Chargement

ABONNEZ-VOUS

Le marché de l’immobillier se réinvente , Immoweek aussi

Les + Réservés aux abonnés

+Avec un abonnement, vous avez la possibilité d'avoir 4 accès à l'intégralité de nos informations.

+Immoweek, le 13H

LA nouvelle référence des professionnels de l’immobilier en tertiaire comme en logement. Dès 13H chaque jour, l’actualité en temps réel accompagnée de dossiers, d’interviews et de documents à forte valeur ajoutée à consulter sur PC, tablette ou smartphone.

+Immoweek, le magazine

Enrichi avec l’analyse par nos experts des dossiers spéciaux, des key-plans, des interviews…

+Immoweek, les news

Les alertes réservées à nos abonnés, chaque fois que l’actualité n’attend pas.

+Participation aux événements

La participation aux « Pierres d’Or » et aux « Trophées Logement & Territoires » à tarif privilégié avec priorité de réservation.

+Ligne Téléphonique dédiée

Formulaire d'abonnement

Veuillez remplir le formulaire.
Nous prendrons contact avec vous rapidement pour valider votre demande.

Je souhaite m'abonner pour un an à Immoweek, avec 4 accès à l'intégralité du site, pour un montant de 1 245 euros TTC.

1245 € TTC

(soit 1219,39€HT - TVA 2,10%)

En soumettant ce formulaire, j'accepte qu'Immoweek utilise ces données pour enregistrer ma demande d'abonnement, pour plus d'information veuillez consulter notre politique de confidentialité*

* Champs obligatoires Veuillez remplir tous les champs obligatoires Veuillez rentrer une adresse mail valide Une erreur est survenu, veuillez recommencer Votre demande est en cours d'envoi Votre demande a bien été envoyée

Envoyer

Édito
par Thierry Mouthiez

le 21/09/2020

Complexe !

Pour l’instant, le bureau reste (avec la logistique et, de plus en plus, l’habitation, qui redore son blason auprès des institutionnels) la classe d’actifs immobiliers lorgnée par les professionnels. Il n’empêche que la prudence demeure, néanmoins, de mise.

« Dans la situation actuelle, nous craignons une vague dont on ne connaît ni la date d’arrivée ni la violence. S’agira-t-il d’une grande marée ou plus ?… » : c’est l’image employée par Stéphane Guyot-Sionnest pour illustrer ses inquiétudes, comme celle de nombre d’autres conseils, quant à la santé des entreprises et ses conséquences inéluctables en matière de demande placée de bureaux. Le co-président de Catella fait valoir que « si la crise de 2007/2008 avait un caractère essentiellement financier, la raisonnance économique de la crise sanitaire actuelle est beaucoup plus forte ». Non seulement certaines entreprises devraient être contraintes de réduire la voilure en matière d’occupation de bureaux, mais, plus généralement, la crise sanitaire et les multiples incertitudes qui l’accompagnent constituent autant de facteurs d’immobilisme. « Un contexte qui amène plutôt à anticiper une nouvelle hiérarchisation des valeurs locatives » souligne Stéphane Guyot-Sionnest. D’ailleurs, dans une récente étude sur le marché locatif francilien, Savills estime que « l’évolution des loyers est amenée à évoluer à terme. Dans les prochains mois, il est probable d’assister à une stabilisation, voire une baisse des valeurs locatives. D’une part, parce que la demande devrait continuer de baisser à l’échelle régionale ; d’autre part, parce qu’avec les livraisons attendues en cours d’année, la remontée de la vacance devrait se poursuivre ». Et la société de conseil de faire également un parallèle avec la précédente crise : « cette accalmie est, toutefois, susceptible de ne se concrétiser qu’à partir du troisième trimestre 2020. Pourrait alors se mettre en oeuvre un mécanisme correctif proche, par son ampleur, de celui qui avait prévalu suite à la crise financière de 2007/2008 (avec une baisse de l’ordre de 15 % du loyer « prime ») »…

Et Stéphane Guyot-Sionnest de conclure que « les experts devront prendre en compte, en fin d’année, la situation de chacun des locataires, ainsi que l’évolution des valeurs locatives. Avec leurs conséquences, par exemple, sur les LTV »… Ce qui amène le co-président de Catella à parler d’un « contexte nettement plus complexe en matière d’anticipation », dans lequel « l’expérience et le travail feront la différence »…

Portrait

Chargement