Chargement

retour Accueil > Logement > Actualités > 34 700 logements neufs vendus au quatrième...

34 700 logements neufs vendus au quatrième trimestre 2017

- Le - par Arthur de Boutiny

D’après le ministre de la Cohésion des Territoires, au quatrième trimestre 2017, 34 700 logements neufs ont été vendus, soit 3,8 % de moins qu’au quatrième trimestre 2016. Cette baisse se constate à la fois dans le collectif (-2,9 %) et l’individuel (-12,9 %). La tendance cependant annuelle reste cependant portée à la hausse (+2,1 % en 2017).

Les mises en vente du quatrième trimestre diminuent de 13,2 % (29 100 mises en vente). Les mises en vente annuelles ont diminué (- 4,3 %) entre 2016 et 2017, permettant aux promoteurs, grâce à l’ajustement du volume de nouveaux logements, de stabiliser l’encours de logements proposés à la vente en fin d’année (104 000 logements).

Les annulations restent à des niveaux très élevés, en hausse de 31,9 % par rapport au quatrième trimestre 2016, et concernent près de 3 800 unités, soit l’équivalent de 10,9 % des réservations.

Pour les appartements, les réservations sont en repli de 2,9 % au quatrième trimestre, davantage encore pour les studios (-11,6 %). Sur l’année, les réservations sont en hausse de 2,6 %. Les mises en vente se contractent à 12,1 % pour le trimestre ; l’encours des appartements proposés à la vente à la fin de l’année est en hausse de 1,1 %. Les prix de vente sont stables en moyenne, tout comme le délai moyen d’écoulement d’un logement.

Pour les maisons individuelles, les réservations baissent de 12,9 % au quatrième trimestre et de 3,1 % pour l’année 2017. Les mises en vente reculent de 22,9 % au quatrième trimestre et l’encours de logement diminue de 6,7 %, soit 8 800 unités en fin de l’année.

D’après les statistiques, " la zone B2, qui comprend les autres communes de plus de 50 000 habitants, présente un profil conjoncturel atypique : baisse des mises en vente ce trimestre (- 24,4 %) accompagnée d’une forte augmentation des réservations (+ 14 %) par rapport au quatrième trimestre 2016. Enfin la zone C, qui comprend le reste du territoire, se caractérise par un marché dynamique en 2017, que ce soit au niveau de l’offre que de la demande, avec une hausse de 17,6 % des mises en vente et de + 12,9 % des réservations par rapport à l’année 2016. "

 Seule la région Grand Est voit ses mises en vente et ses réservations augmenter au quatrième trimestre. Pour le Centre-Val de Loire, la Corse, l’Ile-de-France et l’Occitanie, les mises en vente se replient tandis que les réservations sont en hausse.

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Chargement