Chargement

retour Accueil > Finance & Bourse > Actualités > Le choix Immoweek : Eric Donnet (Groupama...

Le choix Immoweek : Eric Donnet (Groupama Immobilier) remodèle les Champs-Elysées

ActualitésFinance & Bourse

le 15 Juin 2018

1,24 milliard d’euros de transactions en 2017, location du « Groupama Campus » à La Défense… 2017 a été une année fleurie pour Groupama Immobilier et son directeur général, Eric Donnet, ne compte pas s’arrêter là. Le groupe ayant dans son patrimoine quelques actifs de très haute qualité sur la plus célèbre avenue de Paris, tels que le consulat de Chine, le 22 de l’avenue, et engageant des travaux au 79 et au 150 de l’avenue des Champs-Elysées. C’est bien entendu notre « pro » de la semaine et, pour mémoire, le récipiendaire de la « Pierre d’Or Managers » 2018.

Diplômé de l’Institut commercial de Nancy et expert-comptable, Eric Donnet a commencé sa carrière comme contrôleur de gestion chez Lyreco UK en 1993, avant de devenir responsable de missions d’audit et de conseil deux ans plus tard chez PriceWaterhouseCoopers.
En 1997, Eric Donnet devient, pour quatre ans, responsable développement et acquisitions Europe de Lyreco Management, avant de d’être nommé, en 2001, directeur stratégie et projets spéciaux de Valéo Distribution, puis, en 2002, managing director de Bail Investissement Foncière.
En 2005, il rejoint AEW Europe, tout d’abord au poste d' »European head of asset management », puis, à partir de 2008, comme « chief operating officer ». Il occupe ses fonctions actuelles depuis 2013.
Les lecteurs d’Immoweek le connaissent bien, l’ayant donc plébiscité pour la « Pierre d’Or Managers » en 2018, lors du vingtième anniversaire de la cérémonie, après deux nominations dans cette catégorie, concourant également en 2018 pour le programme « The Link » et en tant que « Professionnel de l’Année ». En tant que CEO d’AEW Europe, il avait déjà été nommé dans la catégorie « Investisseurs »…
Après avoir réussi la rénovation de l’hôtel de Günzburg, un hôtel particulier historique autour de l’Arc de Triomphe, Groupama Immobilier a présenté ses plans pour remodeler ses actifs des Champs-Elysées : le futur « flagship » de Nike au 79, avenue des Champs-Elysées, sur 10 000 m2, ainsi que le futur hôtel « So' » (Sofitel) de 150 chambres au 150, de l’avenue, à côté d’un cinéma totalement repensé. Groupama Immobilier a su évoluer sous sa direction ; au tour des Champs-Elysées de changer !

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Arthur de Boutiny

le 18/09/2018

La logistique ne décélère pas

L’intérêt pour la logistique ne décélère pas après une année 2017 de tous les records, y compris à l’échelle de l’Europe, comme le montre une étude de BNP Paribas Real Estate pour le premier semestre 2018. Si le volume de transactions d’entrepôts de plus de 5 000 m2 baisse de 14 %, c’est après une année historique. Et en Espagne, en Allemagne et aux Pays-Bas, le volume record a même été conservé…

Même chose pour les investissements, qui se sont ajustés d’eux-mêmes à la baisse : leur volume baisse de 21 %, mais atteint néanmoins les 14 milliards d’euros à l’échelle de l’Europe, dopé par la croissance du PIB dans la Zone euro (+2,2 % en 2018) et la pétulance de l’e-commerce, qui a augmenté son poids européen de 14 % en 2017 et devrait encore enregistrer une croissance à deux chiffres cette année. L’Allemagne et les Pays-Bas ont de nouveau bien démarré l’année avec un niveau d’activité élevé, tandis que le marché français, après avoir connu une forte croissance pendant trois ans consécutifs, a baissé au cours du premier semestre 2018. Le marché britannique est demeuré dynamique, avec un volume de transactions d’1,6 million de mètres carrés au premier semestre 2018. Les taux de vacance des entrepôts XXL, où l’offre a de plus en plus de peine à suivre la demande, sont inférieurs à 5 % en Espagne, aux Pays-Bas, en Pologne et en République Tchèque. Les loyers ont augmenté de 2 % dans les principaux marchés européens, tout particulièrement à Milan, Berlin et dans les villes régionales britanniques.

BNP Paribas Real Estate note, également, que « le marché des locaux d’activité et logistiques a atteint son second volume d’investissement semestriel le plus élevé, avec 14 milliards d’euros enregistrés au cours du premier semestre 2018. » L’activité du marché britannique est restée robuste avec 4,3 milliards d’euros investis au cours du premier semestre 2018 et les loyers logistiques « prime » sont demeurés relativement stables dans l’ensemble, tandis que les taux de rendement « prime » se sont stabilisés à 4,25 %. En Allemagne, les investissements en locaux d’activité et logistiques sont restés très soutenus, avec 3 milliards d’euros enregistrés au cours du premier semestre 2018. Malgré une baisse d’environ 47 % par rapport au premier semestre 2017, il s’agit de loin du deuxième meilleur résultat jamais atteint. Aux Pays-Bas, les investissements en locaux d’activité et logistiques ont fortement augmenté au cours du premier semestre 2018, pour atteindre 2 milliards d’euros (+ 57 % comparé au 1er semestre 2017). Cette catégorie d’actifs est particulièrement solide aux Pays-Bas, où elle représente 25 % du total des investissements en immobilier commercial au premier semestre 2018. Le marché français a représenté 1,4 milliard d’euros au cours des six premiers mois de l’année, stimulé une fois de plus par les cessions de portefeuilles. En Espagne, après deux années d’activité sans précédent, l’investissement a atteint 390 millions d’euros, soit une baisse de 33 % par rapport au premier semestre 2017. En Pologne, l’investissement a, quant à lui, augmenté de manière significative pour se situer à 400 millions d’euros, avec des taux de rendement « prime » en baisse ce trimestre à 5,25 %.

La logistique toujours conquérante…

Portrait

Chargement