Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Commerces > Actualités > Catalyst Capital rachète « Domus », à...

Catalyst Capital rachète « Domus », à Rosny-sous-Bois (93)

ActualitésCommerces

le 12 Jan 2017

Catalyst Capital a acquis, pour le compte de son fonds Catalyst European Property Fund II (CEPF II) et auprès d’un fonds d’investissement géré par Orion Capital Managers, le centre commercial Domus, à Rosny-sous-Bois (93).

Cet ensemble de 62 633 m2 propose trois niveaux commerciaux dédiés à l’aménagement intérieur, avec 70 boutiques et quatre « locomotives » (ou « anchor store ») – Alinea, Truffaut, Boulanger et Zodio. Le taux d’occupation s’élève à 94 %, avec l’arrivée récente de Maisons du Monde et Ligne Roset.

Le prix de cette acquisition est « supérieur à 100 millions d’euros ».

Dans cette opération, Catalyst Capital était conseillé par JLL, Freshfields, Lasaygues, BDGS et Eight Advisory et le vendeur, par BNP Paribas Real Estate. Accessite continuera de gérer ce centre commercial pour le compte de son nouveau propriétaire.

A noter : il s’agit, pour CEPF II, de la quatrième acquisition en région francilienne depuis janvier 2016. Le fonds a précédemment acquis « Perspective Seine », à Saint-Denis-Pleyel (93), auprès d’un fonds géré par AEW Europe et deux immeubles vendus par Amundi Real Estate dans l’ouest francilien : « Atria », à Rueil-Malmaison (92) et « Axe Etoile », à Nanterre-Préfecture.

Jean-Baptiste Favier

Chef des informations

Édito
par Thierry Mouthiez

le 23/05/2019

L’immobilier non coté a la cote…

« 2,6 milliards d’euros : c’est la collecte des SCPI de rendement (hors SCPI fiscales) et des OPCI grand public au cours du premier trimestre selon l’Aspim (Association Française des Sociétés de Placement Immobilier).

Soit une hausse de 62 % par rapport au premier trimestre 2017. L’Aspim souligne qu’ »en collectant un peu plus de 2 milliards d’euros, les SCPI ont renoué avec un volume de collecte exceptionnel, juste en dessous du niveau record enregistré au 1er trimestre 2017 (2,4 milliards d’euros) ». Du coup, la capitalisation totale des fonds, au 31 mars dernier, « s’établit à 70,32 milliards d’euros, progressant de 4,7 % sur un trimestre et 15 % sur un an ».

Surtout, l’association précise qu’« après un ralentissement notable de la collecte en 2018, l’immobilier non coté a bénéficié, au premier trimestre, d’un fort regain d’intérêt des investisseurs confortés par l’éloignement de la perspective d’une remontée prochaine des taux d’intérêt et sensibles à la bonne santé des différents marchés locatifs immobiliers, en particulier celui des bureaux ». Et d’ajouter : « par ailleurs, la chute des marchés financiers qui s’est poursuivie jusqu’à la fin de l’année 2018 a également pu contribuer à la dynamique des souscriptions du secteur non coté ».

Frédéric Bôl, président de l’Aspim, affirme : « nous sommes optimistes sur le fait que la tendance haussière soit maintenue sur l’ensemble de l’année ». A voir comment évolue, depuis le début de cette année, le marché locatif de l’immobilier tertiaire comme la Bourse (avec, par exemple, un titre Unibail-Rodamco-Westfield passé sous les 140 euros par titre, alors que l’actif net réévalué EPRA s’élevait, au 31 décembre dernier, à… 221,80 euros !), les tendances le confortent, actuellement, dans sa prévision…

Portrait

Chargement