Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Green & Innovations > Actualités > Le choix Immoweek : qui emportera la Pierre...

Le choix Immoweek : qui emportera la Pierre d’Or « Green & Innovations » ?

ActualitésGreen & Innovations

le 05 Jan 2018

Qui emportera, le 31 janvier 2018, la « Pierre d’Or » dans la catégorie « Green & Innovations » ? Sept acteurs majeurs du secteur (nous avons deux duos nommés) sélectionnés par le Jury des « Pierres d’Or » sont les lauréats potentiels. On vous les présente.

Emmanuelle-BaboulinEmmanuelle Baboulin : elle a, depuis sa sortie de l’ENSTP, consacré l’intégralité de sa carrière professionnelle au secteur du bureau et entend bien faire de « ‘Pulse », l’immeuble qu’elle a initié (et dont elle suit pas à pas la réalisation) : un immeuble démonstrateur en matière de développement durable et d’innovations.

Beuvaden-NicolasNicolas Beuvaden : faire d’un lieu de travail un lieu de vie accueillant, c’est l’objectif que s’est fixé Nicolas Beuvaden, le jeune créateur (34 ans) de Welcome at Work. Son projet est de faciliter la vie des résidents par une offre de services adaptés (conciergerie, collectstore, studio zen, coworking…) et l’organisation d’évènements sportifs, culturels, ou de networking.

Journo-LauniauPhilippe Journo et Emmanuel Launiau : ils sont les deux promoteurs lauréats de « Réinventer Paris » pour l’emblématique projet « Mille arbres »,  à la limite du 17ème arrondissement de la Capitale (16-24, avenue Pershing et avenue de la porte des Ternes) et dont ils ont confié la création architecturale à Sou Fujimoto et Manal Rachdi. « Mille Arbres », ou une intention de « forêt habitée » dessine une nouvelle « skyline » verte pour Paris » et abritera des logements, des bureaux, un hôtel 4 étoiles, des restaurants, un pôle dédié aux enfants et une gare routière…

Pichet PatricePatrice Pichet  : le Bordelais de l’étape, dont l’entreprise a désormais (et depuis longtemps) dépassé les rives de la Garonne, est l’un de  ceux qui a marqué l’actualité immobilière en 2017, et pas seulement en raison de ses succès dans le cadre d' »Inventons la métropole ». Présent sur la promotion immobilière, l’administration de biens, l’exploitation hôtelière, l’activité viticole (liste non exhaustive), le groupe est un des pionniers dans l’utilisation du bois. Il est est aujourd’hui nommé pour « Perspective », immeuble de 30 mètres de haut, entièrement… en bois !

Poitrinal-ZivkovicGuillaume Poitrinal et Philippe Zivkovic : leurs immeubles en bois sont désormais inscrits dans le paysage. Et des projets, le duo à la tête de Woodeum n’en manque pas, à l’image d' »Arboretum », réalisé à Nanterre, avec BNP Paribas Real Estate. Ce vaste ensemble de 125 000 m2 ne sera rien moins que le plus grand campus tertiaire en bois d’Ile-de-France !

Suspens jusqu’au 31 janvier où nous vous donnons rendez-vous à l’Opéra Garnier pour découvrir, à l’occasion des 20 ans des Pierres d’Or, les noms des lauréats, en présence du Président Nicolas Sarkozy…

La rédaction d'immoweek

Édito
par Thierry Mouthiez

le 26/07/2019

Au beau fixe !

Tout comme le climat, les cycles de l’immobilier d’entreprise semblent quelque peu chamboulés. Mais dans le bon sens s’agissant de ce secteur.

Si les professionnels s’interrogeaient, il y a encore peu, pour savoir si le cycle actuel n’avait pas atteint son point haut, nombreux sont ceux, aujourd’hui, qui considèrent que le cycle haussier actuel devrait se poursuivre encore un certain temps. Il est vrai que l’évolution des taux d’intérêt joue un rôle majeur dans cette situation.

Ainsi, côté locatif, la demande semble toujours aussi dynamique, même si l’activité du créneau des grandes transactions a légèrement marqué le pas au 1er semestre, après deux années exceptionnelles il est vrai. Rien là, donc, d’inquiétant comme le soulignait récemment dans nos colonnes Grégoire de La Ferté, executive director bureaux Ile-de-France de CBRE, affirmant : « au regard de la demande enregistrée chez CBRE et de l’activité de l’ensemble des équipes, nous anticipons un marché comparable au second semestre 2019, conduisant à un volume global de transactions entre 2,4 et 2,5 millions de mètres carrés ». C’est surtout l’offre qui freine l’activité, en particulier dans Paris. L’offre neuve, la préférée par les utilisateurs, reste maîtrisée, voire contrainte. Du coup, les valeurs locatives sont, dans leur ensemble, clairement orientées à la hausse.

Quant à l’investissement, même avec des taux de rendement au plancher, une nouvelle baisse peut être encore envisagée comme le souligne Nils Vinck, directeur général et directeur du département capital markets de Cushman & Wakefield, dans sa dernière chronique. L’économie française tire bien son épingle du jeu par rapport à ses voisins européens. Le chômage est même en baisse et dans un contexte boursier parfois chahuté, le placement immobilier s’avère toujours aussi séduisant.

Au final, que de bonnes nouvelles avant une trêve estivale que la rédaction d’« Immoweek » souhaite la plus belle à l’ensemble des professionnels du secteur !

Portrait

Chargement