Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Logement > Actualités > Le choix Immoweek : 28 nommés, 8 Trophées...

Le choix Immoweek : 28 nommés, 8 Trophées Logement & Territoires

ActualitésLogement

le 08 Nov 2018

Pour le choix Immoweek de ce jour, la rédaction a choisi de mettre en lumière la cérémonie des « Trophées Logement & Territoires » (« TLT »), qui aura lieu le mercredi 14 novembre prochain. A l’issue des deux premières tables rondes (retrouvez ici et le programme de ces débats), et en présence de Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales, chargé de la Ville et du Logement, les fameux Trophées seront remis à leurs lauréats ; des lauréats que VOUS avez choisis !

Pour rappel, voici la liste des nommés par catégorie ; le lauréat se niche parmi eux !

Promoteurs :

• Joachim Azan (Novaxia)

• Paul Jarquin (REI Habitat)

• Philippe Jossé (Altarea Cogedim)

• Philippe Plaza (Eiffage Immobilier)

Conseils : 

• Claude Cayla (Catella Residential)

• Christophe Volle (JLL)

• Sébastien Lorrain (CBRE)

• Laurent Vimont (Century 21)

Territoires : 

• Marie-Hélène Amiable, maire de Bagneux

• Nathalie Appéré, maire de Rennes

• Geoffroy Didier (EPFIF)

• Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne

Jeunes talents :

• Ariane Avossa (BNP Paribas Conseil Habitation & Hospitality)

• Pauline Duval (Groupe Duval)

• Franck Lirzin (Gecina)

• Robin Rivaton (Real Estech)

• Viviane Chaine-Ribeiro (Action Logement Immobilier)

• Xavier Lépine (La Française)

• Benoit Quignon (SNCF Immobilier)

• Johanna Rolland, maire de Nantes

Programmes durables :

• »Sensations » (Bouygues Immobilier, Strasbourg)

• « Allure » (Ogic, Paris 17ème)

• « Réhabilitation Descartes » (Domaxis, Montigny-le-Bretonneux)

• « Beauséjour » (CBo Territoria, Réunion)

Programmes solidaires :

• « Village Vertical l’Acadie » (HLM Le Logis Breton, Quimper)

• « Allée Baco » (SCIC Gambetta, Nantes)

• « Maison Pierre et Jeanne Valot » (Habitat et Humanisme, Cherbourg)

• « Le Carré Daumesnil » (Perl et Fondation Abbé Pierre, Paris 12ème)

Le Prix du Jury sera dévoilé au cours de la cérémonie.

N’attendez plus pour vous inscrire, via le bulletin d’inscription en ligne ou en contactant Sandrine Debray par mail (sdebray@immoweek.fr) ou par téléphone (01 42 33 90 37). A la semaine prochaine, donc !

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Pascal Bonnefille

le 18/01/2019

Un (grand) merci à Anne Hidalgo !

En choisissant un tel titre, on n’ignore pas que l’on va se faire taper sur les doigts, et pas qu’un peu, par tous les opposants à la Maire de Paris, aux premiers rangs desquels il faut certainement compter beaucoup d’automobilistes.

Mais nous ne sommes pas des spécialistes de la bagnole, mais de l’immobilier. Et, dans ce cadre, le constat s’impose : en mettant en oeuvre, en novembre 2014, « Réinventer Paris » – qui, à l’époque, suscitait beaucoup de critiques ou de doutes amusés ; le commentaire le plus souvent entendu était : « c’est du gadget » – l’équipe municipale (et, ici, il faut évidemment faire toute sa place à Jean-Louis Missika, maître d’œuvre du projet, et à toute son équipe, sans oublier Alexandre Labasse, le patron du Pavillon de l’Arsenal) a créé un mouvement qui ne s’est pas démenti depuis. Les réalisations concrètes (on est donc loin de la babiole annoncée) sont sur le point d’éclore et on attend avec impatience de découvrir terminés le projet Morland ou les « 1000 Arbres », pour ne citer qu’eux. Treize, en tout cas, ont reçu leur permis de construire et huit sont donc effectivement en chantier. Après que la Métropole du Grand Paris se soit intelligemment inspirée du dispositif, on vient de connaître les lauréats du deuxième (on n’ose dire le second) opus de l’opération : pour redonner vie aux « dessous de Paris », 217 candidats (!!!) avaient postulé sur 31 sites. Et les résultats sont, là aussi, au rendez-vous. On soulignera l’originalité, l’inventivité et la capacité à mixer les usages dont on fait preuve les projets. Avec un élément intéressant : la capacité des acteurs (architectes, investisseurs, promoteurs) à monter des dossiers ensemble, avec des « majors » et des professionnels de moyen (et de notoriété) plus modestes. Bref, ce concours permet de promouvoir les capacités innovantes, notamment des promoteurs, et de les sortir de leur « train-train ». Le nombre des dossiers présentés montre qu’ils ne demandent que cela. On s’en réjouit et pour cela aussi, on osera réitérer un « merci Anne Hidalgo ».

Portrait

Chargement