Chargement

retour Accueil > Bureaux > Interviews > Yves Ferré (Alex Bolton) : " Déjà une...

Yves Ferré (Alex Bolton) : « Déjà une vingtaine d’opérations à l’investissement bouclées cette année »

- Le - par Thierry Mouthiez

Après avoir réalisé quelques belles transactions à l’investissement comme à la location l’an passé et, au final, enregistré une hausse de 50 % de son chiffre d’affaires, Yves Ferré, président fondateur d’Alex Bolton, affirme que depuis le début de 2017, la société est « déjà en exclusivité ou sous promesse dans une vingtaine d’opérations à l’investissement ». Il en dit plus.

Quel bilan pour Alex Bolton l’an passé ?

Avec un chiffre d’affaires en augmentation de près de 50 % en 2016, Alex Bolton a considérablement développé son activité. Pour le dixième anniversaire de sa création, la société a significativement augmenté son portefeuille de mandats institutionnels, tant à l’investissement qu’à la location.

Vous venez de recruter Hervé Blanchet. Quels objectifs ?

Grâce à de récents recrutements de qualité, nous avons élargi notre champ d’intervention au commerce et à l’accompagnement des grands utilisateurs. Hervé Blanchet, ancien président de Savills France, nous a rejoint pour développer le conseil grands comptes, ainsi que deux collaborateurs expérimentés intervenant sur le commerce. Fort de nos 20 collaborateurs à l’agence location/vente utilisateur et 11 collaborateurs à l’investissement, nous intervenons, à présent, dans tous les segments du marché et pouvons proposer à nos mandants un accompagnement complet.

A ce propos, quels résultats à l’investissement ?

Dans un marché de l’investissement toujours très porteur, avec un taux de rendement " prime " tombé à 2,8 % actes en mains, le volume traité en 2016 (30 milliards d’euros) devrait se maintenir en 2017. L’investissement est porté par des taux directeurs historiquement bas, par la confiance des investisseurs et des liquidités très importantes.

Dans cet environnement favorable, nous avons réalisé plus de 30 transactions en 2016 sur un large spectre du marché. Dans le créneau des actifs " core " dans le QCA, nous avons bouclé la vente par AXA IM à une caisse de retraite du 25, rue de Choiseul (2ème) ; par un fonds espagnol à Aviva Investors du 33, rue du Mail (2ème) ou encore par une foncière cotée à une caisse de retraite du 2-4, rue de Lisbonne (8ème). Dans le segment des immeubles " core + ", nous avons réalisé la vente du 18, avenue Parmentier (11ème) ; du 38, rue du Colisée (8ème) ; du 7, rue de Monsigny (2ème) ou encore du " Desmoulins ", à Issy-les-Moulineaux (92), acquis par AEW Europe. Dans le domaine des Vefa, nous avons réalisé les ventes du nouveau magasin Leroy Merlin (11 500 m2) sur les Docks de Saint-Ouen (92) ou de la nouvelle concession Volkswagen (4 265 m2) à Vélizy (78). S’agissant d’immeubles de seconde main en Ile-de-France, nos transactions ont porté, par exemple, sur un actif de 2 700 m2 à Levallois-Perret (92) ou encore un autre de 1 500 m2 au 17, rue Washington (8ème), qui sera reconverti en hôtel. D’autres transactions ont porté sur des opérations de redéveloppement de bureaux obsolètes avec deux actifs à Suresnes (92) de 6 800 m2 et 9 000 m2 arbitrés par des propriétaires institutionnels, un immeuble propriété d’Orange dans le 13ème arrondissement, redéveloppé en logement, un immeuble de 3 275 m2 à Alfortville (94) acquis pour un redéveloppement résidentiel, tout comme un immeuble de 2 700 m2 à Levallois-Perret (92) ; des " club deals " avec l’opération de la tour Triangle, à La Défense, un co-investissement de 6ème Sens Immobilier, vendu par la Cacib ; des transactions en première couronne à des taux supérieurs à 7,5 % (actes en mains) tels que " Le Cyteo ", à Rueil-Malmaison (92), 3 710 m2 vendus par MRM ; " Le Dynasteur " (7 300 m2), à Meudon (92) ; " Le Tandem " (4 100 m2), à Maisons-Alfort (94) ou encore " Central I et II " (10 000 m2), vendus par MMI à Noisy-le-Grand (93) ; et en régions, à Mondeville (14), 15 000 m2 cédés par Internos GI ; à Nancy (57), pour un actif vendu par Stam Europe ou Orléans (45), pour un autre cédé par l’Unofi.

Et cette année ?

Au cours du 1er trimestre 2017, nous sommes déjà en exclusivité ou sous promesse dans une vingtaine d’opérations à l’investissement, qu’il s’agisse de bureaux ou de commerces. En dix ans, nous sommes devenus un acteur significatif du marché de l’investissement auprès des propriétaires institutionnels français et étrangers.

Actuellement, nous sommes mandatés en exclusivité par une caisse de retraite pour la vente du 105, boulevard Malesherbes (8ème) ; par 6ème Sens, sur " Black Pearl ", à La Défense (92) ; par un " family office " pour la vente du 73, rue d’Anjou (8ème) ; en co-exclusivité pour la tour Kupka B, à La Défense ; par AXA, sur " Le Cérame ", à Cergy (95) ; par Aberdeen, sur " Le Baudran ", à Arcueil (94) ; par un fond islandais, sur " Le Tandem ", à Maison-Alfort (94) ; par Stam sur le 17-19, rue de Chaillot (16ème) ; par une foncière privée sur " Le Pablo Picasso ", à Val-de-Fontenay (94)…

Nos équipes traitent les sujets location et vente utilisateur en collaboration étroite avec le
département investissement, permettant un parfait échange de l’information.

Qu’en est-il de l’agence ?

Le département location/vente utilisateur a également renforcé significativement sa présence sur le marché. Grâce à une équipe de
négociateurs confirmés, nous opérons dans tous les créneaux de surfaces significatifs. Notre positionnement de société de conseil indépendante nous permet de mener à bien de nombreuses missions de recherche. Nos clients apprécient notre connaissance du marché et notre capacité à défendre leurs intérêts.

En 2016, Alex Bolton s’est distingué notamment par la prise de mandats significatifs tels que les Ateliers d’Uzès (8 000 m2), pour le compte de Covéa, dans le 2ème arrondissement ; " So Square " (3 000 m2) au 5, rue Boudreau (9ème), pour le compte de Groupama Immobilier ; le 92, avenue Charles de Gaulle (2 600 m2 ), à Neuilly-sur-Seine (92), pour Foncière des Régions ou encore la tour Horizon (1 900 m2), à Boulogne-Billancourt (92), pour le compte de Gecina.

Alex Bolton se présente aujourd’hui comme une société de conseil dédiée principalement aux acteurs institutionnels capables d’intervenir sur des mandats locatifs d’envergure. Nous avons conclu l’an passé des transactions remarquées, à des valeurs ambitieuses, sur des immeubles restructurés et labellisés tels que le 3, rue du Docteur Lancereaux (8ème) loué à 650 euros (HT, HC) du mètre carré pour le compte de Monceau Assurance ou encore les 8 300 m2 du 8-10, rue du Renard (4ème).

Très actif sur le marché de la vente utilisateur, nous avons notamment finalisé l’an passé
la vente d’un immeuble de 1 200 m2 à Boulogne-Billancourt (92) et de 800 m2 avenue Victor Hugo (16ème).

Au total, ce sont près de 80 transactions conclues en 2016 par l’agence avec l’ambition de développer encore davantage notre champ d’intervention auprès des institutionnels et des grands utilisateurs.

Comment voyez-vous évoluer le marché locatif ?

Nous sommes confiants dans l’évolution de ce marché avec une demande locative forte, des mesures d’accompagnement en nette diminution (repassées sous la barre des 20 %) et un très bon volume de ventes utilisateurs maintenu par des taux d’emprunt historiquement bas.

Au total, Alex Bolton est aujourd’hui une société de consultants expérimentés et reconnus. Et dans une conjoncture favorable, nous espérons confirmer et amplifier nos résultats de 2016 en 2017 et pour les dix années à venir !

Thierry Mouthiez

Directeur de la rédaction

Chargement