Chargement

retour Accueil > Bureaux > Actualités > Eurosic : patrimoine valorisé à 8,1 milliards...

Eurosic : patrimoine valorisé à 8,1 milliards d’euros

- Le - par Jean-Baptiste Favier

Les voyants sont globalement très positifs ce semestre pour Eurosic, conséquence du rachat de Foncière de Paris… et les perspectives de rapprochement avec Gecina !

Parmi les chiffres à retenir, les revenus nets de location simple s’élèvent à 121 millions d’euros, en hausse de 72 % par rapport à juin 2016 ; le résultat net consolidé part du groupe est de 388,3 millions d’euros (+148 % par rapport à juin 2016) ; l’ANR triple net s’évalue à 48,63 euros par action (+10 % par rapport au 31 décembre 2016) et le ratio " loan to value " est en baisse, à 45,4% (contre 47% au 31 décembre 2016).

Le patrimoine s’élève à plus de 8,1 milliards d’euros sous gestion. Au cours du semestre, la foncière a réalisé plus de 350 millions d’euros d’investissements dans des actifs et projets : 250 millions investis sur les secteurs du loisir et de la santé en Europe et près de 110 millions d’actifs de bureaux. Eurosic a parallèlement poursuivi sa politique de rotation du portefeuille, avec plus de 300 millions d’euros de cessions, dont 270 millions concernent des actifs de bureaux matures.

" Le 1er semestre 2017 confirme l’année exceptionnelle qu’a connu Eurosic en 2016 grâce à l’effet plein sur le semestre de l’intégration de Foncière de Paris. Toutes les classes d’actifs participent à l’amélioration des résultats du groupe. Les indicateurs financiers sont en nette progression. Il faut à nouveau remercier l’ensemble des collaborateurs du groupe pour le travail accompli, à la veille du rapprochement d’Eurosic avec Gecina. Je ne doute pas que la dynamique impulsée ces cinq dernières années participera au développement de la nouvelle foncière européenne leader sur le marché des bureaux résultant de ce rapprochement " résume Yan Perchet, directeur général d’Eurosic.

Le groupe précise qu’il " dispose d’un pipeline de projets en développement parmi les plus importants du secteur, avec un montant total d’investissement à terminaison de plus de 2,3 milliards d’euros à 100 %, dont 1,5 milliard déjà décaissés (respectivement 1,6 milliard et 1,2 milliard en quote-part de détention) ".

Jean-Baptiste Favier

Chef des informations

Chargement