Chargement

retour Accueil > Territoires > Actualités > Le choix Immoweek : les scientifiques arrivent...

Le choix Immoweek : les scientifiques arrivent dans le Marais…

ActualitésTerritoires

le 20 Sep 2018

Le Marais ne cesse d’évoluer : en effet, le Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI) vient de s’installer au 8-10, rue Charles V, entre la Seine et la Bastille. Ce centre dédié à l’innovation dans l’éducation et la pédagogie, aux rencontres entre étudiants, enseignants, chercheurs, institutions et grand public, bénéficie d’un immeuble flambant neuf qui s’imposait comme « immeuble de la semaine ».

Ex-Institut Innovant de Formation par la Recherche, le CRI s’installe dans les anciens locaux de l’UFR d’études anglophones de Paris Diderot, parti en 2013 et dont les bureaux sont revenus dans le patrimoine de la Ville de Paris. La Ville s’engage avec la RIVP-Hénéo, ainsi que la Fondation Bettencourt Schueller, porté par les plans d’Eddy Vahanian, du studio Architecture Patrick Mauger et Daniel Lefèvre, pour réhabiliter le site, tâche entreprise en 2016. A présent, le CRI occupe les lieux sur plus de 5 000 m2.
Concerné par le Plan de sauvegarde et de mise en valeur du quartier du Marais, l’immeuble a bénéficié d’une extension contemporaine et sensible aux enjeux environnementaux et de l’installation de lieux d’échanges. Pour sa part, l’ancien Hôtel de Maillé, datant du XVIIème siècle et transformé au détour du XIXème en immeuble de rapport, se trouve relié au 8, rue Charles V, un ensemble datant de 1938, par l’extension.

L’ensemble compte un « open lab », un « learning center », une salle d’échanges interdisciplinaires, des laboratoires, un amphithéâtre de 150 places, un studio de tournage « Mooc », des salles de cours et des bureaux, le tout sur sept niveaux, avec des façades vitrées respectant l’ordonnancement des façades historiques. La résidence réservée aux étudiants et aux chercheurs rassemble 55 logements meublés de typologies variées.

Le Marais devient donc vecteur du savoir universitaire, ainsi que d’un immeuble rénové et respectant infiniment le Plan Climat de la Ville de Paris… Bonne installation au CRI !

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Thierry Mouthiez

le 15/10/2018

En plein boum…

L’acquisition en Vefa par CNP Assurances, représenté par La Française Real Estate Partners, des 33 000 m2 du futur siège d’Altarea Cogedim, rue de Richelieu (2ème), illustre, bien entendu, le dynamisme du marché de l’investissement, dans un contexte où l’offre d’immeubles « prime » à vendre est loin d’être pléthorique, notamment lorsqu’il s’agit d’ensembles neufs ou restructurés situés dans la Capitale (sans parler de l’acquisition, par TH Real Estate, des espaces tertiaires de « Morland Mixité Capital » et d’une partie de ceux de « 1 000 Arbres » par la CNP et AG2R La mondiale…).

Certes, il s’agit, ici, d’un dossier un peu particulier, le futur locataire n’étant autre que celui qui restructure l’immeuble et se présente, aujourd’hui, comme « le premier développeur immobilier en France »… Il n’empêche, les Vefa symbolisent la volonté des investisseurs d’acquérir des immeubles aux meilleurs standards du marché, qu’il s’agisse d’efficience, de confort ou de développement durable, dans un contexte d’offre contrainte.

De même que sur le marché locatif, les pré commercialisations symbolisent les recherches de la part des utilisateurs suivant des critères souvent identiques s’agissant du bâti, dans ce contexte d’offre contrainte. Il n’est qu’à observer le niveau des pré commercialisations dans les livraisons à venir… De ce point de vue, les principaux conseils de la place en disent beaucoup plus dans le prochain numéro de notre magazine à paraître la semaine prochaine. Le marché locatif y est analysé sous toutes les coutures. Et les conseils affirment qu’à la vue des demandes qui s’expriment, le dynamisme actuel devrait se poursuivre l’an prochain. Décidément, des marchés en plein boum…

Portrait

Chargement