Chargement

retour Accueil > les entreprises > Concerto (Kaufman & Broad)

Concerto (Kaufman & Broad)

Entreprise

Fiche éditée le 13/10/2017 à 10h41

127 avenue Charles de Gaulle
Neuilly sur Seine Cedex 92207
92207
Téléphone : 01 41 43 43 93

La fiche de Concerto (Kaufman & Broad)

Présentation

Concerto est spécialisé dans la conception et la maîtrise d’ouvrage déléguée d’opérations de construction et d’aménagement de plate-forme logistique et d’entrepôt de nouvelle génération pour le compte de tiers.

Sa compétence dans l’immobilier logistique lui a permis de se faire un nom en Europe. Elle intervient également dans la reconversion de sites industriels et le développement de sites commerciaux.

Expert en ingénierie logistique et foncière, Concerto développe des opérations immobilières industrielles destinées à la logistique d’entreposage, de préparation et de distribution à l’échelle européenne.

Filiale du groupe Kaufman & Broad, promoteur immobilier et disposant d’un patrimoine d’1 milliard d’euros, Concerto propose aux professionnels des solutions pour les fonctions immobilier/logistique afin de leur permettre de transformer des coûts fixes en coûts variables et de rester concentrés sur leur coeur de métier.

Dans ce cadre, Concerto de par son expérience dans l’ingénierie logistique :

• Conçoit des projets clé-en-main adaptés aux besoins de ses clients dans un esprit de partenariat à long terme.
• Réalise des opérations de reconversion / réhabilitation de sites proches de centres urbains.

Concerto intervient dans les secteurs de :

• La logistique à forte valeur ajoutée dans tous les secteurs de l’industrie
• La logistique de proximité (grande distribution, enseigne)
• La logistique de nouvelles implantations

Basé en France, Concerto accompagne aussi ses clients dans les pays limitrophes tels la Belgique, la Suisse ou l’Espagne.

Édito
par Thierry Mouthiez

le 25/03/2019

La logistique sous son plus beau jour…

A la veille de l’ouverture de la SITL (Semaine de l’Innovation Transport & Logistique), du 26 au 28 mars à la Porte de Versailles, l’activité dans l’immobilier logistique bat son plein et le secteur se présente sous ses plus beaux atours.

En témoigne, entre autres, la récente interview exclusive de Franck Poizat, qui précisait : « la France pèse aujourd’hui 10 % des volumes investis en Europe » (36 milliards d’euros) à propos du marché de l’investissement en immobilier industriel et logistique. Et le directeur de l’équipe investissement logistique et activités de BNP Paribas Real Estate Transaction France soulignait également que « dans un contexte de marché où la demande placée est « boostée » par le e-commerce, et en sous offre locative dans les principaux hubs, sans surprise, le taux « prime » en logistique continue de se compresser depuis quatre ans déjà. Nous venons de réaliser, en janvier, une cession pour un actif « prime » sur le secteur lyonnais au taux de 4,75 %. Et ce mois-ci, nos équipes viennent de signer la vente dans le sud de Paris d’une plateforme logistique neuve, très bien localisée, au nouveau taux « prime » de… 4,50 %. Et nous devrions réitérer cette performance sur le secteur de Lyon dans les prochains jours »…

Côté locatif, BNP Paribas Real Estate estime que 4,1 millions de mètres carrés ont été placés sur l’ensemble de l’année 2018, les entrepôts de « classe A » représentant, à eux seuls, « plus de 80 % du volume total des transactions ». En faisant valoir que « l’axe Lille/Paris/Lyon/Marseille concentre près des deux tiers des surfaces commercialisées » ou encore qu’ »avec 1,2 million de mètres carrés placés, l’Ile-de-France reste de loin le premier marché régional »…

Surtout, l’activité, sur ce marché de l’immobilier logistique, se poursuit à un rythme soutenu. Ainsi, François Le Levier affirmait également récemment dans nos colonnes que « 600 millions d’euros d’actifs ont été vendus à mi-mars« . Et le directeur investissement industriel et logistique de CBRE précisait qu’à ce volume « s’ajoutent un milliard d’euros de transactions sous promesses, ainsi que 800 millions d’euros d’actifs sous exclusivité ». Et ce, sans compter « les actifs en cours de vente. Nous avons identifié, au total, un volume de l’ordre de 2 milliards d’euros »…

Portrait

Chargement