Chargement

retour Accueil > Commerces > Interviews > Antoine Salmon (Knight Frank) : pourquoi Ikea a...

Antoine Salmon (Knight Frank) : pourquoi Ikea a choisi La Madeleine

InterviewsCommerces

le 17 Avr 2018

Suite à l’annonce de l’arrivée d’Ikea dans le centre de Paris pour l’été 2019, nous avons interrogé Antoine Salmon, directeur du département commerce locatif de Knight Frank, qui a réalisé la transaction.

Pourquoi le choix d’Ikea de s’implanter dans les Trois Quartiers ?

L’enseigne Ikea cherchait à s’installer dans Paris depuis plusieurs années, mais compte tenu de la rareté de l’offre, l’opportunité d’une adresse comme le 23, boulevard de la Madeleine a accéléré la décision de prendre en location cette surface. De manière générale, Ikea est propriétaire de son immobilier, mais au regard de l’importance de cet emplacement de choix, a décidé de louer. L’emplacement crée l’opportunité et pour l’enseigne, l’adresse, la surface, l’accessibilité en transport en commun (aspect central de l’adresse), la visibilité (circulation) et la surface linéaire qui doit osciller les 100 mètres, ont été des éléments majeurs qui ont conduit cette transaction à être bouclée en trois mois.
Avec l’arrivée d’Ikea, le secteur de la maison qui compte déjà des locomotives comme Darty, Boulanger, Leroy Merlin, se renforce considérablement dans ce quartier, bien connu également pour son épicerie haut-de-gamme, avec Fauchon notamment.

Ce magasin sera-t-il semblable à ceux que l’on trouve en périphérie ?

Il s’agira là d’un tout nouveau concept. Pour son magasin, le groupe investira 6,6 millions d’euros de travaux et réaménagement et proposera une toute nouvelle manière de présenter son offre, grâce au développement de services et du digital.
Pour mémoire, la surface commerciale prise en location s’élève à 6 000 m2 avec la répartition suivante : 2 500 m2 en rez-de-chaussée et 3 500 m2 au 1er étage. La surface de vente, quant à elle, s’élève à 5 000 m2.

Comment qualifiez-vous cette transaction ?

Il s’agit là d’une très grande transaction dans le centre de Paris et ce type de transaction n’est pas fréquent. Pour ne prendre qu’un exemple, la dernière concernait Leroy Merlin à La Madeleine… C’est, par ailleurs, une première mondiale pour la marque Ikea présente maintenant dans quatre grandes métropoles dans le monde : New York, Londres, Shanghai et aujourd’hui Paris.

Comment se porte le marché des grandes surfaces à Paris ?

Le marché des grandes surfaces, bien situées, reste un marché rare et, en même temps, chacun sait qu’il n’y a pas pléthore de très grandes surfaces en centre-ville (5 000-7 000 m2). Ceci explique aussi pourquoi cette transaction est exceptionnelle.

Cette signature est aussi importante pour Knight Frank…

Depuis près de deux ans maintenant, Knight Frank se positionne comme un acteur majeur en immobilier d’entreprise et en commerce. Avec une transaction comme celle d’Ikea ou encore l’implantation de Pierre Hermé l’an passé, cela conforte notre position sur le marché.

Valérie Garnier

Directrice de la rédaction

Édito
par Arthur de Boutiny

le 22/05/2018

Un poumon vert pour le ventre de Paris

Les Halles achèvent leur métamorphose. Les héritiers des protestataires qui trouvaient le ventre de Paris défiguré par le déménagement des Halles via Rungis et la démolition des Pavillons Baltard avaient eu des héritiers. Depuis 2004, le Forum des Halles faisait office de chantier à ciel ouvert et la station de métro Châtelet-Les Halles (avec ses dédales de couloir et son « hub » souterrain) était redoutée par n’importe quel usager de la RATP. Le nouveau Forum des Halles, inauguré en 2016, avait déjà mis une dernière touche aux travaux ; le jardin Nelson Mandela, le parachève.

Inauguré le samedi 19 mai par Anne Hidalgo, le jardin baptisé du nom de l’ancien président sud-africain s’étend sur 4,3 hectares et fait le lien entre la Canopée, ouverte en avril 2016, et la Bourse du Commerce. Cinq ans de travaux ont été nécessaires pour finaliser les plans de l’agence Seura et Philippe Raguin Paysagiste, ainsi que 33 millions d’euros de budget.

Parmi les aménagements proposés dans ce jardin, on peut compter une grande prairie, un jardin d’aventures, des lisières boisées, des pistes de pétanque, des jeux d’eaux, 2 500 m2 d’aires de jeux pour les 7-11 ans et 1 400 m2 consacrés au 2-6 ans. 500 arbres, de différentes essences, permettent de créer un véritable poumon vert au coeur de Paris, alors que ce jardin accessible aux handicapés était déjà dévoilé en partie.

Symbolique, la création de ce jardin l’est, puisqu’il fait le lien avec la Canopée des Halles, après dix ans de travaux, qui avait permis de rendre la place à nouveau traversable à pied et avait doté la station la plus fréquentée de la Capitale d’un véritable centre commercial de 75 000 m2, sous la houlette d’Unibail-Rodamco et d’AXA et dont le succès n’avait pas démérité… Mais il permet aussi de rejoindre à pied l’Eglise Saint-Eustache et la Bourse du Commerce, dont les travaux doivent s’achever en 2019. A la clé, un nouveau musée exceptionnel pour Paris, puisque ce dernier bâtiment accueillera la Fondation Pinault.

Des années de travaux sans interrompre la vie bourdonnante du quartier et de ses transports, pour un coeur de Paris refait à neuf, verdi et aménagé au maximum… Cela en valait la peine !

Portrait

Chargement