Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Green & Innovations > Actualités > Le choix Immoweek : Rotterdam s’engage dans...

Le choix Immoweek : Rotterdam s’engage dans l’immobilier flottant

ActualitésGreen & Innovations

le 13 Sep 2018

Si les Néerlandais ont été un peuple de conquérants, c’est bien contre la mer : tout se résume dans le proverbe « Dieu a crée le monde, les Néerlandais ont crée les Pays-Bas ». A la fois ennemie et alliée, la mer du Nord voit même des initiatives en immobilier. Ainsi, le port de Rotterdam va se doter de la première ferme laitière flottante, un projet assez atypique pour devenir notre « immeuble de la semaine ».

Outre les spécificités du terrain en pays batave, l’idée principale de cette innovation est de réduire le transport des marchandises et de produire au plus près des consommateurs, afin de réduire les émissions de dioxyde de carbone. En effet, la ferme flottante serait installée en plein centre-ville. Evaluée à 2,5 millions d’euros, elle pourrait accueillir 40 vaches dans un jardin naturel de 1 200 m2, lesquels bovins accéderaient à un pâturage à proximité huit mois par an, sur les bords de la Meuse. L’objectif de la société Beladon est de produire 800 litres de lait par jour, dont une partie transformée sur place en yaourt et en fromage.
Cette ferme sera rendue auto-suffisante grâce à des panneaux solaires pour la fournir en électricité, en nourrissant les vaches avec des produits recyclés (pelouse tondue, restes de restaurants) et tout sera automatisé (traite effectuée par des robots, nourrissage par mini-wagons, avec seulement trois personnes chargées de la supervision des tâches).
Evidemment, des voix s’interrogent sur les conditions de vie du bétail, qui pourrait bien être sujet au mal de mer !
Cependant, cette innovation pourrait avoir un effet boule de neige : avec une population mondiale qui pourrait être urbaine à 70 % d’ici 2050, l’agriculture urbaine deviendrait une nécessité absolue. D’ici là, cette ferme flottante doit ouvrir fin 2018…

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Thierry Mouthiez

le 18/02/2019

Cher Paris...

« Avec des loyers qui atteignent 1 000 euros (HT, HC) du mètre carré dans les quartiers d’affaires, les entreprises se reportent sur le nord-ouest de Paris » : c’est ainsi que BureauxLocaux, qui se présente comme le « 1er site d’annonces immobilières pour les entreprises », titre son Baromètre semestriel de la demande de bureaux à louer à Paris et en petite couronne.

Ce Baromètre qui « analyse 1,6 million de recherches immobilières de dirigeants d’entreprises au 2ème semestre 2018″ souligne ainsi que « les loyers parisiens ont augmenté de 6,6 % en un an et affichent 457 euros (HT, HC) du mètre carré en moyenne. La barre symbolique des 1 000 euros (HT, HC) du mètre carré a été franchie pour certains biens exceptionnels proposés dans le 8ème arrondissement ». Sachant que, bien entendu, « à Paris, les arrondissements les plus recherchés au 2ème semestre 2018 sont le 8ème (12,3 % des recherches), le 9ème (10,1%), le 2ème (9,2 %), le 10ème(7,2 %) et le 17ème (7,2 %) ». BureauxLocaux précise que « quatrième de notre classement, le 10èmearrondissement confirme son statut de premier marché de report. Même si les loyers y ont augmenté de 11 % en un an, le loyer moyen affiché reste de 396 euros (HT, HC)/m2 dans le 10ème, soit 25 % moins cher que dans le 8ème »…

En petite couronne, « les loyers sont assez stables en banlieue parisienne où le marché est plutôt fluide. Les loyers y sont, en moyenne, deux fois moins élevés que dans la Capitale. La plupart des villes de petite couronne affichent des loyers inférieurs à 200 euros (HT, HC)/m2 ».

« Les PME néophytes en matière immobilière sont totalement désorientées par la pénurie actuelle de bureaux ! Le taux de vacance est plus que jamais orienté à la baisse (…) Dans la Capitale, il est même tombé à 2,5 % » souligne Sophie Desmazières, présidente et cofondatrice de BureauxLocaux, qui estime que « le marché de l’immobilier d’entreprise devrait rester très tendu en 2019 »…

Portrait

Chargement