Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Le choix Immoweek : le « 10 Grenelle » est...

Le choix Immoweek : le « 10 Grenelle » est arrivé !

ActualitésBureaux

le 04 Juil 2017

Qu’on se le dise : le « 10 Grenelle » est arrivé et inauguré ! En effet, cette réalisation d’AG2R La Mondiale a fait couler de l’encre dans les médias, puisqu’il doit en effet accueillir deux grands organes de presse du groupe LVMH : les rédactions des Echos et du Parisien. Mais l’immeuble du 10, boulevard de Grenelle, dans le 15ème arrondissement de Paris, est aussi le fruit d’un long chantier… L’occasion d’un rendez-vous d’Immoweek consacré à « l’immeuble » !

Immeuble de grande hauteur construit sur une mise à disposition de l’Etat dans les années 1950, sur des plans de Pierre Dufau, le « 10 Grenelle », par ses grandes dalles nervurées en béton préfabriquées, est un immeuble typique de l’époque. Acquis par AG2R La Mondiale il y a plus de trente ans, il a fait l’objet d’une profonde rénovation, « dans le respect de l’Histoire » insiste Jérôme Lizé, responsable département technique et grands projets chez AG2R La Mondiale.

Ce lieu ayant été celui, tristement célèbre, de la rafle du Vel’ d’Hiv’, le mémorial dédié en souvenir des déportés s’est vu revaloriser à travers un espace paysagé dédié. Mais dans l’espace de bureaux, Bouygues Bâtiment Ile-de-France Rénovation Privée et B. architecture se sont lancés dans un chantier de longue haleine. Démolition des bâtiments bas, restructuration tous corps d’état des bâtiments existants, création de bâtiments neufs, réorganisation des parkings et des circulations : depuis septembre 2014, 20 000 m3 de gravats ont été évacués pour un immeuble nouveau.

10Grenelle2

Aujourd’hui, le « 10 Grenelle » propose 30 000 m2 de bureaux pour une capacité d’accueil de 2 200 personnes ; les deux tiers se verront occupées par les rédactions des Echos et du Parisien. L’immeuble est triplement certifié HQE Bâtiment Tertiaire Neuf niveau exceptionnel, LEED niveau Gold et BREEAM niveau excellent, et est doté du label BBC Rénovation Effinergie. L’ensemble compte également un auditorium de 142 places, un business center dans le pavillon d’accueil, divers services, un jardin d’hiver, une terrasse au 12ème étage, un fitness aménageable de 300 m2, un restaurant de 350 places assises, un bar bio de 50 places, un parking de 40 places et 140 emplacements pour vélos.

Les façades ont été repensées pour être équipée de « flaps » capables d’occulter intégralement les façades les plus exposées grâce à des capteurs photosensibles. Les autres façades s’ouvrent à la lumière naturelle.

Un nouveau haut lieu du journalisme et du bureau nouvelle génération est donc né aux alentours du pont de Bir-Hakeïm… Un immeuble à retenir !

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Thierry Mouthiez

le 16/09/2019

2019, un bon cru locatif…

La préparation du prochain numéro de notre magazine a été l’occasion d’une réunion avec quelques-uns des principaux conseils de la place spécialisés dans le marché tertiaire locatif francilien. L’opportunité de dresser un bilan de rentrée.

S’agissant de l’activité, l’un des conseils souligne que le marché présente, en 2019, un profil inverse à celui de l’année passée. « Si en 2018, l’activité a été particulièrement dynamique au cours du 1er semestre, il n’en a pas été de même cette année. Mais, progressivement, le marché rattrape son retard ». Et de citer le créneau des grandes transactions (celles de plus de 5 000 m2), dont l’activité, en baisse de 41 % à la fin du 1er semestre, n’accuse plus qu’une baisse de 32 % à fin août. Pour ce créneau, les conseils s’accordent pour anticiper une baisse d’activité avec un million de mètres carrés commercialisés en 2019, voire moins. « Tout dépendra, aussi, du bouclage des « giga deals » ». Il faut entendre par là les recherches d’Engie ou encore de Total, qui porteraient sur plus de… 100 000 m2 chacune et dont la conclusion serait susceptible de « riper » sur l’année prochaine. Globalement, les conseils tablent sur une demande placée toujours largement supérieure aux 2 millions de mètres carrés, évoluant entre 2,2 millions pour les pessimistes à plus de 2,4 millions pour les optimistes.

Côté valeurs locatives, les conseils s’accordent pour parler d’une nette orientation à la hausse dans Paris (voire une « explosion » dans certains arrondissements tels que les 9ème/10ème et 11ème, « secteurs de prédilection du coworking et de la nouvelle économie » notamment ; et un conseil parle même d’une valeur « prime » qui atteindra, « très prochainement », 900 euros du mètre carré…), ainsi que « dans les communes assimilées » Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Neuilly-sur-Seine et Levallois-Perret (ici, ils évoquent plutôt un « rééquilibrage par rapport à des valeurs locatives déjà enregistrées dans ces communes ») et d’une stabilisation dans les autres secteurs. Avec, même, quelques interrogations quant à l’évolution de certains d’entre eux, notamment La Défense ou encore la 1ère couronne Nord, où les, respectivement, 400 000 et 300 000 m2 de bureaux en chantier laissent planer une certaine inquiétude. A La Défense, par exemple, un conseil note un « début de redynamisation » de l’activité en petites et moyennes surfaces, ce qui, « néanmoins, n’entraîne par une résorption du stock »…

Mais s’il n’est pas question de parler de hausse généralisée des valeurs, les conseils concluent en insistant sur le fait que l’année 2019 fera partie des bons crus du marché tertiaire locatif en Ile-de-France, avec une demandée placée surtout « contrainte par le manque d’offre dans la Capitale »…

Portrait

Chargement