Chargement

retour Accueil > Logement > Actualités > Le choix Immoweek : le Crédit Foncier enquête...

Le choix Immoweek : le Crédit Foncier enquête sur la transmission du patrimoine immobilier

- Le - par Arthur de Boutiny

Pour ce rendez-vous d’Immoweek consacré au « chiffre », nous nous penchons sur l’un des impondérables de la vie : la transmission du patrimoine immobilier. En effet, une étude du Crédit Foncier, réalisée par le cabinet Elabe, s’est penchée sur le rapport qu’entretiennent les différentes générations avec la constitution du patrimoine.

D’après cette étude, 92 % des Français jugent positive l’idée d’être propriétaire de son logement, avec l’idée du sentiment d’être chez soi (67 %), se constituer un patrimoine pour son avenir (49 %), aider à constituer celui de ses enfants (54 %), sécuriser sa situation à la retraite (50 %) ou affirmer son moyen d’indépendance (37 %). Pour les plus jeunes, la propriété est synonyme de fierté (29 % chez les 25-34 ans) et de réussite sociale (27 % pour les 18-24 ans).

Par ailleurs, 7 Français sur 10 affirment qu’ils feraient le choix de la pierre s’ils recevaient une importante somme d’argent, dont 68 % des actuels propriétaires de leur résidence principale et 79 % des locataires.

Sur la question de la transmission, 71 % des sondés considèrent qu’il est difficile de se constituer un patrimoine immobilier, tandis que 65 % d’entre eux (3 sur 4 parmi les 18-35 ans, 54 % parmi les plus de 65 ans) considèrent que cette difficulté s’est accrue par rapport à l’époque de leurs parents, et 61 % prévoient que ce sera pire pour leurs propres descendants. 65 % accusent le prix de l’immobilier ; 66 %, le pouvoir d’achat ; 54 %, l’instabilité de la situation économique et un tiers, le niveau d’imposition.

39 % des Français considèrent qu’il faut transmettre ce qu’il reste après avoir vécu le mieux possible. 32 % sont en faveur de transmettre le plus possible, 29 % qu’il faut transmettre juste ce qu’il faut pour aider.

25 % des Français déclarent avoir un projet de transmission de patrimoine et près de 37 % admet y avoir déjà pensé…

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Chargement