Chargement

retour Accueil > Bureaux > Interviews > Ludovic Delaisse (Cushman & Wakefield) : «...

Ludovic Delaisse (Cushman & Wakefield) : « nous suivons une centaine de demandes de plus de 5 000 m2 »…

InterviewsBureaux

le 03 Oct 2018

Au centre, Ludovic Delaisse, directeur du département bureaux, industriel et du pôle développement de Cushman & Wakefield, entouré à gauche par Olivier Taupin, directeur de l'équipe Ile-de-France sur le segment 0-5 000 m2 et à droite, par Nicolas Coutant, directeur de l'équipe grands comptes.

« Excellents » : c’est ainsi que Ludovic Delaisse qualifie les résultats depuis le début de l’année de Cushman & Wakefield en...

Cette partie du site est réservée aux abonnés

Connectez-vous

OU

Abonnez-vous

Abonnement

Pour moins de
4€ / Jour

Je m'abonne

Édito
par Thierry Mouthiez

le 15/10/2018

En plein boum…

L’acquisition en Vefa par CNP Assurances, représenté par La Française Real Estate Partners, des 33 000 m2 du futur siège d’Altarea Cogedim, rue de Richelieu (2ème), illustre, bien entendu, le dynamisme du marché de l’investissement, dans un contexte où l’offre d’immeubles « prime » à vendre est loin d’être pléthorique, notamment lorsqu’il s’agit d’ensembles neufs ou restructurés situés dans la Capitale (sans parler de l’acquisition, par TH Real Estate, des espaces tertiaires de « Morland Mixité Capital » et d’une partie de ceux de « 1 000 Arbres » par la CNP et AG2R La mondiale…).

Certes, il s’agit, ici, d’un dossier un peu particulier, le futur locataire n’étant autre que celui qui restructure l’immeuble et se présente, aujourd’hui, comme « le premier développeur immobilier en France »… Il n’empêche, les Vefa symbolisent la volonté des investisseurs d’acquérir des immeubles aux meilleurs standards du marché, qu’il s’agisse d’efficience, de confort ou de développement durable, dans un contexte d’offre contrainte.

De même que sur le marché locatif, les pré commercialisations symbolisent les recherches de la part des utilisateurs suivant des critères souvent identiques s’agissant du bâti, dans ce contexte d’offre contrainte. Il n’est qu’à observer le niveau des pré commercialisations dans les livraisons à venir… De ce point de vue, les principaux conseils de la place en disent beaucoup plus dans le prochain numéro de notre magazine à paraître la semaine prochaine. Le marché locatif y est analysé sous toutes les coutures. Et les conseils affirment qu’à la vue des demandes qui s’expriment, le dynamisme actuel devrait se poursuivre l’an prochain. Décidément, des marchés en plein boum…

Portrait

Chargement