Chargement

retour Accueil > Finance & Bourse > Actualités > Le choix Immoweek : Allianz co-finance du bureau...

Le choix Immoweek : Allianz co-finance du bureau « prime » dans la City

ActualitésFinance & Bourse

le 16 Avr 2018

Commençons le premier « choix Immoweek » de ces vacances de Pâques par un « chiffre » : 100 millions… de livres sterling (soit 115,5 millions d’euros environ), c’est le financement assuré par TH Real Estate et Allianz, dans le cadre d’un partenariat de co-financement, au bénéfice du 80, Fenchurch Street, dans le quartier EC3 de la City londonienne.

Cet ensemble, en cours de développement par YardNine, appartient à des fonds gérés par Partners Group, société internationale de gestion de placements dans les marchés privés. Il comptera une superficie nette de 23 250 m2 sur 14 étages, répartie entre 22 165 m2 de bureaux (des plateaux de 460 à 1 900 m2) et 1 085 m2 d’espaces commerciaux, et six toits-terrasses paysagers. Il vise les certifications BREEAM « Excellent » et WiredScore Platinum.

Concernant le financement à proprement parler, Allianz précise qu’il est « le premier du genre dans le cadre du programme « Allianz Real Estate’s Enhanced Debt Programme », au travers duquel le groupe étoffe la gamme de ses activités de financement en proposant des financements de premier rang et subordonné en version stretched, assortis d’un ratio de LTV pouvant atteindre 75b % ». Ce programme finance également des développements « destinés à repositionner ou à rénover des actifs et à financer des constructions neuves avec un ratio LTC (loan to cost ratio, ou prêt au coût de construction, ndlr) compris entre 50 et 65 % ».

« Le 80, Fenchurch Street représente une transaction emblématique pour Allianz au moment où nous diversifions notre offre de financements avec de nouveaux types de produits, tout en maintenant notre priorité sur des actifs de première qualité dans des emplacements de premier choix » précise Roland Fuchs, head of european debt chez Allianz Real Estate. « Ce projet s’inscrit parfaitement dans notre approche et va nous amener à travailler avec des partenaires de stature mondiale pour financer la construction d’un actif de premier ordre en plein cœur de la City à Londres. Il s’agit également de notre 3ème investissement à Londres au cours des 18 derniers mois, la capitale anglaise prenant une part croissante dans notre portefeuille immobilier aujourd’hui mondial ».

Jean-Baptiste Favier

Chef des informations

Édito
par Thierry Mouthiez

le 16/07/2018

Paris sous ses plus beaux atours…

« Paris attend plus de 3 500 banquiers de la City » titrait, la semaine dernière, « Le Figaro » au lendemain d’un dîner de gala organisé par Paris Europlace au cours duquel le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé de nouvelles mesures pour encourager les banquiers internationaux à s’installer dans la Capitale suite au Brexit.

Le lendemain, Paris Ile-de-France Capitale Economique et KPMG rappelaient que « dès mars 2018, à l’occasion de la cinquième édition du Forum Grand Paris », les deux partenaires « révélaient dans leur rapport sur les métropoles mondiales, « Global Cities Investment Monitor », que les investissements internationaux dans le Grand Paris étaient en hausse de 70 % par rapport à 2016, faisant de Paris la 3ème destination la plus attractive du monde sur cette typologie d’investissements ». Surtout, « dans la nouvelle version de cette étude dédiée à l’attractivité des métropoles mondiales, la montée en puissance de Paris et de son image se confirme. 516 dirigeants d’entreprises de 22 pays ont été interrogés et donnent les tendances suivantes : Paris prend la 3ème place des métropoles dans le monde en terme d’image (l’écart avec Londres et New-York se réduit de moitié au cours d’une seule année » !) ; les investisseurs sont de plus en plus favorables à cette destination ; l’attractivité de Paris devrait encore progresser d’ici trois ans et le Brexit s’impose comme un facteur déterminant pour les investisseurs ». Et Christian Nibourel, président de Paris-Ile-de-France Capitale Economique de souligner : « nous entrons vraiment et ce, de manière très concrète, dans un temps nouveau où la marque de Paris, en tant que premier centre d’affaires mondial, se renforce chaque jour »…

Face aux résultats du 1er semestre dans l’immobilier d’entreprise (demande placée, loyers, volume d’investissement en hausse, stock en baisse), nombre de professionnels ne manquent pas de s’interroger sur le haut de cycle, redoutant qu’il soit atteint. Face à l’ensemble de ces informations selon lesquelles Paris ne cessent de renforcer ses atours, il ne semble pas impossible que le marché reste un moment en haut du cycle. Voire continue son ascension… Dans ce contexte, gagner la Coupe du Monde de Football constitue un facteur positif supplémentaire. Et l’on sait l’importance du facteur psychologique dans l’économie…

Portrait

Chargement