Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Icade : cession effective de 49 % de la tour...

Icade : cession effective de 49 % de la tour Eqho, à La Défense, pour 365 millions d’euros

ActualitésBureaux

le 30 Sep 2019

Icade a cédé à un OPPCI détenu par des investisseurs sud-coréens « de premier rang » ( représentés par l’Etoile Properties), 49%...

Cette partie du site est réservée aux abonnés

Connectez-vous

OU

Abonnez-vous

Abonnement

Pour moins de
4€ / Jour

Je m'abonne

Édito
par Thierry Mouthiez

le 08/11/2019

Centres commerciaux : des ambitions d’ouvertures revues à la baisse…

On peut peut-être voir dans une des évolutions du créneau des centres commerciaux, une illustration de l’adaptation de l’offre à la demande.

Ainsi, dans une analyse particulièrement détaillée du créneau des commerces au 3ème trimestre et intitulée « le retail contre-attaque », Cushman & Wakefield met en avant le fait que « le printemps se prolonge sur le terrain des centres commerciaux, qui renouent avec une fréquentation en hausse depuis avril selon les chiffres du CNCC » ou encore que « cette croissance sur cinq mois consécutifs répond à un retour de la confiance chez les consommateurs, qui se manifeste principalement dans les centres d’attraction régionale et les centres de cœur de ville ».

Cependant, le conseil fait valoir que « pour autant, l’effet de cette conjoncture favorable ne s’est pas manifesté sur les prévisions d’ouvertures de centres commerciaux pour 2019. Prudence oblige, le taux de transformation après ajustement a légèrement diminué pour un rendu attendu en fin d’année d’à peine 50 % des surfaces annoncées au 1er janvier (80 % en 2018), confirmant ainsi des perspectives de développement du parc visiblement moins ambitieuses que pour les années précédentes ». Surtout, « avec 22 % estimés à fin 2019, la part des créations affiche un recul spectaculaire par rapport aux tendances passées (54 %, en moyenne, sur les cinq dernières années), au profit des extensions/transferts et dans une moindre mesure des restructurations de sites existants ». Néanmoins, Cushman & Wakefield souligne que « l’arrivée à maturité d’une partie du parc, dont certains centres âgés d’une quarantaine d’années, implique une nécessaire remise à niveau, notamment sur des sites consolidés mis en concurrence par l’arrivée de nouveaux concepts ». Et de préciser que « près de 65 000 m2 ont été inaugurés à fin septembre, dont 80 % d’extension ».

Un ralentissement dans la création de nouveaux centres (sans parler de l’arrêt du projet Europacity…) qui est certainement utile dans un créneau quelque peu boudé par les investisseurs ces derniers temps, même si ceux-ci sembleraient redécouvrir cette classe d’actifs. Peut-être à un bon moment lorsque l’offre diminue…

Portrait

Chargement