Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Green & Innovations > Actualités > Le choix Immoweek : Dominique Ozanne (Covivio)...

Le choix Immoweek : Dominique Ozanne (Covivio) – « Au bon endroit, au bon moment… »

ActualitésGreen & Innovations

le 07 Fév 2019

Les « Pierres d’Or » 2019 sont à présent achevées ! Pour prolonger un peu le souvenir de cet évènement, vous pourrez retrouver, jour après jour, dans le « choix Immoweek », les portraits des lauréats et des nommés, tels qu’ils ont été réalisés pour les « Pierres d’Or ». Aujourd’hui, nous continuons avec une des nommées de la catégorie « Innovation », Dominique Ozanne, directeur général délégué de Covivio.

« Il faut d’abord savoir ce que l’on veut ; il faut ensuite avoir le courage de le dire ; il faut enfin l’énergie de le faire » : cette citation Georges Clemenceau est la devise de Dominique Ozanne et elle lui sied bien. Le directeur général délégué de Covivio, qui ne tarie pas d’éloges à propos de l’entreprise dans laquelle il navigue depuis 15 ans, met en avant « une année 2018 extrêmement riche et très européenne en hôtellerie ». Pour illustrer ces propos, il n’est qu’à citer l’acquisition, en Grande-Bretagne, de 10 hôtels en murs et fonds pour 852 millions d’euros, reloués ensuite à Intercontinental sur la base de baux fermes de 25ans triple net ; l’acquisition de bureaux en Italie et de résidentiel en Allemagne pour 832 millions d’euros et, l’acquisition, en plein centre-ville de Berlin, de l’hôtel Park Inn sur l’emblématique Alexanderplatz, bénéficiant d’une emprise foncière permettant la construction (en deux tranches) de deux tours d’environ 70 000 m2. Comment ne pas évoquer aussi la fusion entre Covivio et Beni Stabili qui équivaut à une acquisition de 2 milliards d’euros… Enfin, pour clôturer cette belle année 2018, quelques arbitrages s’y sont inscrits, pour un montant de 700 millions d’euros.

Pour ce passionné de foot, vif supporter de l’OM (personne n’est parfait!), l’innovation chez Covivio n’est pas en reste, avec le lancement de trois activités : une franchise de gestion hôtelière, des espaces de coworking (à Paris, Milan et, demain, Berlin) et de coliving. Sans oublier, bien entendu, le changement de nom de la foncière.
« J’ai le sentiment d’être au bon endroit, au bon moment, avec les bonnes personnes » avoue-t-il. « Nous sommes multi pays et multi produits. Covivio s’internalise et se globalise »lance cet adepte du voyage qui, avec le comex de la foncière, revient de Pékin et Shanghai, en passant par Bangkok pour « comprendre ce qui se passe dans la « Silicon Valley » chinoise ». Il se définit comme « un vadrouilleur » et » Itinéraire d’un enfant gâté »de Claude Lelouch est l’un de « ses films préférés » : touchant et drôle à la fois, comme peut l’être notre nommé qui compte parmi ses héros dans l’histoire, Winston Churchill.

Fin de l’entretien avec une dernière citation qui lui tient à coeur : « celui qui croit qui sait où il va ne va jamais bien loin ». Il semblerait que Dominique Ozanne n’ait pas de certitude sur le chemin de la réussite, même si son parcours semble pourtant dire le contraire…

Valérie Garnier

La rédaction d'immoweek

Édito
par Pascal Bonnefille

le 15/02/2019

Aux Mipim Awards 2019, n’oubliez pas : votez français !

D’entrée de jeu, faisons notre mea culpa. On pourra nous reprocher cet appel et nous traiter de cocardier. On assumera ce qualificatif, en ne se cachant pas d’être patriote (et non nationaliste, la différence est de taille). Oui, il faut voter pour les six projets tricolores aux Mipim Awards 2019. Mais pas seulement car ils sont estampillés « made in France », mais pour d’autres raisons.

Leur qualité, notamment architecturale, leur inventivité, leurs localisations même (pas seulement parisiennes !) plaident en leur faveur. Et aussi car, après les « Pierres d’Or » (ne soyons pas excessivement modestes), ces Mipim Awards représentent, à l’échelle internationale, un enjeu important pour toutes les équipes qui ont mis en œuvre ces programmes de grande qualité.
Vous pouvez donc, sans hésitation, voter pour :
• la Polyclinique Reims-Bezannes, à Bezannes (51), développée par Icade, avec le concours de l’architecte Jean-Michel Jacquet. Parmi les parties prenantes : Courlancy Santé, Artelia, Eiffage Construction et Cari ;
• le Barthelemy Hotel and Spa, à Saint-Barthélemy, développé par Saint Barth Drep Hotel Invest et imaginé par l’architecte Philippe Stouvenot. Participe également ALIAS Construction Management ;
• l’opération « Laborde », à Paris 8ème. Le futur siège du cabinet d’avocats Gide Loyrette Nouel a été imaginé par PCA-STREAM – Philippe Chiambaretta Architecte et est développé par ACM ;
• l’immeuble « Kosmo », à Neuilly-sur-Seine (92), développé par Altarea Cogedim et conçu par les Ateliers 2/3/4 de Jean Mas. Nommé aux « Pierres d’Or », cet immeuble abritera le siège de Christian Dior ;
• l’ensemble « Shift 54 Londres », à Paris 8ème. Imaginé par Axel Schoenert Architectes et développé par MEAG Munich Ergo, il accueillera un (grand !) Spaces. Legendre agit en qualité de contractant général et Zsofia Varnagy a été appelée pour l’architecture intérieure ;
• « Mille Arbres », à Paris 17ème , est porté par Compagnie de Phalsbourg et Ogic, avec une architecture (oh combien audacieuse !) signée Sou Fujimoto, Oxo Architects et Paul Arene.

Six ensembles qui méritent à l’évidence votre voix.

Nous serons heureux, à Cannes, d’en discuter avec vous sur notre stand P-1 F3, en finissant donc sans cocorico, par un espoir in english : meet you in Mipim !

Portrait

Chargement