Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Le choix Immoweek : Ingrid Nappi-Choulet lance...

Le choix Immoweek : Ingrid Nappi-Choulet lance une filière Immobilier RICS internationale à l’Essec et deux nouvelles Chaires

ActualitésBureaux

le 04 Juil 2018

photo Gaël Dupret

La cloche a sonné et les vacances arrivent ! L’occasion pour la rédaction d’Immoweek de faire un point avec Ingrid Nappi-Choulet, titulaire la Chaire Immobilier et Développement Durable à l’Essec Business School. Toujours très active, la professeure lance une nouvelle filière internationale dédiée à l’enseignement du management, de l’économie et de la finance de l’immobilier, accréditée par la RICS et soutenue activement par sept mécènes, dont trois ayant rejoint la Chaire tout récemment. Elle lance, par ailleurs, deux nouvelles chaires de recherche. L’une sur le « workplace management » et l’autre sur le management du logement social. Ce « trois questions à » constitue le choix d’Immoweek consacré au « + » de la semaine !

La Chaire Immobilier et Développement Durable vient d’être ré-accréditée par la RICS, quels sont les enjeux pour l’Essec ?

Une délégation européenne vient, en effet, de ré-accréditer pour les cinq prochaines années la filière immobilier au sein de la grande école, que nous avions lancée en 2008 et qui est portée par la Chaire et ses mécènes. Nous en sommes très fiers car il s’agit, en Europe, du seul master en Management dédié à la profession immobilière. La grande majorité des programmes accrédités en Europe sont, en effet, des masters spécialisés immobiliers (nous en avons, par ailleurs, deux dans le groupe Essec) et non des masters en management comme l’est le programme classique de la grande école Essec. L’intérêt pour les étudiants admis sur concours et sur titre est majeur : ils peuvent bénéficier dans le cadre de leur cursus classique en formation initiale dans la grande école et de leurs études en management des entreprises, de toute une série de cours dédiés au management, à l’économie et à la finance de l’immobilier. Dès validé le cursus, axé par ailleurs sur l’éthique et la déontologie au service de la performance dans l’entreprise, ils peuvent alors s’inscrire directement en tant que stagiaires à la RICS.

Dans un contexte de globalisation des marchés, quelle est la visibilité de l’Essec sur ces sujets à l’international ?

Une autre particularité de cette formation est d’être financée par le mécénat de grands acteurs de l’immobilier. Nous ouvrons à la rentrée, avec l’arrivée de trois nouveaux mécènes (Gecina, Allianz Real Estate et la société Frey) qui viennent renforcer les partenaires historiques de la Chaire Immobilier (BNP Paribas Real Estate, le groupe Perial, Vinci Immobilier et Vinci Energie), un nouveau cursus de cours en anglais dédié aux étudiants internationaux (en double diplôme, en échange, admis sur titre) qui sont très intéressés et demandeurs des cours de management dédiés à l’immobilier que la Chaire organise depuis 17 ans à présent. Notre vision est de leur fournir, en tant que futurs manageurs d’entreprises, des enseignements dédiés à la ressource immobilière de l’entreprise, qui représente rappelons-le leur second poste de dépenses. Aussi, la Chaire Immobilier et Développement Durable n’est pas seulement une chaire dédiée à la connaissance d’une industrie à forte valeur ajoutée dans l’économie française, mais également une opportunité unique pour des étudiants dans leur cursus d’école de management, de maîtriser le management de l’immobilier de l’entreprise.

Comment les travaux de recherche de la Chaire s’inscrivent-ils dans les priorités des acteurs de la place immobilière parisienne ?

L’industrie immobilière est perpétuellement confrontée à de nouveaux enjeux économiques, financiers et sociétaux. Nous avons fait travailler nos étudiants cette année sur deux sujets en lien étroit avec nos partenaires mécènes et qui seront publiés sur le site de la Chaire dès la fin juillet : « Les nouveaux espaces de travail : une analyse critique » et « L’investissement privé dans le logement social : une nouvelle donne ? ». Devant l’intérêt des acteurs, je suis en passe d’incuber et de lancer deux nouvelles chaires de recherche au sein de l’Essec, l’une sur le « workplace management » et l’autre sur le management du logement social. L’approche managériale de notre recherche a d’ores et déjà séduit de nouveaux mécènes qui souhaitent anticiper et accompagner les grandes mutations de notre secteur. A travers ces chaires, l’école mobilise une équipe de chercheurs confirmés en lien avec le monde professionnel : je tiens beaucoup à ce que nos travaux soient d’application immédiate par le marché.

Valérie Garnier

Directrice de la rédaction

Édito
par Valérie Garnier

le 16/11/2018

Merci !

En créant les « Trophées Logement & Territoires », Immoweek souhaitait rassembler les acteurs du logement, les élus, réunir le monde du résidentiel (privé et public), celui des territoires. Tous ces professionnels qui font, finalement, vivre la chaîne du logement, avec leurs spécificités, leurs différences, leurs engagements aussi différents soient-ils, mais avec un point commun : leur passion ! Objectif réussi chaque année davantage. Pour cela, merci.

Le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, qui devait être présent à cette manifestation, mais dont l’agenda a été bousculé en raison des événements récents de Marseille a tenu à soutenir cette initiative et a adressé un message à l’ensemble des professionnels et élus présents aux « Trophées Logement & Territoires 2018 ».
Les tables rondes qui ont précédé la remise des Trophées, sur deux thèmes d’actualité avec « Habiter autrement : la révolution des usages et des services dans le logement » et « Conjoncture : vers un changement de tendance ? » ont suscité de la part des intervenants des échanges de grande qualité, pertinents et constructifs. Le public nous en a assuré.

Cette année encore, de par les propositions du Jury, sous la présidence de Philippe Pelletier, l’ensemble des 28 nommés était une sélection réunissant de grands talents. Même si, un seul sur les quatre remporte le Trophée dans sa catégorie, tous méritent un immense coup de chapeau pour le travail réalisé, la détermination dont ils font preuve et  leur engagement. Et c’est, notamment, cet engagement qui a décidé le Jury de façon unanime d’attribuer à Emmanuelle Cosse le « Trophée du Jury », seul Trophée non soumis aux votes de nos abonnés et internautes.
Participants à cette matinée, intervenants des tables rondes, merci de votre présence et de votre soutien à nos événements. Encore un grand bravo aux lauréats qui se sont distingués.

« Les Trophées Logement & Territoires » fêteront leurs dix ans l’année prochaine. La rédaction d’Immoweek espère vous voir encore plus nombreux et vous mobiliser à cet événement fédérateur du Logement et des des Territoires.

Portrait

Chargement