Chargement

retour Accueil > les entreprises > Primonial Reim

Primonial Reim

Entreprise

Fiche éditée le 02/07/2015 à 14h39

19, avenue de Suffren
Paris 75007
75007
Téléphone : 01 44 21 70 97
Fax : 01 44 21 71 23

La fiche de Primonial Reim

Présentation

Primonial Real Estate Investment Management est une société de gestion agréée par l’Autorité des Marchés Financiers le 8 avril 2011. Son métier consiste à créer, structurer, gérer et commercialiser des placements immobiliers de long terme auprès des investisseurs particuliers et institutionnels. Depuis le 16 décembre 2011, Primonial REIM est agréée en qualité de Société de Gestion de Portefeuille.

Primonial REIM gère trois types de véhicules immobiliers collectifs au sein de sa gamme de solutions. Les SCPI sont disponibles à la souscription en direct ou référencés au sein de contrats d’assurance vie. Les OPCI à Règles de Fonctionnement Allégées sont réservés à une clientèle d’investisseurs qualifiés ou avertis.

• SCPI DE RENDEMENT
Les SCPI de rendement sont investies en biens immobiliers dont l’usage est destiné à des entreprises : bureaux, commerces, entrepôts, centres commerciaux, locaux d’activités, cliniques, crèches, etc. Ces SCPI permettent aux investisseurs privés d’accéder à l’immobilier d’entreprise, habituellement réservé à des investisseurs professionnels.

• SCPI D’HABITATION
Ces SCPI investissent dans des biens immobiliers résidentiels destinés à la location privée. Elles permettent d’associer les atouts des SCPI aux avantages particulièrement attractifs des dispositifs fiscaux mis en place par le législateur.

• OPCI À RÈGLES DE FONCTIONNEMENT ALLÉGÉES
Les OPCI RFA sont réservés aux investisseurs qualifiés ou avertis. Ils offrent un cadre souple et réglementé pour la gestion d’un patrimoine immobilier, par exemple dans la perspective d’externalisations de murs d’entreprises ou d’institutionnels.

En 2013, les véhicules de Primonial REIM ont réalisé un volume de transaction de 1,3 milliard € sur le marché immobilier.

Patrimoine

Au 31 décembre 2014, Primonial REIM comptabilise 900 000 m2 de patrimoine immobilier sous gestion, d’une valeur de 4,2 milliards d’euros, composé (en valeur) à 77 % de bureaux, 16 % de commerces, 5 % d’immobilier de santé et 2 % d’habitation. Le patrimoine immobilier est situé à 20 % à Paris, 56 % en région parisienne et 24 % en régions.

Stratégie

Primonial REIM « cherche à acquérir des bureaux en région parisienne, des actifs dédiés aux secteurs de la santé et de l’éducation en Europe et des commerces dans l’ensemble de l’Hexagone. Primonial REIM souhaite investir 1 milliard d’euros en 2015 ».

Dernière opération

2015
Acquisition du siège d’Amundi (40 000 m2, labellisé HQE Exploitation) au 91, boulevard Pasteur, au cœur du pôle tertiaire de Montparnasse (15ème), dans le cadre d’un « club deal ».

2014
Acquisition, pour 100 millions d’euros, de « Ovalie », un ensemble de bureaux neufs d’une surface de 15 000 m2, rue Fructidor (17ème), loué à Samsung Electronics France.

Édito
par Pascal Bonnefille

le 21/09/2018

Les bureaux : jamais plus « comme avant » !

Il ne se passe pas de jours où la découverte de nouveaux lieux, de nouveaux sièges sociaux ne démontrent une réalité qui s’est imposée. Nous ne pourrons plus concevoir les bureaux « comme avant ». Avant quoi d’ailleurs ? Avant la révolution du coworking, du flex (quel qu’en soit le degré), du « workwell » comme dirait la dynamisante Anne Schneegants dont les locaux sont inspirants.

Ce matin encore, visitant le «show-room » Vitra, à l’invitation d’Isabelle de Ponfilly, dont le professionnalisme et la disponibilité sont bien connus, il était évident, pour les participantes (j’étais le seul homme), que plus personne ne voulait de bureaux « comme autrefois ». Et que toutes les structures immobilières s’y prêtent à merveille. A l’origine, Vitra avait d’ailleurs choisi comme lieu de présentation, une ancienne usine. Aujourd’hui, c’est dans de l’haussmannien (superbement réhabilité par Groupama Immobilier – bravo Eric Donnet) que les meubles, et peut-être surtout les ambiances sont présentés. Et les stucs XIXème sont parfaitement cohérents avec le design le plus contemporain (on rêve face aux « grands classiques » du design, mais on admire beaucoup le travail des frères Bouirroulec).

C’est tout un symbole pour l’immobilier : la modernité peut être partout implantée et pas seulement à La Défense. Simplement, les usages ne peuvent, définitivement plus, être conçus de la même manière. Adieu aux salles de réunions inutilisées les trois quarts du temps, adieu aux entrées vides et inutiles, adieu aux bureaux des « chefs » qui comptaient leur pouvoir au nombre de fenêtres et/ou de lampes, de canapés… ou de téléphones. Et tout le monde est concerné ! Etant l’invité d’une grande structure publique à Bordeaux, je rencontrais hier son responsable qui précisait que son premier geste avait été de ne plus occuper le vaste bureau (beaucoup de fenêtres !) de son prédécesseur et d’utiliser sa propre pièce de travail comme une salle de réunion, d’échanges (on allait dire de vie !). Il y a certainement des inconvénients à ces nouvelles formes de travail, mais mesurons-en les avantages. Et, même pour une petite PME comme la nôtre, le défi est enclenché. Dès l’année prochaine, nous concevrons « autrement » nos propres bureaux. Et certainement pas « comme avant » !

Portrait

Chargement