Chargement

retour Accueil > les entreprises > CBo Territoria

CBo Territoria

Entreprise

Fiche éditée le 24/12/2013 à 14h47

Cour de l'Usine - La Mare, BP 105
Sainte-Marie 97438
97438
Téléphone : 0262203204
Fax : 0142670852

La fiche de CBo Territoria

Présentation

Aménageur – Promoteur – Foncière, CBo Territoria est un opérateur immobilier global et actif sur le département français de la Réunion. CBo Territoria est coté sur le marché Euronext de la Bourse de Paris depuis son transfert d’Alternext opéré en décembre 2011.

 

Patrimoine

CBo Territoria est propriétaire d’un patrimoine foncier de 3 000 hectares, constitué de terrains agricoles (1 800 hectares) et d’espaces naturels (1 000 hectares). Une part importante de ce foncier est située dans la commune de Saint-Paul, au coeur de la zone balnéaire touristique de Saint-Gilles.

La société intervient également en tant qu’aménageur pour créer, sur certaines de ces grandes surfaces foncières et en collaboration avec les acteurs publics, des quartiers résidentiels et des zones d’activités économiques.

 

Stratégie

L’opérateur foncier privé valorise une partie de sa réserve foncière par des opérations d’aménagement développées sur des sites stratégiques. Ce sont ainsi 5 opérations d’aménagement qui sont en cours en 2012 à Saint-Marie, Saint-Paul, Saint-Lieu et Saint-Pierre. Portant sur une superficie totale de près de 150 hectares, ces opérations à développer, sur des durées allant de 2 à 10 ans, offrent un potentiel constructible total de plus de 2 500 logements et 100 000 m2 de locaux professionnels.

Édito
par Thierry Mouthiez

le 23/05/2019

L’immobilier non coté a la cote…

« 2,6 milliards d’euros : c’est la collecte des SCPI de rendement (hors SCPI fiscales) et des OPCI grand public au cours du premier trimestre selon l’Aspim (Association Française des Sociétés de Placement Immobilier).

Soit une hausse de 62 % par rapport au premier trimestre 2017. L’Aspim souligne qu’ »en collectant un peu plus de 2 milliards d’euros, les SCPI ont renoué avec un volume de collecte exceptionnel, juste en dessous du niveau record enregistré au 1er trimestre 2017 (2,4 milliards d’euros) ». Du coup, la capitalisation totale des fonds, au 31 mars dernier, « s’établit à 70,32 milliards d’euros, progressant de 4,7 % sur un trimestre et 15 % sur un an ».

Surtout, l’association précise qu’« après un ralentissement notable de la collecte en 2018, l’immobilier non coté a bénéficié, au premier trimestre, d’un fort regain d’intérêt des investisseurs confortés par l’éloignement de la perspective d’une remontée prochaine des taux d’intérêt et sensibles à la bonne santé des différents marchés locatifs immobiliers, en particulier celui des bureaux ». Et d’ajouter : « par ailleurs, la chute des marchés financiers qui s’est poursuivie jusqu’à la fin de l’année 2018 a également pu contribuer à la dynamique des souscriptions du secteur non coté ».

Frédéric Bôl, président de l’Aspim, affirme : « nous sommes optimistes sur le fait que la tendance haussière soit maintenue sur l’ensemble de l’année ». A voir comment évolue, depuis le début de cette année, le marché locatif de l’immobilier tertiaire comme la Bourse (avec, par exemple, un titre Unibail-Rodamco-Westfield passé sous les 140 euros par titre, alors que l’actif net réévalué EPRA s’élevait, au 31 décembre dernier, à… 221,80 euros !), les tendances le confortent, actuellement, dans sa prévision…

Portrait

Chargement