Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Espagne : BNP Paribas REIM achète...

Espagne : BNP Paribas REIM achète l’immeuble « D38 », à Barcelone

ActualitésBureaux

le 09 Jan 2019

BNP Paribas REIM a acquis, pour le compte du fonds Next Estate Income Fund III (géré par BNP Paribas REIM Luxembourg), l’immeuble de bureaux « D38 », dans le quartier Zona Franca, au sud-ouest de Barcelone, en Espagne.

Livré en 2010, ce bâtiment à l’architecture avant-gardiste « offre de vastes plateaux ouverts sur une surface totale d’environ 20 000 m2 ». L’actif est entièrement loué à trois locataires, dont « une société de premier plan dont le bâtiment constitue le siège social ». L’ensemble a obtenu la certification environnementale LEED Platinum.

La transaction a été réalisée par BNP Paribas REIM Espagne.

Avec ce premier investissement en Espagne, nous poursuivons avec succès la diversification géographique de NEIF III. L’acquisition de D38 reflète parfaitement notre stratégie consistant à investir dans des immeubles durables, implantés dans des localisations établies ou en devenir et générant un cash-flow stable pour nos investisseurs.

Laurent Boissin, "fund advisor" de Next Estate Income Fund III

A noter : Next Estate Income Fund III (NEIF III) est « un fonds européen offrant une diversification dans le secteur des bureaux en zone Euro auprès d’investisseurs institutionnels internationaux et vise un taux distribution de 4 % par an. Le fonds a déjà sécurisé un actif en région parisienne ainsi que deux actifs en Allemagne au sein de deux des plus grandes métropoles régionales, Munich et Düsseldorf ».

Jean-Baptiste Favier

Chef des informations

Édito
par Jean-Baptiste Favier

le 20/02/2020

Logistique : des rendements sous pression

La logistique donne de l’appétit aux investisseurs ! En quête de diversification dans leurs allocations en matière d’immobilier tertiaire, les institutionnels – français comme internationaux – ont fini d’observer ce marché et passent à l’action. Le résultat, nous l’avons déjà évoqué : une année 2019 de tous les records, avec 4,7 milliards d’euros investis, selon les derniers chiffres de JLL.

Le groupe Panhard a récemment rappelé l’acquisition, réalisée pour le compte d’Ivanhoé Cambridge, du portefeuille logistique de Carlyle. Sans oublier un (le ?) mega-deal de l’an passé : l’acquisition, par Argan – spécialiste dans le domaine, donc un habitué du « risque logistique » -, du portefeuille Cargo : 22 plateformes logistiques « premium » pour 898 millions d’euros. « Au-delà de cette transaction, l’année se démarque par un nombre de signatures record puisque l’on en comptabilise 88, contre 41, en moyenne, sur les 10 dernières années. Plus présents en fin d’année que durant le 1er semestre, les portefeuilles représentent 56 % du montant investi » fait valoir JLL.

La société de conseil explique également l’atout français dans le domaine : 45 % des investissements totaux ont été réalisés par des acteurs français ; minoritaires donc, au profit des internationaux. Une forte présence américaine (avec 17 % des montants investis), « mais également britannique et allemande » avance JLL, qui constate également l’émergence d’investisseurs asiatiques, « notamment en provenance de Corée du Sud ». Et le directeur investissement logistique France, Simon-Pierre Richard, de souligner que « dans un contexte jonché d’incertitudes, mais également caractérisé par une activité soutenue à l’échelle européenne, la stabilité de la France lui permet d’endosser le rôle de pépite sur ce marché ».

Face à cet appétit grandissant et à la raréfaction des actifs à la vente – qui redonne, d’ailleurs, des ailes au marché de la vente « en blanc » -, « le taux de rendement « prime », réévalué à la baisse en fin d’année, se tient désormais à 4 % » met en garde JLL, qui ajoute même que « ce niveau plancher est susceptible d’évoluer de nouveau dans les mois à venir, le contexte économique continuant de maintenir les taux sous pression »…

Portrait

Chargement