Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Green & Innovations > Actualités > Le choix Immoweek : Rotterdam s’engage dans...

Le choix Immoweek : Rotterdam s’engage dans l’immobilier flottant

ActualitésGreen & Innovations

le 13 Sep 2018

Si les Néerlandais ont été un peuple de conquérants, c’est bien contre la mer : tout se résume dans le proverbe « Dieu a crée le monde, les Néerlandais ont crée les Pays-Bas ». A la fois ennemie et alliée, la mer du Nord voit même des initiatives en immobilier. Ainsi, le port de Rotterdam va se doter de la première ferme laitière flottante, un projet assez atypique pour devenir notre « immeuble de la semaine ».

Outre les spécificités du terrain en pays batave, l’idée principale de cette innovation est de réduire le transport des marchandises et de produire au plus près des consommateurs, afin de réduire les émissions de dioxyde de carbone. En effet, la ferme flottante serait installée en plein centre-ville. Evaluée à 2,5 millions d’euros, elle pourrait accueillir 40 vaches dans un jardin naturel de 1 200 m2, lesquels bovins accéderaient à un pâturage à proximité huit mois par an, sur les bords de la Meuse. L’objectif de la société Beladon est de produire 800 litres de lait par jour, dont une partie transformée sur place en yaourt et en fromage.
Cette ferme sera rendue auto-suffisante grâce à des panneaux solaires pour la fournir en électricité, en nourrissant les vaches avec des produits recyclés (pelouse tondue, restes de restaurants) et tout sera automatisé (traite effectuée par des robots, nourrissage par mini-wagons, avec seulement trois personnes chargées de la supervision des tâches).
Evidemment, des voix s’interrogent sur les conditions de vie du bétail, qui pourrait bien être sujet au mal de mer !
Cependant, cette innovation pourrait avoir un effet boule de neige : avec une population mondiale qui pourrait être urbaine à 70 % d’ici 2050, l’agriculture urbaine deviendrait une nécessité absolue. D’ici là, cette ferme flottante doit ouvrir fin 2018…

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Valérie Garnier

le 16/11/2018

Merci !

En créant les « Trophées Logement & Territoires », Immoweek souhaitait rassembler les acteurs du logement, les élus, réunir le monde du résidentiel (privé et public), celui des territoires. Tous ces professionnels qui font, finalement, vivre la chaîne du logement, avec leurs spécificités, leurs différences, leurs engagements aussi différents soient-ils, mais avec un point commun : leur passion ! Objectif réussi chaque année davantage. Pour cela, merci.

Le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, qui devait être présent à cette manifestation, mais dont l’agenda a été bousculé en raison des événements récents de Marseille a tenu à soutenir cette initiative et a adressé un message à l’ensemble des professionnels et élus présents aux « Trophées Logement & Territoires 2018 ».
Les tables rondes qui ont précédé la remise des Trophées, sur deux thèmes d’actualité avec « Habiter autrement : la révolution des usages et des services dans le logement » et « Conjoncture : vers un changement de tendance ? » ont suscité de la part des intervenants des échanges de grande qualité, pertinents et constructifs. Le public nous en a assuré.

Cette année encore, de par les propositions du Jury, sous la présidence de Philippe Pelletier, l’ensemble des 28 nommés était une sélection réunissant de grands talents. Même si, un seul sur les quatre remporte le Trophée dans sa catégorie, tous méritent un immense coup de chapeau pour le travail réalisé, la détermination dont ils font preuve et  leur engagement. Et c’est, notamment, cet engagement qui a décidé le Jury de façon unanime d’attribuer à Emmanuelle Cosse le « Trophée du Jury », seul Trophée non soumis aux votes de nos abonnés et internautes.
Participants à cette matinée, intervenants des tables rondes, merci de votre présence et de votre soutien à nos événements. Encore un grand bravo aux lauréats qui se sont distingués.

« Les Trophées Logement & Territoires » fêteront leurs dix ans l’année prochaine. La rédaction d’Immoweek espère vous voir encore plus nombreux et vous mobiliser à cet événement fédérateur du Logement et des des Territoires.

Portrait

Chargement