Chargement

Mardi 20 Février

Le contenu intégral est réservé aux abonnés

Bureaux

Saint-Ouen : BNP Paribas Reim achète "Dock-en-Seine"

La SCPI Accimmo Pierre, gérée par BNP Paribas REIM France, acquiert, auprès de Gecina, « Dock-en-Seine », un ensemble de près de…

Projet "The Link" : le préfet veut d'abord "définir un plan de développement urbain équilibré" avec Puteaux

Michel Cadot, préfet de la Région Ile-de-France, a officiellement ajourné la demande d’agrément du projet du nouveau siège de Total dans le quartier de La Défense, « sans incidence sur le calendrier initialement prévu pour le promoteur Groupama, dans le but de définir un plan de développement urbain équilibré avec la ville de Puteaux ».

Bordeaux : Erasmus+ France/Education Formation s'installe dans "Quai 8.2"

ANF Immobilier et Foncière des Régions annoncent la prise à bail, sur…

Logements

Francheville : Capelli construit les « Terrasses Botania »

Capelli construit les « Terrasses Botania », un programme de trois bâtiments totalisant…

Territoires

Grand Paris : un collectif d'élus alerte Edouard Philippe sur le retard de construction de la ligne 18

Dans un courrier adressé au Premier ministre Edouard Philippe, un collectif d’élus* des Yvelines et de l’Essonne interpelle l’exécutif sur les conséquences  « d’un nouveau retard apporté à la réalisation de la ligne 18 ».

Groupama Immobilier achète une forêt dans l'Aude

Groupama Immobilier achète, pour le compte de la Société Forestière Groupama, la forêt de Salvanère, composée de hêtres et s’étendant sur…

Commerces

Zoo de Jurques (14) : Legoupil Industrie crée plus de 550 m2 de commerces

Legoupil Industrie, « installateur de bâtiments industries et modulaires destinés à la location ou à la vente », installe 350 m2 d’espace accueil-boutique et…

Parcours

Alban Beuglet, directeur nouvelle offre immobilière d'Icade

Alban Beuglet, 40 ans, devient directeur nouvelle offre immobilière d’Icade, rattaché à Emmanuelle Baboulin, membre du comité exécutif en charge de la foncière tertiaire.

Cushman & Wakefield : Damien Revon nommé "head of asset services"

Damien Revon, 61 ans, prend la tête du département « asset services » de Cushman & Wakefield France.

Green & Innovations

Paris&Co : le pôle Ville Durable recrute les 75 startups de la promo 2018

Les trois plate-formes d’innovation Economie Circulaire, Immobilier de Demain et Rolling Lab lancent leurs appels à candidatures pour constituer la promotion 2018 de startups du pôle Ville Durable. A terme, 75 « jeunes pousses » doivent être recrutées.

abonnement

Le marché de l'immobilier se réinvente,
Immoweek aussi.

Découvrir l'offre d'abonnement

NEWS & CONNEXIONS IMMOBILIÈRES

SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Édito
par Valérie Garnier

le 14/12/2018

L’immobilier mis à mal…

« Plus rien ne sera jamais comme avant ». Je ne sais pas si c’est déjà une réalité ou si ça le deviendra, mais ce qui est sûr, au-delà de la constance des gilets jaunes à vouloir maintenir leur mouvement, ce sont les dommages identifiés, à la fois pour les commerces, mais également pour les immeubles.

Et même si les investisseurs étrangers, interloqués de découvrir les images de Paris, Bordeaux et d’autres villes en feu, ne remettent pas, pour l’instant, en question leur désir d’investir en France, – encore qu’elle se pose dit-on du côté du résidentiel -, quelle image finissent-ils par avoir de ce pays qui fait tout pour attirer les investisseurs à lui ?

Etre contre les gilets jaunes, serait mal perçu car il n’y a finalement rien de plus normal que de vouloir vivre décemment sans la peur au ventre d’être, avant la fin du mois, à découvert. Donc, la colère doit être entendue, tout comme devraient l’être les réponses qui ont été apportées.

On peut toujours tout reprocher à l’Etat, mais quelle est la part de responsabilité de ces gilets jaunes ? Celle de ne pas vouloir comprendre les enjeux économiques ? Comment une colère peut-elle être constructive ? Et, comment éviter qu’à chaque manifestation une déferlante de sauvagerie s’abatte à Paris comme dans d’autres villes en régions ?

Et pourtant, pour le cinquième samedi consécutif, le mouvement maintient sa présence, ses revendications et sa détermination.
Les commerçants de Paris ou d’ailleurs n’ont plus qu’à tirer leurs rideaux et espérer que la haine ne s’abatte pas (de nouveau) sur leur outil de travail ; les sièges sociaux se trouvant sur les Champs-Elysées ou dans les avenues adjacentes n’ont plus qu’à souhaiter que la société de gardiennage à laquelle ils ont fait appel sera en mesure de protéger le lieu, ou qu’ils ne soient pas de nouveau saccagé…

Alors oui, « plus rien ne sera jamais comme avant ».

Portrait

Chargement