Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Green & Innovations > Actualités > Le choix Immoweek : Dominique Ozanne (Covivio)...

Le choix Immoweek : Dominique Ozanne (Covivio) – « Au bon endroit, au bon moment… »

ActualitésGreen & Innovations

le 07 Fév 2019

Les « Pierres d’Or » 2019 sont à présent achevées ! Pour prolonger un peu le souvenir de cet évènement, vous pourrez retrouver, jour après jour, dans le « choix Immoweek », les portraits des lauréats et des nommés, tels qu’ils ont été réalisés pour les « Pierres d’Or ». Aujourd’hui, nous continuons avec une des nommées de la catégorie « Innovation », Dominique Ozanne, directeur général délégué de Covivio.

« Il faut d’abord savoir ce que l’on veut ; il faut ensuite avoir le courage de le dire ; il faut enfin l’énergie de le faire » : cette citation Georges Clemenceau est la devise de Dominique Ozanne et elle lui sied bien. Le directeur général délégué de Covivio, qui ne tarie pas d’éloges à propos de l’entreprise dans laquelle il navigue depuis 15 ans, met en avant « une année 2018 extrêmement riche et très européenne en hôtellerie ». Pour illustrer ces propos, il n’est qu’à citer l’acquisition, en Grande-Bretagne, de 10 hôtels en murs et fonds pour 852 millions d’euros, reloués ensuite à Intercontinental sur la base de baux fermes de 25ans triple net ; l’acquisition de bureaux en Italie et de résidentiel en Allemagne pour 832 millions d’euros et, l’acquisition, en plein centre-ville de Berlin, de l’hôtel Park Inn sur l’emblématique Alexanderplatz, bénéficiant d’une emprise foncière permettant la construction (en deux tranches) de deux tours d’environ 70 000 m2. Comment ne pas évoquer aussi la fusion entre Covivio et Beni Stabili qui équivaut à une acquisition de 2 milliards d’euros… Enfin, pour clôturer cette belle année 2018, quelques arbitrages s’y sont inscrits, pour un montant de 700 millions d’euros.

Pour ce passionné de foot, vif supporter de l’OM (personne n’est parfait!), l’innovation chez Covivio n’est pas en reste, avec le lancement de trois activités : une franchise de gestion hôtelière, des espaces de coworking (à Paris, Milan et, demain, Berlin) et de coliving. Sans oublier, bien entendu, le changement de nom de la foncière.
« J’ai le sentiment d’être au bon endroit, au bon moment, avec les bonnes personnes » avoue-t-il. « Nous sommes multi pays et multi produits. Covivio s’internalise et se globalise »lance cet adepte du voyage qui, avec le comex de la foncière, revient de Pékin et Shanghai, en passant par Bangkok pour « comprendre ce qui se passe dans la « Silicon Valley » chinoise ». Il se définit comme « un vadrouilleur » et » Itinéraire d’un enfant gâté »de Claude Lelouch est l’un de « ses films préférés » : touchant et drôle à la fois, comme peut l’être notre nommé qui compte parmi ses héros dans l’histoire, Winston Churchill.

Fin de l’entretien avec une dernière citation qui lui tient à coeur : « celui qui croit qui sait où il va ne va jamais bien loin ». Il semblerait que Dominique Ozanne n’ait pas de certitude sur le chemin de la réussite, même si son parcours semble pourtant dire le contraire…

Valérie Garnier

La rédaction d'immoweek

Édito
par Pascal Bonnefille

le 19/04/2019

Parité, diversité, efficacité

Il ne s’agit pas, en reprenant les trois mots de ce titre, de mettre en cause la devise de la République, à laquelle nous sommes fermement attachés, mais de proposer aux entreprises, parts intégrantes du projet social commun, de se doter des moyens de mettre en place les outils indispensables à cette devise.

Et pas seulement sur des critères moraux – il faut les admirer et parfois s’en méfier quand ils sont trop souvent affichés (Staline n’affirmait-il pas, sans rire, que « l’homme est le capital le plus précieux ? ») –, mais sur des critères d’efficacité, de capacité de recrutement de nouveaux talents et d’innovation. Le credo du 1er Forum Immo Parité, le 26 juin prochain, affirme sans équivoque : « pour des entreprises responsables ».

En créant ce Forum, nous ne souhaitons (j’ai entendu ce mot il y a peu) « stigmatiser » personne : bien au contraire, il s’agit, comme nous l’avons toujours voulu à travers les événements organisés par Immoweek (« Pierres d’Or » et « Trophées Logement & Territoires »), de mettre en avant les entreprises, les talents, les personnalités les plus inspirantes. Il ne s’agit pas de « montrer du doigt » ceux, ou celles, que l’on considérerait comme les « mauvais élèves » mais, tout au contraire, d’inciter le secteur à faire encore mieux demain et de proposer des bonnes pratiques, des choix déjà – ou bientôt – effectués, des projets décoiffants ou plus sages, des dirigeants novateurs et des professionnelles de qualité.

Ce n’est donc en aucun cas un événement « réservé aux femmes », de très beaux cénacles, comme le Cercle des Femmes de l’Immobilier, auquel il faut rendre hommage, effectuant ce remarquable travail. Il s’agit de proposer à toutes les entreprises, à tous les acteurs et actrices du secteur, de travailler ensemble à ces nécessaires parités et diversités. Et montrer que les structures les plus exigeantes en la matière ne sont pas les moins efficaces, ni les moins rentables. Comme nous proposons cet événement le 26 juin prochain, nous aurons le plaisir de nous réunir, grâce à l’obligeance du président du Cercle Pierres d’Or, Marc-Antoine Jamet, qu’il faut remercier, au Jardin d’Acclimatation. Un soir d’été à la campagne qui ne nous fera pas oublier nos objectifs.

Notre pari ? Qu’en 2030, ces questions de mixité, parité, diversité constituent des vieux tromblons : comme certains soutenaient, il y a une décennie, que le « vert », le développement durable étaient des « gadgets », aujourd’hui définitivement ancrés dans les mentalités et dans les demandes de tous les utilisateurs (et pas seulement les plus grands !), la parité à échelon d’une belle dizaine d’années ne sera plus un « problème ». Puisqu’il sera résolu, acté et même souhaité par tous. Et nous serons heureux d’y avoir, un petit peu, contribué. Avec vous.

Portrait

Chargement