Chargement

retour Accueil > Territoires > Actualités > Paris Saclay fait de l’oeil aux...

Paris Saclay fait de l’oeil aux investisseurs internationaux

ActualitésTerritoires

le 23 Oct 2017

L’Etablissement public d’aménagement Paris-Saclay, avec la collaboration de ses partenaires – les communautés d’agglomération de Paris-Saclay, Saint-Quentin-en-Yvelines et Versailles Grand Parc, l’association Paris-Région Entreprises et la Région Ile-de-France -, lance le portail internet Paris-Saclay Business.

Accessible depuis ce lien, ce portail s’adresse aux investisseurs étrangers « afin de leur présenter les atouts du territoire de Paris-Saclay comme terre d’accueil des investissements dans l’innovation ».

Cette « boîte à outils » propose des chiffres clés sur le territoire, des « informations sur les grandes filières stratégiques », des témoignages, l’agenda des événements et, surtout, un « module immobilier permettant de trouver rapidement, selon la nature du projet d’implantation, des bureaux commerciaux ou locaux à usage mixte dans les principaux pôles économiques de Paris-Saclay ».

« Ce site Internet illustre parfaitement notre devise « Paris-Saclay : innovation playground ». Il met en avant ceux qui font l’innovation à Paris-Saclay, donne les informations-clés aux décideurs, propose surtout de venir à la rencontre du territoire et de tous ceux qui y jouent l’open innovation. Nous espérons susciter de nombreux projets d’investissement avec ce premier outil à destination des investisseurs étrangers » souligne Philippe Van de Maele, directeur général de l’EPA Paris-Saclay.

Jean-Baptiste Favier

Chef des informations

Édito
par Valérie Garnier

le 19/09/2018

La Défense : 60 ans et toujours sexy !

L’histoire se passe dans un pavillon situé en banlieue parisienne, en l’occurrence Courbevoie. Une ville en plein bouleversements, consécutifs aux travaux d’urbanisme monumentaux qui y sont engagés, tout comme à Puteaux et Nanterre, pour que le futur quartier de La Défense voit le jour.

Les camions, les pelleteuses, les marteaux-piqueurs, les grues et le bruit incessant que forme l’ensemble, dressent le décor du film de Pierre Granier-Deferre, d’après un roman de Georges Simenon, intitulé « Le Chat ». Nous sommes en 1971 et le quartier de La Défense, qui a été inauguré avec l’ouverture du Cnit en septembre 1958, s’apprête à émerger. Courbevoie, Puteaux et Nanterre vivent leurs derniers jours de « petites banlieues parisiennes ».
Après moultes rebondissements, péripéties et crises diverses, La Défense n’a eu de cesse de se développer, de se construire et même se déconstruire !
Pour faire face à l’obsolescence de nombreuses tours, un « Plan de Renouveau de La Défense » est lancé en 2006 par Nicolas Sarkozy, alors président de l’Epad. Il prévoit la construction de 850 000 m2 de bureaux supplémentaires, dont 350 000 en démolition-reconstruction ; 100 000 m2 de nouveaux logements et la réalisation de grands équipements.

En 2007, l’EPGD est créé pour gérer et promouvoir le quartier d’affaires. En 2010, l’EPGD change de nom pour devenir Defacto, tandis que l’Epad fusionne avec l’Epasa, aménageur de la Zac Seine-Arche, pour devenir l’Epadesa.

En janvier 2018, Defacto et l’Epadesa décident, à leur tour, de fusionner et la nouvelle structure, en charge de gérer, d’aménager et de promouvoir le quartier se nomme alors Paris La Défense.

Aujourd’hui, Paris La Défense fête ses 60 ans ! Historiquement, il s’agit du premier quartier d’affaires européen ; le quatrième le plus attractif au monde, selon le baromètre d’attractivité EY-ULI 2017 ; un territoire de 564 hectares, dont 31 d’espaces piétons ; 500 entreprises sont implantées, dont 41 % d’origine étrangère ; 75 % de sièges sociaux. La Défense, c’est aussi 3,5 millions de mètres carrés de bureaux dans plus de 70 tours, dont 10 000 m2 d’espaces de coworking ; 180 000 salariés ; 42 000 habitants et 45 000 étudiants. La Défense continue de se moderniser autour de nouvelles gares et développe des infrastructures au service des habitants afin de s’intégrer et répondre aux exigences et aux ambitions du Grand Paris. Bref, La Défense est loin d’avoir achevé son évolution urbaine !

Portrait

Chargement