Chargement

ABONNEZ-VOUS

Le marché de l’immobillier se réinvente , Immoweek aussi

Les + Réservés aux abonnés

+Immoweek, le 13H

LA nouvelle référence des professionnels de l’immobilier en tertiaire comme en logement. Dès 13H chaque jour, l’actualité en temps réel accompagnée de dossiers, d’interviews et de documents à forte valeur ajoutée à consulter sur PC, tablette ou smartphone.

+Immoweek, le magazine

Enrichi avec l’analyse par nos experts des dossiers spéciaux, des key-plans, des interviews…

+Immoweek, les news

Les alertes réservées à nos abonnés, chaque fois que l’actualité n’attend pas.

+Participation aux événements

La participation aux « Pierres d’Or » et aux « Trophées Logement & Territoires » à tarif privilégié avec priorité de réservation.

+Ligne Téléphonique dédiée

+Le cadeau réservé aux abonnés

Le coffret édition limitée le « 20 years book».
Valeur : 250 €.

Formulaire d'abonnement

Veuillez remplir le formulaire.
Nous prendrons contact avec vous rapidement pour valider votre demande.

Je souhaite m'abonner pour un an à Immoweek pour un montant de 1 245 euros TTC.

1245 € TTC

(soit 1219,39€HT - TVA 2,10%)

* Champs obligatoires Veuillez remplir tous les champs obligatoires Veuillez rentrer une adresse mail valide Une erreur est survenu, veuillez recommencer Votre demande est en cours d'envoi Votre demande a bien été envoyée

Envoyer

Édito
par Arthur de Boutiny

le 16/07/2019

ImmoStat : et à présent, Marseille

Signe des temps qui changent, non content de suivre déjà l’immobilier de bureaux, trimestre par trimestre, en Ile-de-France, ImmoStat a décidé de suivre le marché au sein de la métropole Aix-Marseille-Provence, grâce au soutien de la FNAIM locale. Plus qu’une nouvelle corde à un arc, cette nouveauté est un signe que la vision de l’immobilier et du territoire évolue.

Dans la métropole Aix-Marseille-Provence, donc, la demande placée au premier semestre 2019 s’élève à 163 441 m2, avec 78 535 m2 placés au deuxième trimestre pour 123 transactions. Parmi les chiffres de ce trimestre, 38 572 m2 sont des bureaux, 39 963 m2 de l’activité et de la logistique. A Marseille même, la demande placée représente 29 727 m2 pour 61 transactions, dont 23 932 m2 de bureaux et 5 795 m2 d’immobilier logistique.

Si le GIE indiquait effectivement la demande placée en entrepôts en régions depuis 2011, l’appliquer sur un territoire plus restreint et trimestre par trimestre (même si la démarche d’ImmoStat est moins poussée qu’en Ile-de-France, où le distinguo est fait entre Paris intra-muros, première couronne et deuxième couronne, entre autres) est un nouvel acte de décès de la vieille conception de Paris et du désert français. L’ère de la métropolisation est bien avancée en France, la vision parisiano-centrée semble devenue trop restreinte et le fait qu’un incontournable de la statistique comme ImmoStat entérine cet état de fait est parlant.
Marseille était un bon candidat pour cette nouvelle inclusion, à l’instar de Lyon, Lille ou Nantes ; d’ailleurs, les conseils immobiliers français faisaient déjà leur propre bilan trimestriel de ces métropoles, une à une. Mais c’est ici le symbole qui compte, et les statistiques officielles de la cité phocéenne laissent présager d’autres inclusions… La métropolisation est bien dans les têtes !

Portrait

Chargement