Chargement

retour Accueil > Logistique > Actualités > Le choix Immoweek : le baromètre européen...

Le choix Immoweek : le baromètre européen Supply Chain de JLL disponible

- Le - par Arthur de Boutiny

Pour ce rendez-vous d’Immoweek consacré au « + », nous vous rappelons que si Cannes est au garde-vous pour le Mipim, au même moment, la porte de Versailles accueille la SITL, la semaine internationale du transport et de la logistique. Quoi de mieux pour ce choix que de revenir sur le baromètre européen Supply Chain, publiée aujourd’hui par JLL ?

D’après JLL, la demande placée d’entrepôts à atteint au 4ème trimestre 2016 son plus haut niveau depuis dix ans, bondissant de 44 % vis-à-vis du trimestre précédent, dépassant les 6 millions de m2 placés en un seul trimestre.

Ainsi, en 2017, la demande placée pourrait progresser de 6 % en un an et atteindre une moyenne trimestrielle proche de 4,7 millions de m2. Un ralentissement des performances trimestrielles, certes, à peine inférieur aux performances de 2016, mais d’après l’étude, tous les indicateurs sont au vert: " le PIB et les échanges commerciaux ont augmenté de manière constante dans l’Union Européenne, tandis que les prix des matières premières ont légèrement progressé. (…) Les prévisions de croissance du PIB et des échanges commerciaux laissent entrevoir de nouvelles hausses modérées. Le climat des affaires devrait également se maintenir ; une légère dégradation est attendue, mais il restera sans doute solide et supérieur à sa moyenne de long terme. "

La demande d’entrepôts devrait rester forte dans plusieurs secteurs et, affirme JLL, " il sera nécessaire d’adapter les réseaux de distribution avec des processus de supply chain pérennes ". L’intégralité de l’étude est disponible sur le site de JLL, et bon salon aux présents à la SITL…

Malgré un repli de l’activité sur l’axe Nord/Sud (Lille-Paris-Lyon-Marseille) entre 2015 et 2016, la demande placée est globalement restée dynamique alors que se poursuivait la récente mutation du marché français en faveur des marchés dits « secondaires ». « La demande a été portée par les chargeurs qui, en 2016, ont capté plus de la moitié des surfaces totales dans un contexte de poursuite de la croissance du e-commerce et de pression croissante sur la logistique urbaine. Cette tendance devrait selon nous perdurer en 2017 et les industriels seront globalement actifs au 1er semestre.

Bruno Montigny, directeur du pôle logistique Ile-de-France et Nord de JLL

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Chargement