Chargement

Lundi 16 Avril 2018

Le contenu intégral est réservé aux abonnés

Le 12 Minutes Immoweek

Emmanuel Launiau, président du directoire d’Ogic

Tous les lundis à 8h16, retrouvez sur Radio Immo l’équipe d’Immoweek pour son émission hebdomadaire « Le 12 Minutes Immoweek ». Au programme : l’actualité de l’industrie immobilière et l’invité de la semaine…

Logement

Emmanuel Macron : il n'y aura pas de "nouvel impôt", ni local, ni national

Emmanuel Macron a assuré dimanche que la fiscalité n’augmenterait pas en France durant son quinquennat et que le gouvernement ne créerait pas de nouvel impôt…

Domaxis : des engagements pour le logement à travers six conventions de partenariat

Domaxis (groupe Action Logement) présidé par Philippe Pelletier développe son action en faveur du logement en Ile-de-France…

Vilogia acquiert 325 logements en Ile-de-France

Vilogia fait croître son patrimoine francilien avec le rachat, pour un montant total de 20 millions d’euros euros…

Edito

Location de bureaux : toujours plus dynamique…

Tous les conseils s’intéressent de près au coworking. Récemment, Savills annonçait le lancement, en France, de sa plate-forme Workthere dédiée aux espaces de coworking disponibles sur l’ensemble du territoire…

Bureaux

Paris 18ème : Actarus s'installe rue de l'Evangile

Actarus, société de production de films et programmes pour la télévision, a pris en location 240 m2 de bureaux en entresol au 16-18, rue de l’Evangile, dans le 18ème arrondissement.

Le choix Immoweek

Allianz co-finance du bureau "prime" dans la City

Commençons le premier « choix Immoweek » de ces vacances de Pâques par un « chiffre » : 100 millions… de livres sterling (soit 115,5 millions d’euros environ), c’est le financement assuré par TH Real Estate et Allianz…

Logistique

Entrepôts en France : un ralentissement au 1er trimestre, qui ne devrait pas durer

« Le marché des entrepôts marque un ralentissement au cours des trois premiers mois de l’année 2018, après le niveau exceptionnel enregistré en 2017 » indique BNP Paribas Real Estate à propos du…

Parcours

Nicolas Jullien, directeur des opérations de Perial Développement

Nicolas Jullien, 42 ans, rejoint Perial Développement en qualité de directeur des opérations. Il « sera en charge de développer la filiale sur toute la France via des opérations de promotion ou de marchand de biens…

abonnement

Le marché de l'immobilier se réinvente,
Immoweek aussi.

Découvrir l'offre d'abonnement

NEWS & CONNEXIONS IMMOBILIÈRES

SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Édito
par Valérie Garnier

le 14/12/2018

L’immobilier mis à mal…

« Plus rien ne sera jamais comme avant ». Je ne sais pas si c’est déjà une réalité ou si ça le deviendra, mais ce qui est sûr, au-delà de la constance des gilets jaunes à vouloir maintenir leur mouvement, ce sont les dommages identifiés, à la fois pour les commerces, mais également pour les immeubles.

Et même si les investisseurs étrangers, interloqués de découvrir les images de Paris, Bordeaux et d’autres villes en feu, ne remettent pas, pour l’instant, en question leur désir d’investir en France, – encore qu’elle se pose dit-on du côté du résidentiel -, quelle image finissent-ils par avoir de ce pays qui fait tout pour attirer les investisseurs à lui ?

Etre contre les gilets jaunes, serait mal perçu car il n’y a finalement rien de plus normal que de vouloir vivre décemment sans la peur au ventre d’être, avant la fin du mois, à découvert. Donc, la colère doit être entendue, tout comme devraient l’être les réponses qui ont été apportées.

On peut toujours tout reprocher à l’Etat, mais quelle est la part de responsabilité de ces gilets jaunes ? Celle de ne pas vouloir comprendre les enjeux économiques ? Comment une colère peut-elle être constructive ? Et, comment éviter qu’à chaque manifestation une déferlante de sauvagerie s’abatte à Paris comme dans d’autres villes en régions ?

Et pourtant, pour le cinquième samedi consécutif, le mouvement maintient sa présence, ses revendications et sa détermination.
Les commerçants de Paris ou d’ailleurs n’ont plus qu’à tirer leurs rideaux et espérer que la haine ne s’abatte pas (de nouveau) sur leur outil de travail ; les sièges sociaux se trouvant sur les Champs-Elysées ou dans les avenues adjacentes n’ont plus qu’à souhaiter que la société de gardiennage à laquelle ils ont fait appel sera en mesure de protéger le lieu, ou qu’ils ne soient pas de nouveau saccagé…

Alors oui, « plus rien ne sera jamais comme avant ».

Portrait

Chargement