Chargement

retour Accueil > Logement > Interviews > Emmanuel Rolland (Care Promotion) : " produire...

Emmanuel Rolland (Care Promotion) : « produire 500 logements en Île-de-France au bout de cinq ans »

- Le - par Catherine Bocquet

L’ancien directeur du pôle promotion de Crédit Agricole Immobilier, Emmanuel Rolland, a créé en mai dernier, avec Mickael Amar et François Correia, sa propre entreprise de promotion, Care Promotion. Une nouvelle venue dans le monde de l’immobilier résidentiel dont nous devrions très vite entendre parler à nouveau…

Vous avez quitté un grand groupe pour vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale : Pourquoi ce choix ?

Ma carrière a en effet débuté et s’est déroulée, pendant plusieurs années, dans des grands groupes, qu’il s’agisse d’abord de Bouygues Immobilier puis de Crédit Agricole Immobilier, des structures très réactives mais qui ne sont plus vraiment des startups. Créer une entreprise, c’est un vrai choix de changement professionnel ; c’est un grand changement que j’ai souhaité et qu’ont souhaité aussi Mickael Amar et François Correia, cofondateurs de Care Promotion, avec lesquels je travaillais précédemment au sein de CAI (où ils étaient respectivement directeur commercial national et directeur technique national, ndlr). Nous avons décidé ensemble de quitter Crédit Agricole Immobilier pour créer notre société, un changement certes un peu brutal puisque nous sommes passés d’une équipe de plus de 200 personnes à une équipe de 5 personnes, mais avec un projet fantastique de construire de toutes pièces une société de promotion de logement. Nos quelque 20 années d’expérience respectives nous ont préparés à reproduire, à petite échelle, ce que nous avons appris, en partant d’une feuille blanche. Etre entrepreneur change la donne. Et puis il faut s’amuser : la création d’entreprise et le métier de promoteurs sont deux activités passionnantes qui procurent une grande satisfaction et un sentiment d’utilité. Par ailleurs, tout ceci n’aurait pas été possible sans le soutien financier du Groupe Valfidus, actionnaire de référence de Care Promotion, qui nous accorde sa confiance et finance le développement de notre entreprise.

Pourquoi cette création " à trois " ?

Nous partageons des valeurs : le produit, la manière d’envisager le management, de s’occuper de nos clients. C’est ce qui fait notre différence et que nous voulons mettre en exergue, comme un engagement. Nous avons d’ailleurs rédigé un manifeste, qui figure sur notre site internet. Un texte " profession de foi " qui dit ce que nous sommes et la manière dont nous accomplissons notre métier : la passion de la création de logements, la volonté d’imaginer nos résidences comme si nous-mêmes voulions y habiter, la création d’un climat d’entreprise épanouissant pour nos collaborateurs, qui rejaillira à l’extérieur. Des arguments pour convaincre les élus et les clients des territoires sur lesquels nous travaillons.

Pourquoi est-ce le bon moment ?

Le marché est favorable : la demande de logement reste forte, les taux des crédits immobiliers sont bas et le Grand Paris ainsi que l’arrivée des Jeux Olympiques créent de formidables opportunités de développement. Le marché de la promotion immobilière laisse une place aux petits acteurs et aux nouveaux entrants. Nous avons la compétence, grâce à notre parcours et à celui de notre équipe, et le capital, grâce à notre actionnaire de référence Valfidus, un groupe industriel. Nous avons toutes les preuves à apporter, mais cela est passionnant. Nous avons déposé les statuts il y a maintenant trois mois. La construction d’un acteur ex nihilo est fantastique.

De gauche à droite : François Correia, Emmanuel Rolland et Mickael Amar

De gauche à droite : François Correia, Emmanuel Rolland et Mickael Amar

Allez-vous avancer seul ou dans le cadre de projets de co-promotion ?

Nous venons de démarrer, aussi nous allons dans un premier temps étoffer nos équipes, et commencer à prendre des positions foncières… ensuite nous verrons. Nous envisageons la co-promotion et les associations de manière favorable. Nous les rechercherons, d’abord parce que c’est dans notre ADN, ensuite parce que les collectivités apprécient de plus en plus l’association de plusieurs acteurs complémentaires. La promotion n’échappe pas au mouvement général de l’économie, avec l’émergence de petits acteurs. Les barrières tombent, c’est aussi le cas dans la promotion immobilière.

Quel est le plan de développement prévu ?

Notre business plan, sur cinq ans, prévoit d’abord le recrutement d’une équipe de développement, puis le renforcement sur les aspects montage et production, avec l’arrivée de directeurs de production. Nous prendrons le temps nécessaire pour construire des bases solides : le produit, le client, la sécurité financière et juridique de nos opérations pour ensuite grandir. Nous sommes à la fois très pressés de voir nos projets se réaliser et notre entreprise grandir mais prendrons le temps de construire un opérateur, certes modeste, mais solide et de bonne réputation.

Et en terme de logements produits ?

Le business plan prévoit de croître, chaque année, de 100 logements supplémentaire, soit 500 logements en Ile-de-France la cinquième année. Nous avons d’ores et déjà des clients et des collectivités locales qui nous font confiance…

Quels types de logements allez-vous proposer ?

Nous réaliserons à la fois des logements " classiques " et des logements en résidences gérées. Nous souhaitons développer une vraie politique d’innovation, d’une part en matière de techniques de construction et, d’autre part, en matière de gestion client. Nous travaillons déjà, avec des partenaires extérieurs, sur des sujets d’innovation. C’est une nécessité, tant pour nos résidences qu’en interne, dans nos process. D’ailleurs, la première adhésion a été auprès de BBCA (Bâtiment Bas Carbone), une formidable association dont nous sommes ravis de faire partie. Ce fut notre premier mouvement.

Avec qui travaillez-vous sur ces sujets de l’innovation ?

Nous nous sommes rapprochés de startup ou de plus " grosses " entreprises et nous en reparlerons très bientôt…

Quels sont vos premiers sujets ?

Nous avons gagné une consultation dans les Yvelines et devrions boucler l’engagement de quatre autres projet début octobre. Cette première prise de commandes est de bon augure. Nos premiers permis de construire seront déposés avant la fin de l’année. Mais le véritable accomplissement pour Care Promotion sera le moment où, pour la première fois, nous remettrons les clés à nos clients.

Quel est votre regard sur le Grand Paris, sur les annonces en matière de logement ?

Ce chantier est le plus conséquent depuis la création du métro, et va changer la physionomie de l’Ile-de-France et la manière d’y vivre. C’est une opportunité extraordinaire, avec la naissance de nombreux logements dans des territoires mieux desservis, plus attractifs. C’est formidable de participer à ce grand changement et d’apporter sa pierre à ce Grand Paris. Quant aux changements notamment de fiscalité sur le logement, à nous de nous adapter pour offrir la meilleure proposition de valeur à nos clients et aux collectivités. Dans ce contexte, les petites structures sont sans doute plus à même de s’adapter.

Catherine Bocquet

Rédactrice en chef

Chargement