Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Green & Innovations > Actualités > Le choix Immoweek : Eric Costa (CityNove...

Le choix Immoweek : Eric Costa (CityNove AM-Groupe Galeries Lafayette) – « Le commerce de demain »

ActualitésGreen & Innovations

le 06 Fév 2019

Les « Pierres d’Or » 2019 sont à présent achevées ! Pour prolonger un peu le souvenir de cet évènement, vous pourrez retrouver, jour après jour, dans le « choix Immoweek », les portraits des lauréats et des nommés, tels qu’ils ont été réalisés pour les « Pierres d’Or ». Aujourd’hui, nous continuons avec une des nommées de la catégorie « Innovation », Eric Costa, président de Citynove Asset Management-Groupe Galeries Lafayette.

Il y a chez Eric Costa, président de Citynove, la filiale immobilière des Galeries Lafayette, une « business unit »de 25 personne en charge d’un patrimoine foncier prestigieux, mais conduite comme une start up, avec une extrême détermination à « inventer le commerce de demain ». Eric Costa s’est construit un parcours d’expert de l’immobilier commercial, depuis sa sortie de l’ISG il y a 25 ans (il avait alors convaincu Christian Pellerin de créer un grand prix de formule 1 à La Défense; il a rejoint les Galeries en 2006) avec la force d’une conviction : « seul un magasin au cœur de la ville, ouvert au plus grand nombre, permet d’imaginer, de partager, de célébrer des moments avec des gens très différents, de tous âges ». Une conviction qui s’est transformée en détermination avec un peu de bravache. Loger au cœur du Marais, la fondation Lafayette Anticipations, et pour ce faire confier à Rem Koolhas (ce Pritzker d’architecture, mondialement célébré, n’avait encore rien signé à Paris) la transformation d’un immeuble sans grâce pour en faire « the Place to be »de la création artistique contemporaine avait, en effet, quelque chose du « Lafayette, nous voilà » lancé par le général Pershing en 1917 sur la tombe du célèbre maréchal au cimetière de Picpus. Pari réussi, puisque l’immeuble de la Fondation, ancien entrepôt du Bazar de l’Hôtel de Ville, sera bientôt relié à cet emblématique magasin du groupe via les 4000 mètres carrés d’Eataly Marais, trait d’union redessiné parle cabinet d’architecture Data, chargé de transformer les anciens ateliers de la chocolaterie Meunier en restaurant d’entreprise pour les employés du BHV, mais également en « lieu de vie pour le chaland, consacré aux produits les plus fins de la grandiose gastronomie italienne ». Une « expérience » que seule un cœur de ville et son histoire peuvent offrir, loin du e-commerce. Ouverture fin avril.

Entretemps, en mars, Eric Costa aura inauguré la nouvelle enseigne des Galeries Lafayette sur les Champs Elysées, conçue avec l’architecte Bjarke Ingels de l’Agence BIG, qui a déjà ajouté piste de ski et mur d’escalade à l’usine d’incinération de Copenhague. On nous promet « un lieu de vie multiforme ». Comme ceux qu’avaient voulus Théophile Bader, fondateur des Galeries Lafayette, il y a plus d’un siècle?

Brice Lefranc

La rédaction d'immoweek

Édito
par Pascal Bonnefille

le 19/04/2019

Parité, diversité, efficacité

Il ne s’agit pas, en reprenant les trois mots de ce titre, de mettre en cause la devise de la République, à laquelle nous sommes fermement attachés, mais de proposer aux entreprises, parts intégrantes du projet social commun, de se doter des moyens de mettre en place les outils indispensables à cette devise.

Et pas seulement sur des critères moraux – il faut les admirer et parfois s’en méfier quand ils sont trop souvent affichés (Staline n’affirmait-il pas, sans rire, que « l’homme est le capital le plus précieux ? ») –, mais sur des critères d’efficacité, de capacité de recrutement de nouveaux talents et d’innovation. Le credo du 1er Forum Immo Parité, le 26 juin prochain, affirme sans équivoque : « pour des entreprises responsables ».

En créant ce Forum, nous ne souhaitons (j’ai entendu ce mot il y a peu) « stigmatiser » personne : bien au contraire, il s’agit, comme nous l’avons toujours voulu à travers les événements organisés par Immoweek (« Pierres d’Or » et « Trophées Logement & Territoires »), de mettre en avant les entreprises, les talents, les personnalités les plus inspirantes. Il ne s’agit pas de « montrer du doigt » ceux, ou celles, que l’on considérerait comme les « mauvais élèves » mais, tout au contraire, d’inciter le secteur à faire encore mieux demain et de proposer des bonnes pratiques, des choix déjà – ou bientôt – effectués, des projets décoiffants ou plus sages, des dirigeants novateurs et des professionnelles de qualité.

Ce n’est donc en aucun cas un événement « réservé aux femmes », de très beaux cénacles, comme le Cercle des Femmes de l’Immobilier, auquel il faut rendre hommage, effectuant ce remarquable travail. Il s’agit de proposer à toutes les entreprises, à tous les acteurs et actrices du secteur, de travailler ensemble à ces nécessaires parités et diversités. Et montrer que les structures les plus exigeantes en la matière ne sont pas les moins efficaces, ni les moins rentables. Comme nous proposons cet événement le 26 juin prochain, nous aurons le plaisir de nous réunir, grâce à l’obligeance du président du Cercle Pierres d’Or, Marc-Antoine Jamet, qu’il faut remercier, au Jardin d’Acclimatation. Un soir d’été à la campagne qui ne nous fera pas oublier nos objectifs.

Notre pari ? Qu’en 2030, ces questions de mixité, parité, diversité constituent des vieux tromblons : comme certains soutenaient, il y a une décennie, que le « vert », le développement durable étaient des « gadgets », aujourd’hui définitivement ancrés dans les mentalités et dans les demandes de tous les utilisateurs (et pas seulement les plus grands !), la parité à échelon d’une belle dizaine d’années ne sera plus un « problème ». Puisqu’il sera résolu, acté et même souhaité par tous. Et nous serons heureux d’y avoir, un petit peu, contribué. Avec vous.

Portrait

Chargement