas Beuvaden : faire d’un lieu de travail un lieu de vie accueillant, c’est l’objectif que s’est fixé Nicolas Beuvaden, le jeune créateur (34 ans) de Welcome at Work. Son projet est de faciliter la vie des résidents par une offre de services adaptés (conciergerie, collectstore, studio zen, coworking…) et l’organisation d’évènements sportifs, culturels, ou de networking.

Journo-LauniauPhilippe Journo et Emmanuel Launiau : ils sont les deux promoteurs lauréats de « Réinventer Paris » pour l’emblématique projet « Mille arbres »,  à la limite du 17ème arrondissement de la Capitale (16-24, avenue Pershing et avenue de la porte des Ternes) et dont ils ont confié la création architecturale à Sou Fujimoto et Manal Rachdi. « Mille Arbres », ou une intention de « forêt habitée » dessine une nouvelle « skyline » verte pour Paris » et abritera des logements, des bureaux, un hôtel 4 étoiles, des restaurants, un pôle dédié aux enfants et une gare routière…

Pichet PatricePatrice Pichet  : le Bordelais de l’étape, dont l’entreprise a désormais (et depuis longtemps) dépassé les rives de la Garonne, est l’un de  ceux qui a marqué l’actualité immobilière en 2017, et pas seulement en raison de ses succès dans le cadre d' »Inventons la métropole ». Présent sur la promotion immobilière, l’administration de biens, l’exploitation hôtelière, l’activité viticole (liste non exhaustive), le groupe est un des pionniers dans l’utilisation du bois. Il est est aujourd’hui nommé pour « Perspective », immeuble de 30 mètres de haut, entièrement… en bois !

Poitrinal-ZivkovicGuillaume Poitrinal et Philippe Zivkovic : leurs immeubles en bois sont désormais inscrits dans le paysage. Et des projets, le duo à la tête de Woodeum n’en manque pas, à l’image d' »Arboretum », réalisé à Nanterre, avec BNP Paribas Real Estate. Ce vaste ensemble de 125 000 m2 ne sera rien moins que le plus grand campus tertiaire en bois d’Ile-de-France !

Suspens jusqu’au 31 janvier où nous vous donnons rendez-vous à l’Opéra Garnier pour découvrir, à l’occasion des 20 ans des Pierres d’Or, les noms des lauréats, en présence du Président Nicolas Sarkozy…

La rédaction d'immoweek

Édito
par Pascal Bonnefille

le 18/01/2019

Un (grand) merci à Anne Hidalgo !

En choisissant un tel titre, on n’ignore pas que l’on va se faire taper sur les doigts, et pas qu’un peu, par tous les opposants à la Maire de Paris, aux premiers rangs desquels il faut certainement compter beaucoup d’automobilistes.

Mais nous ne sommes pas des spécialistes de la bagnole, mais de l’immobilier. Et, dans ce cadre, le constat s’impose : en mettant en oeuvre, en novembre 2014, « Réinventer Paris » – qui, à l’époque, suscitait beaucoup de critiques ou de doutes amusés ; le commentaire le plus souvent entendu était : « c’est du gadget » – l’équipe municipale (et, ici, il faut évidemment faire toute sa place à Jean-Louis Missika, maître d’œuvre du projet, et à toute son équipe, sans oublier Alexandre Labasse, le patron du Pavillon de l’Arsenal) a créé un mouvement qui ne s’est pas démenti depuis. Les réalisations concrètes (on est donc loin de la babiole annoncée) sont sur le point d’éclore et on attend avec impatience de découvrir terminés le projet Morland ou les « 1000 Arbres », pour ne citer qu’eux. Treize, en tout cas, ont reçu leur permis de construire et huit sont donc effectivement en chantier. Après que la Métropole du Grand Paris se soit intelligemment inspirée du dispositif, on vient de connaître les lauréats du deuxième (on n’ose dire le second) opus de l’opération : pour redonner vie aux « dessous de Paris », 217 candidats (!!!) avaient postulé sur 31 sites. Et les résultats sont, là aussi, au rendez-vous. On soulignera l’originalité, l’inventivité et la capacité à mixer les usages dont on fait preuve les projets. Avec un élément intéressant : la capacité des acteurs (architectes, investisseurs, promoteurs) à monter des dossiers ensemble, avec des « majors » et des professionnels de moyen (et de notoriété) plus modestes. Bref, ce concours permet de promouvoir les capacités innovantes, notamment des promoteurs, et de les sortir de leur « train-train ». Le nombre des dossiers présentés montre qu’ils ne demandent que cela. On s’en réjouit et pour cela aussi, on osera réitérer un « merci Anne Hidalgo ».

Portrait

Chargement