Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Le choix Immoweek : revivez les 20 ans des...

Le choix Immoweek : revivez les 20 ans des « Pierres d’Or » !

ActualitésBureaux

le 01 Fév 2018

© Martine Mariez

Il y a eu des surprises, de l’émotion, des rires,  de l’émerveillement : toutes les émotions ont été au rendez-vous pour les « Pierres d’Or » 2018, qui marquaient les vingt ans de cette cérémonie attendue de l’ensemble de la galaxie de l’immobilier. Vous auriez voulu prolonger la soirée au-delà du dancefloor du sous-sol de l’Opéra, du Dîner de Gala dans le Grand Foyer, de la Cérémonie sous les auspices du plafond peint par Chagall ? Ou tout simplement, vous n’avez pu être parmi nous  ? Pas de panique… Ce rendez-vous d’Immoweek vous permet de revivre l’évènement en vidéo !

La cérémonie, dans la salle de spectacle de l’Opéra Garnier, a été ouverte par un avant-propos de Pascal Bonnefille, directeur de la publication d’Immoweek et fondateur des Pierres d’Or, et Valérie Garnier, directrice de la rédaction d’Immoweek.

La remise des prix a ensuite eu lieu. Tout d’abord, Emmanuelle Baboulin, directeur foncière tertiaire et membre du comité exécutif d’Icade, lauréate dans la catégorie « Green & Innovations »

Loïc Cuvelier, directeur du département Paris Bureaux location de BNP Paribas Real Estate, dans la catégorie « Conseils »

… Marc-Antoine Jamet, secrétaire général de LVMH, dans la catégorie « Utilisateurs »

… Philippe Journo, président du directoire de Compagnie de Phalsbourg, dans la catégorie « Promoteurs »

… Elsa Tobelem, directrice des investissements de Foncière des Murs, dans la catégorie « Jeunes Talents ».

La cérémonie a été ponctuée par un hommage au Cercle des Femmes de l’Immobilier (CFI), qui fêtait également ses vingt ans, un Cercle représenté par Joëlle Chauvin (OFI Pierre) et présidente fondatrice du CFI et Isabelle Rossignol (Ciloger) et présidente du CFI, avec Aude Grant (SFL), Camille Barois (Westbrook Properties) et Aurélie Lemoine (Nexity).

Les remises des prix ont continué : Karim Habra, directeur général Europe continentale de La Salle Investment Management France, a été récompensé dans la catégorie « Asset, Property, Facility Manager »

… Kristelle Wauters, directeur général délégué et directeur des investissements d’Aviva Investors Real Estate France, dans la catégorie « Investisseurs »

… Les tours Duo et la tour Montparnasse étaient ex-aequo dans la catégorie « Programmes », avec Marie-Eve Raux, porte parole des tours Duo et directeur du développement et maîtrise d’ouvrage d’Ivanhoé Cambridge Europe et Frédéric Lemos, président du syndicat des copropriétaires de la tour Montparnasse, qui sont venus recevoir leur « Pierres d’Or »…

… Eric Donnet, directeur général de Groupama Immobilier, dans la catégorie « Managers »

Méka Brunel, directrice générale de Gecina, a été sacrée « Professionnelle de l’Année »…

Le Président Nicolas Sarkozy, était l’invité d’honneur des « Pierres d’Or » et a été récompensé par la « Pierre d’Or du Jury » pour son rôle majeur dans la l’initiation du Grand Paris. Retrouvez ci-après son discours

La cérémonie s’est achevée par l’annonce des résultats de la mobilisation des professionnels de l’immobilier dans le cadre de l’opération « Guérir le cancer de l’enfant au 21ème siècle », menée par l’Institut Gustave Roussy. La somme de 60 200 euros a été récoltée et sera entièrement reversée à la Fondation.

Merci à tous les participants et un merci particulier aux partenaires de cette 20ème cérémonie. Nous vous donnons rendez-vous dès demain pour découvrir les interviews des lauréats et surtout, surtout, pour les « Pierres d’Or » 2019…

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Arthur de Boutiny

le 18/12/2018

A Saint-Denis, la basilique aussi se rénove

Gare du Grand Paris Express Saint-Denis Pleyel, Village Olympique… Saint-Denis s’impose comme la grande locomotive du Grand Paris et sa principale bénéficiaire : n’est-ce pas que justice pour la ville qui abrite la nécropole des rois de France ? Or, la basilique dionysienne fait aussi peau neuve…

Erigées en 1219, la tour nord et la flèche médiévales de la basilique, qui culminaient à 86 mètres, avaient été démontées pierre par pierre en 1845, après une tornade qui avait fragilisé l’édifice. L’idée de sa reconstruction avait germé en 1987, lors du Millénaire capétien, avant que l’Etat donne enfin son feu vert en février 2017, pour un chantier évalué à 13 millions d’euros et confié à Jacques Moulin, architecte en chef des Monuments historiques, ainsi qu’à l’association « Suivez la flèche ».

Le chantier doit commencer en mai 2020 et durera onze ans, a affirmé Patrick Braouzec, président de Plaine Commune, ancien maire de Saint-Denis et président de « Suivez la flèche ». Les travaux de consolidation du « massif occidental », qui soutiendra la flèche, commenceront, eux, dès 2019, année où un « village du chantier » sera également mis en place. Dans ce « village » édifié devant la basilique, tailleurs de pierre, forgerons, menuisiers, verriers et charpentiers feront la démonstration de leur savoir-faire. Ce chantier générera une trentaine d’emplois et coûtera 28 millions d’euros, dont 13 pour la flèche et le reste pour le chantier-école. Le projet sera financé grâce au mécénat, Engie et la SNCF étant déjà candidats, et aux visites du public.
Alors que 130 000 personnes visitent chaque année ce monument historique, cette rénovation doit permettre au chiffre de grimper à 300 000. Ce n’est toujours que le dixième de ce qu’attire Notre-Dame de Paris chaque année, mais pour un monument crucial de l’histoire de France, c’est le minimum. La preuve que Saint-Denis sait construire l’avenir tout en sachant polir le passé…

Portrait

Chargement