Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Le choix Immoweek : Sigrid Duhamel, une main de...

Le choix Immoweek : Sigrid Duhamel, une main de fer dans un gant de velours

ActualitésBureaux

le 06 Oct 2017

Ceux qui la connaissent bien savent que ce n’est pas une femme à regarder en arrière, mais plutôt à aller de l’avant. Pour ce « Rendez-vous » dédié au « Pro », il nous a semblé comme une évidence de mettre un coup de projecteur sur Sigrid Duhamel, qui vient de prendre la présidence de BNP Paribas REIM France et succéder, ainsi, à Jacqueline Faisant.

Ingénieur en Travaux Public et diplômée de l’Ecole Spéciale des Travaux Publics (ESTP), Sigrid Duhamel démarre son parcours en 1990 en passant cinq ans sur les chantiers du groupe Bouygues en qualité d’ingénieur principal, avant de rejoindre Londres et le groupe Carrier durant trois ans. Elle passe ensuite quatre ans au sein du cabinet de recrutement Eric Salmon Partners. Elle obtient dans la foulée un MBA de l’Insead. De 2005 à 2008, elle devient directrice du développement européen de Tishman Speyer. Puis, la crise des « subprimes » faisant rage, elle rebondit au sein du groupe Carrefour Property en qualité de de directeur du développement international, avant d’occuper, de juin 2011 à fin 2014, le poste de directeur immobilier du groupe PSA Peugeot Citröen. Enfin, en 2015, elle est nommée présidente de CBRE Global Investors France, jusqu’à ce nouveau poste chez BNP Paribas REIM.

Sigrid Duhamel aura dans ses nouvelles fonctions la charge d’une équipe de 150 collaborateurs et sous sa responsabilité les levées de fonds, le développement et le marketing, les fonds, les investissements, la gestion des cessions et des actifs, ainsi que toutes les activités fonctionnelles. Notre « Pro » de ce vendredi est également membre du comité exécutif de la ligne de métier « investment management » de BNP Paribas Real Estate. Nul doute que cette femme de tempérament, polyglotte (elle parle cinq langues couramment : français, danois, anglais, allemand et italien), conduira avec talent et d’une main de maître la politique de BNP Paribas REIM.

Souriante, déterminée, affrontant toujours les difficultés par le dialogue, Sigrid Duhamel a été « Pierre d’Or Utilisateurs » en 2014 et nommée dans les catégories « Asset, Property, Facility Managers » en 2016 et « Managers » en 2017. La nouvelle présidente de BNP Paribas REIM France reste également une membre active de l’ULI, après en avoir été à la tête.

Valérie Garnier

Directrice de la rédaction

Édito
par Jean-Baptiste Favier

le 20/02/2020

Logistique : des rendements sous pression

La logistique donne de l’appétit aux investisseurs ! En quête de diversification dans leurs allocations en matière d’immobilier tertiaire, les institutionnels – français comme internationaux – ont fini d’observer ce marché et passent à l’action. Le résultat, nous l’avons déjà évoqué : une année 2019 de tous les records, avec 4,7 milliards d’euros investis, selon les derniers chiffres de JLL.

Le groupe Panhard a récemment rappelé l’acquisition, réalisée pour le compte d’Ivanhoé Cambridge, du portefeuille logistique de Carlyle. Sans oublier un (le ?) mega-deal de l’an passé : l’acquisition, par Argan – spécialiste dans le domaine, donc un habitué du « risque logistique » -, du portefeuille Cargo : 22 plateformes logistiques « premium » pour 898 millions d’euros. « Au-delà de cette transaction, l’année se démarque par un nombre de signatures record puisque l’on en comptabilise 88, contre 41, en moyenne, sur les 10 dernières années. Plus présents en fin d’année que durant le 1er semestre, les portefeuilles représentent 56 % du montant investi » fait valoir JLL.

La société de conseil explique également l’atout français dans le domaine : 45 % des investissements totaux ont été réalisés par des acteurs français ; minoritaires donc, au profit des internationaux. Une forte présence américaine (avec 17 % des montants investis), « mais également britannique et allemande » avance JLL, qui constate également l’émergence d’investisseurs asiatiques, « notamment en provenance de Corée du Sud ». Et le directeur investissement logistique France, Simon-Pierre Richard, de souligner que « dans un contexte jonché d’incertitudes, mais également caractérisé par une activité soutenue à l’échelle européenne, la stabilité de la France lui permet d’endosser le rôle de pépite sur ce marché ».

Face à cet appétit grandissant et à la raréfaction des actifs à la vente – qui redonne, d’ailleurs, des ailes au marché de la vente « en blanc » -, « le taux de rendement « prime », réévalué à la baisse en fin d’année, se tient désormais à 4 % » met en garde JLL, qui ajoute même que « ce niveau plancher est susceptible d’évoluer de nouveau dans les mois à venir, le contexte économique continuant de maintenir les taux sous pression »…

Portrait

Chargement