Chargement

Vendredi 19 Avril 2019

Le contenu intégral est réservé aux abonnés

Immoweek revient...

… le mardi 23 avril ; en effet, vous ne retrouverez pas « Immoweek le 13h » dès le début de la semaine prochaine, lundi de Pâques oblige, mais vous retrouverez tout ce qu’il faut suivre de l’actualité dès le mardi, en commençant par « les Immanquables Immoweek ».
Joyeuses Pâques à vous, vos familles et vos proches !

Le choix Immoweek

Build Europe lance un manifeste pour le logement

A l’heure des élections européennes, l’heure est aux sonnettes d’alarme pour capter l’attention des futurs élus à l’échelle du continent. Et ce « + » de la semaine en fait partie, puisque Build Europe…

Logement

L’Olap confirme l’effondrement du parc locatif privé parisien

(INFO IMMOWEEK) Voici un document extrêmement intéressant, que nous publions en exclusivité…

Encadrement des loyers à Paris : en exclusivité, les références de l’Olap

(INFO IMMOWEEK) Nous vous livrons, en exclusivité également, les loyers de références transmis au…

L'Anah simplifie ses procédures

L’Anah a fait part de mesures destinées à simplifier l’accès à ses procédures, alors qu’elle peine…

Seqens signe quatre conventions au Salon des Maires d'Ile-de-France

A peine officiellement constitué, déjà des…

Cogedim et Domaxis dévoilent 82 logements à Val-de-Fontenay

Cogedim, Domaxis, la ville de Fontenay-sous-Bois (94) et l’aménageur…

Edito

Parité, diversité, efficacité

Il ne s’agit pas en reprenant les trois mots de ce titre de mettre en cause la devise de la République, à laquelle nous sommes fermement attachés, mais de proposer aux entreprises, parts intégrantes du…

Bureaux

La Plateforme numérique des artisans du bâtiment s'installe rue de Turbigo

La Plateforme numérique des artisans du bâtiment loue 158 m2 de bureaux au…

Le Crédit Agricole Brie Picardie construit son futur site à Chessy-Val d'Europe

Le Crédit Agricole Brie Picardie pose la première pierre de son futur site, construit par…

Logistique

Concerto livre à Lapeyre une plate-forme logistique de 74 000 m2

Concerto, filiale de Kaufman & Broad, livre à Lapeyre, filiale du groupe Saint-Gobain, une plate-forme logistique XXL de…

Commerces

Klépierre agrandit le centre commercial "Odysseum", à Montpellier

Le centre commercial « Odysseum », à Montpellier (31), fera l’objet d’une extension et d’une…

Analyses & Résultats

Carmila : les acquisitions 2018 boostent les revenus locatifs du 1er trimestre

Au premier trimestre , l’activité de Carmila a été marquée par une progression des revenus locatifs : ils s’élèvent à…

abonnement

Le marché de l'immobilier se réinvente,
Immoweek aussi.

Découvrir l'offre d'abonnement

NEWS & CONNEXIONS IMMOBILIÈRES

SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Édito
par Arthur de Boutiny

le 21/05/2019

Belfort : le lion fait crinière neuve

A l’heure de Notre-Dame de Paris et du Loto du Patrimoine, d’autres monuments bénéficient d’une remise à neuf, en l’occurrence d’un nettoyage décennal. C’est le cas du Lion de Belfort, l’autre grande oeuvre d’Auguste Bartholdi, père de la Statue de la Liberté. Erigé dans le chef-lieu du Territoire de Belfort, le monument dédié à la guerre franco-prussienne va voir le rose de son grès ravivé après un court chantier.

Construit de 1875 à 1880 et voulu pour commémorer le siège héroïque de la ville de Belfort mené pendant 103 jours par le colonel Denfert-Rochereau pendant la guerre de 1870-1871, le Lion de grès rose des Vosges, adossé au château de Belfort, est représenté couché, prêt à bondir, du haut de ses 11 mètres et de 22 mètres de long, tournant le dos à la frontière allemande, mais tenant dans ses griffes une flèche en direction du Rhin… Belfort étant, jusqu’en 1918, la seule ville d’Alsace restée sous contrôle français, un symbole fort était recherché. Monument historique depuis 1931, le Lion de Belfort a sa réplique, en cuivre martelé, place Denfert-Rochereau, dans le 14ème arrondissement de Paris. Une autre copie est installée à Montréal.

L’opération de réfection, estimée à 41 000 euros, voit un échafaudage recouvrir la sculpture sans peser sur elle. Le nettoyage est très méticuleux et doit aussi voir la réparation de joints abîmés. Avec les intempéries et la pollution, des mousses et du lichen se sont déposés sur la pierre et ont noirci progressivement le grès rose. Le Lion doit subir un nettoyage tous les dix ans environ, le dernier remontant à 2010, qui répond à un cahier des charges précis établi par la Direction régionale des affaires culturelles et des monuments historiques (Drac). La pression utilisée pour la pulvérisation des produits de nettoyage et de protection de la pierre est ajustée pour préserver son intégrité.

Normalement, le Lion de Belfort doit se présenter dans sa splendeur retrouvée à temps pour le Festival international de musique universitaire, prévu du 6 au 10 juin, et pour le départ de la 7ème étape du Tour de France (Belfort-Châlon-sur-Saône), le 12 juillet.
Le patrimoine historique n’est pas négligé en France…

Portrait

Chargement