Chargement

retour Accueil > les entreprises > GE Real Estate France

GE Real Estate France

Entreprise

Fiche éditée le 17/02/2015 à 11h57

"Tour defense Plaza" 23-27, rue Delarivière Lefoullon
Puteaux 92800
92800
Téléphone : 01 43 12 16 00
Fax : 01 43 12 76 06

La fiche de GE Real Estate France

Patrimoine

GE Real Estate France détient un portefeuille de 2,8 milliards d’euros d’actifs immobiliers. La société est propriétaire d’un patrimoine de 170 ensembles immobiliers, d’une valeur, pour les actifs, de 2,3 milliards d’euros (dont 30 % sont gérés par la Société de Gestion de Portefeuilles de GE Real Estate via un OPCI), auxquels s’ajoutent 170 millions d’euros de participations (12,5 % dans Foncière Europe Logistique ; 42 % dans un fonds bureaux Cogedim Office Partners, 39 % dans le fond hôtelier CFH et 40 % dans Roissy Continental Square) et 300 millions d’euros de financements structurés/crédit-bail. Le patrimoine d’actifs détenus en propre est composé à 75 % de bureaux, 19 % de locaux d’activités et entrepôts, 6 % de commerces et autres. Il est situé à 70 % à Paris et en région parisienne.

Stratégie

GE Real Estate France «recherche des bureaux, à Paris, en région parisienne et dans les grandes métropoles régionales, qu’il s’agisse d’actifs unitaires, de portefeuilles ou de sociétés. GE Real Estate pourra également étudier de façon sélective les opportunités de murs d’hôtels en centre-ville pour le fonds CFH, dont GE est co-opérateur». Le montant minimum unitaire des investissements est fixé à 20 millions d’euros. Le montant global est «indéterminé, mais peut être important»… À noter : chaque année, GE Real Estate arbitre 10 à 15 % de son patrimoine.

Édito
par Thierry Mouthiez

le 24/06/2019

Fiers !

Le magazine « Immoweek » à paraître est, à nouveau, un numéro exceptionnel à plus d’un titre. C’est, évidemment, une femme qui « occupe » la « Une » de ce magazine, qui sera remis aux participants du 1er Forum Immo Parité, le mercredi 26 juin prochain (et adressé, dans la foulée, à nos abonnés) : en l’occurrence Inès Reinmann-Toper, directrice associée d’Edmond de Rothschild Corporate Finance. Bien entendu, un dossier est aussi consacré aux lauréats de ce 1er Forum.

L’investissement en immobilier d’entreprise est, comme d’habitude dans ce magazine daté mai-juin, à l’honneur. Les principaux conseils de la place ont, une fois encore, accepté de répondre à nos questions sur l’état et les perspectives de la demande, de l’offre et des taux de rendement. Des analyses toujours pointues, émaillées de quelques-unes des principales transactions qui ont marqué le marché depuis juin 2018. Des interviews des investisseurs de renom, Karim Habra (Ivanhoé Cambridge) et Paul et Raphaël Raingold (GCI), illustrent les tendances de ce marché. A leurs côtés, Vincent Delattre (JLL) parle des investisseurs privés ; François Le Levier (CBRE) décrypte le marché de la logistique dont il est l’un des meilleurs spécialistes, tout comme Antoine Grignon (Knight Frank), grand connaisseur, pour sa part, de l’immobilier de commerce, qui s’attache au créneau particulier des centres commerciaux, sans compter, s’agissant de commerce, le key-plan de la rue des Archives signé Thierry Bonniol (BNP Paribas Real Estate Transaction France). L’habitation n’est pas en reste avec quelques-uns des meilleurs spécialistes de ce marché qui répondent, également, à nos questions ou encore Raymond Genre-Grandpierre (Savills) qui dresse le portrait d’un marché naissant, celui du coliving.

L’urbanisme transitoire, qui s’installe de plus en plus à Paris comme ailleurs, fait aussi l’objet d’un riche dossier avec, parmi les intervenants, Benoît Quignon (SNCF Immobilier), Eric Lejoindre (maire du 18ème), Jean-Baptiste Roussat (Plateau Urbain)…

Enfin, côté innovation, la 1ère édition du Grand Prix Essec de la Ville Solidaire et de l’Immobilier Responsable®, créé à l’initiative d’Ingrid Nappi-Choulet, titulaire de la Chaire Immobilier et Développement Durable de l’Essec, et la seconde édition du Mipim PropTech Europe, sont également à l’ordre du jour.

Au final, un magazine qui permet de vérifier que l’innovation irrigue, désormais, tous les créneaux de l’immobilier et que, de ce point, de vue, l’Hexagone n’a rien à envier à ses voisins ! Une situation dont tous les professionnels français peuvent se réjouir et être fiers !

Portrait

Chargement