Chargement

Vendredi 12 Janvier

Le contenu intégral est réservé aux abonnés

Bureaux

SCBSM achète le 35, rue des Renaudes (17ème) pour le réhabiliter

SCBSM a acquis l’ensemble situé au 35, rue des Renaudes, dans le 17ème arrondissement, entre l’avenue des Ternes et le parc Monceau.

Cindarella installe son showroom rue Richer (9ème)

Cindarella, fabricant-designer de mobilier de coiffure, installe son showroom au 20-22, rue Richer (Paris 9ème) sur 160 m2.

Mérignac (33) : Foncière Inea achète "Wooden Park"

Foncière Inea acquiert en Vefa, auprès de Nexity, l’ensemble « Wooden Park », constitué de 3 bâtiments de bureaux en bois massif totalisant 6 019 m2, à Mérignac (33).

Lisbonne : Keys Asset Management achète "LX Factory"

Keys Asset Management achète « LX Factory », une usine culturelle concentrant bureaux, commerces, restauration et activités culturelles sur 25 000 m2 dans une ancienne fabrique textile du XIXème siècle à Lisbonne.

Logements

Jacques Mézard demande des mesures contre les recours abusifs

Après réception du rapport de la conseillère d’Etat Christine Maugüé sur le traitement des contentieux des autorisations d’urbanisme, le ministre de la Cohésion des Territoires Jacques Mézard demande à ce que certaines de ses propositions soient intégrées au projet de loi « Evolution du logement et aménagement numérique ».

Beauzelle (31) : le groupe Carle construit la résidence "Vernon"

Le groupe Carle pose la première pierre de la résidence « Vernon », qui comptera 52 appartements répartis sur 3 bâtiments et totalisant 3 900 m2, à Beauzelle (31).

Ile-de-France : plus de 30 000 logements sociaux agréés en 2017

La préfecture de Paris et d’Ile-de-France confirme que 30 183 logements sociaux ont été agrées en 2017 en Ile-de-France, le deuxième meilleur résultat en quinze ans, un rythme supérieur à 2015.

Finance & Bourse

Le Conseil constitutionnel valide la renégociation annuelle de l'assurance emprunteur

Le Conseil Constitutionnel a validé la possibilité de renégocier chaque année son assurance emprunteur, donnant tort au secteur bancaire « alors que celui-ci est engagé dans une bataille farouche avec des assureurs avides de conquérir un marché prometteur »…

Parcours

Aurélien Cosmao rejoint le Groupe Duval

Aurélien Cosmao, 28 ans, rejoint le Groupe Duval comme chargé d’affaires grands projets et relations institutionnelles. Il sera rattaché à Armelle de Gayffier, directrice grands projets, PPP et relations institutionnelles.

A lire/à voir

Stephan von Barczy et François Blin (JLL) : "en équipe avec les banques d'affaires"

5,5 milliards d’euros de transactions bouclées en 2017, dont 4,5 milliards d’euros de transactions en Ile-de-France ; 1,5 milliard d’euros d’actifs en mandats ; un milliard d’euros en « due diligence » ; 1,2 milliard d’euros de dossiers sous promesse : décidément, le…

Vie Pratique

Le locataire peut laisser une peinture jaunie à son départ

S’il faut repeindre l’appartement au départ du locataire, il ne s’agit pas d’une dépense qui pourrait être mise à la charge de celui-ci. Le locataire, rappelle la Cour de cassation, n’est tenu de prendre en charge que les réparations locatives rendues nécessaires par les dégradations intervenues durant la location.

abonnement

Le marché de l'immobilier se réinvente,
Immoweek aussi.

Découvrir l'offre d'abonnement

NEWS & CONNEXIONS IMMOBILIÈRES

SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Édito
par Pascal Bonnefille

le 18/01/2019

Un (grand) merci à Anne Hidalgo !

En choisissant un tel titre, on n’ignore pas que l’on va se faire taper sur les doigts, et pas qu’un peu, par tous les opposants à la Maire de Paris, aux premiers rangs desquels il faut certainement compter beaucoup d’automobilistes.

Mais nous ne sommes pas des spécialistes de la bagnole, mais de l’immobilier. Et, dans ce cadre, le constat s’impose : en mettant en oeuvre, en novembre 2014, « Réinventer Paris » – qui, à l’époque, suscitait beaucoup de critiques ou de doutes amusés ; le commentaire le plus souvent entendu était : « c’est du gadget » – l’équipe municipale (et, ici, il faut évidemment faire toute sa place à Jean-Louis Missika, maître d’œuvre du projet, et à toute son équipe, sans oublier Alexandre Labasse, le patron du Pavillon de l’Arsenal) a créé un mouvement qui ne s’est pas démenti depuis. Les réalisations concrètes (on est donc loin de la babiole annoncée) sont sur le point d’éclore et on attend avec impatience de découvrir terminés le projet Morland ou les « 1000 Arbres », pour ne citer qu’eux. Treize, en tout cas, ont reçu leur permis de construire et huit sont donc effectivement en chantier. Après que la Métropole du Grand Paris se soit intelligemment inspirée du dispositif, on vient de connaître les lauréats du deuxième (on n’ose dire le second) opus de l’opération : pour redonner vie aux « dessous de Paris », 217 candidats (!!!) avaient postulé sur 31 sites. Et les résultats sont, là aussi, au rendez-vous. On soulignera l’originalité, l’inventivité et la capacité à mixer les usages dont on fait preuve les projets. Avec un élément intéressant : la capacité des acteurs (architectes, investisseurs, promoteurs) à monter des dossiers ensemble, avec des « majors » et des professionnels de moyen (et de notoriété) plus modestes. Bref, ce concours permet de promouvoir les capacités innovantes, notamment des promoteurs, et de les sortir de leur « train-train ». Le nombre des dossiers présentés montre qu’ils ne demandent que cela. On s’en réjouit et pour cela aussi, on osera réitérer un « merci Anne Hidalgo ».

Portrait

Chargement