Chargement

retour Accueil > Bureaux > Actualités > Le choix Immoweek : asset, property, facility...

Le choix Immoweek : asset, property, facility managers… qui sera « Pierre d’Or 2018 » ?

ActualitésBureaux

le 12 Jan 2018

Qui emportera, le 31 janvier 2018, la « Pierre d’Or » dans la catégorie « Asset, Property, Facility Managers » ? Cinq acteurs majeurs du secteur ont été sélectionnés par le Jury des « Pierres d’Or » sont les lauréats potentiels. On vous les présente.

Frédéric Bôl (Swiss Life France)

Quand on est « chief executif officer » France, Belgique, Espagne, Portugal et Italie de Swiss Life Asset Managers, la place parmi les nommés aux « Pierres d’Or » est naturelle ; quand on est président de l’Aspim, elle l’est doublement ! A 57 ans, ce diplômé de la SFAF et de l’université Aix Marseille IH, venu de la banque et des assurances (Rothschild, Martin Martel, Prado Expargne, Prémalliance), Frédéric Bôl entre dans l’immobilier véritablement en 2007 en fondant Viveris Reim, devenu Swiss Life Reim (France) en 2014. Il occupe ses fonctions actuelles depuis 2016.

Raphaël Brault (AEW)

A 44 ans, Raphaël Brault continue son ascension inexorable. Diplômé de l’Essec, il commence en 2002 comme « head of real estate » structure & finance chez Morgan Stanley en 2002, fonction où il restera dix ans durant. Après un passage d’un an à l’Acofi comme responsable de la plateforme de fonds de dette immobilière, il devient en 2013 « head of institutional » division France d’AEW.

Karim Habra (LaSalle Investment Management)

Première nomination méritée pour ce « pro » d’envergure internationale de 42 ans (le benjamin de ce classement, donc), qui vient d’accéder au poste nouvellement créé de directeur général Europe continentale de La Salle Investment Management France. Karim Habra, sorti de Paris Dauphine, a démarré sa carrière au sein de GE Real Estate en 1998 devenant responsable de l’activité en Europe centrale, avant de rejoindre, en 2008, JER Partners en tant que directeur général. Chez LaSalle depuis 2012, il a occupé successivement les postes de directeur Europe centrale et président France.

Magali Michel (Foncia IPM)

Première nomination également pour la présidente de Foncia Institutional Property Management, Magali Michel, la seule femme de cette liste. Entrée dans l’immobilier dès sa sortie de l’université Paris-XII en 1996, elle est restée dans le même groupe, d’abord au GFF, devenu entretemps Icade, qui vend Icade Property Management à Foncia fin 2016. 2017 fut l’année de l’intégration, 2018 sera celle de la poursuite du développement !

Xavier Musseau (Hines)

Hines France continue sa progression, et son directeur général investment management, Xavier Musseau, y est bien sûr pour quelque chose. Diplômé de l’ISG, il a débuté sa carrière au sein du Crédit Lyonnais. En 2000, il rejoint le groupe Hines, où il parvient à ses fonctions actuelles en 2013.

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Thierry Mouthiez

le 15/10/2018

En plein boum…

L’acquisition en Vefa par CNP Assurances, représenté par La Française Real Estate Partners, des 33 000 m2 du futur siège d’Altarea Cogedim, rue de Richelieu (2ème), illustre, bien entendu, le dynamisme du marché de l’investissement, dans un contexte où l’offre d’immeubles « prime » à vendre est loin d’être pléthorique, notamment lorsqu’il s’agit d’ensembles neufs ou restructurés situés dans la Capitale (sans parler de l’acquisition, par TH Real Estate, des espaces tertiaires de « Morland Mixité Capital » et d’une partie de ceux de « 1 000 Arbres » par la CNP et AG2R La mondiale…).

Certes, il s’agit, ici, d’un dossier un peu particulier, le futur locataire n’étant autre que celui qui restructure l’immeuble et se présente, aujourd’hui, comme « le premier développeur immobilier en France »… Il n’empêche, les Vefa symbolisent la volonté des investisseurs d’acquérir des immeubles aux meilleurs standards du marché, qu’il s’agisse d’efficience, de confort ou de développement durable, dans un contexte d’offre contrainte.

De même que sur le marché locatif, les pré commercialisations symbolisent les recherches de la part des utilisateurs suivant des critères souvent identiques s’agissant du bâti, dans ce contexte d’offre contrainte. Il n’est qu’à observer le niveau des pré commercialisations dans les livraisons à venir… De ce point de vue, les principaux conseils de la place en disent beaucoup plus dans le prochain numéro de notre magazine à paraître la semaine prochaine. Le marché locatif y est analysé sous toutes les coutures. Et les conseils affirment qu’à la vue des demandes qui s’expriment, le dynamisme actuel devrait se poursuivre l’an prochain. Décidément, des marchés en plein boum…

Portrait

Chargement