Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Logement > Actualités > Le choix Immoweek : 28 nommés, 8 Trophées...

Le choix Immoweek : 28 nommés, 8 Trophées Logement & Territoires

ActualitésLogement

le 08 Nov 2018

Pour le choix Immoweek de ce jour, la rédaction a choisi de mettre en lumière la cérémonie des « Trophées Logement & Territoires » (« TLT »), qui aura lieu le mercredi 14 novembre prochain. A l’issue des deux premières tables rondes (retrouvez ici et le programme de ces débats), et en présence de Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales, chargé de la Ville et du Logement, les fameux Trophées seront remis à leurs lauréats ; des lauréats que VOUS avez choisis !

Pour rappel, voici la liste des nommés par catégorie ; le lauréat se niche parmi eux !

Promoteurs :

• Joachim Azan (Novaxia)

• Paul Jarquin (REI Habitat)

• Philippe Jossé (Altarea Cogedim)

• Philippe Plaza (Eiffage Immobilier)

Conseils : 

• Claude Cayla (Catella Residential)

• Christophe Volle (JLL)

• Sébastien Lorrain (CBRE)

• Laurent Vimont (Century 21)

Territoires : 

• Marie-Hélène Amiable, maire de Bagneux

• Nathalie Appéré, maire de Rennes

• Geoffroy Didier (EPFIF)

• Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne

Jeunes talents :

• Ariane Avossa (BNP Paribas Conseil Habitation & Hospitality)

• Pauline Duval (Groupe Duval)

• Franck Lirzin (Gecina)

• Robin Rivaton (Real Estech)

• Viviane Chaine-Ribeiro (Action Logement Immobilier)

• Xavier Lépine (La Française)

• Benoit Quignon (SNCF Immobilier)

• Johanna Rolland, maire de Nantes

Programmes durables :

• »Sensations » (Bouygues Immobilier, Strasbourg)

• « Allure » (Ogic, Paris 17ème)

• « Réhabilitation Descartes » (Domaxis, Montigny-le-Bretonneux)

• « Beauséjour » (CBo Territoria, Réunion)

Programmes solidaires :

• « Village Vertical l’Acadie » (HLM Le Logis Breton, Quimper)

• « Allée Baco » (SCIC Gambetta, Nantes)

• « Maison Pierre et Jeanne Valot » (Habitat et Humanisme, Cherbourg)

• « Le Carré Daumesnil » (Perl et Fondation Abbé Pierre, Paris 12ème)

Le Prix du Jury sera dévoilé au cours de la cérémonie.

N’attendez plus pour vous inscrire, via le bulletin d’inscription en ligne ou en contactant Sandrine Debray par mail (sdebray@immoweek.fr) ou par téléphone (01 42 33 90 37). A la semaine prochaine, donc !

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Catherine Bocquet

le 24/04/2019

Quand Cash attaque

Ca fait mal et même très mal aux HLM. Le reportage diffusé hier sur France 2 dans Cash Investigation, est une dénonciation en règle de dérives et malversations pratiquées par deux bailleurs sociaux et une Sem.

Une dénonciation qui jette l’opprobre sur tout un secteur avec une accroche sans appel : « loyers modérés pour business démesuré ». Bakchiches pour l’attribution de logements, commission d’attribution fantômes, sur-facturation de charges, logements laissés à l’abandon, appartements truffés de plomb, un inventaire sans limites avec comme fil conducteur la souffrance des locataires. L’auteur du reportage, Sophie Roland, n’a pas inventé ces dérives et actes illégaux ; ils existent hélas. Ils doivent être dénoncés et sanctionnés lorsque la loi le permet. Et elle le permet réellement. L’Agence nationale de contrôle du logement social (Ancols), le « gendarme » comme on la surnomme, devrait y veiller et peut-être doit-elle être dotée de davantage de prérogatives. Une adresse email a été créée (controle@ancols.fr) pour permettre aux locataires qui le souhaitent de dénoncer les abus et on serait heureux de savoir combien l’Agence aura reçu de mails à la fin de l’année. Bref, le reportage à charge aura atteint son objectif : montrer le verre à moitié vide en oubliant hélas celui à moitié plein. Il est dommage en effet que quelques réserves n’aient pas été émises en préambule de l’émission. Elles auraient permis d’éviter le sentiment de « tous pourris » laissé à la fin du reportage. Dommage aussi de mélanger Sem et ESH, de ne pas évoquer le contexte actuel de réforme du secteur, de ne pas expliquer les divers modes de gouvernance, les différents conventionnements, les acteurs en présence…Bref, c’est la télé, mais des compléments d’enquête auraient été nécessaires. Le débat mené par Elise Lucet à l’issue du sujet, aura cependant ouvert la porte et élargi le propos. Un épisode 2 de ce Cash attaque serait bienvenu !

Portrait

Chargement