Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Laurent Dumas (Piasa) oeuvre pour le collectif...

Laurent Dumas (Piasa) oeuvre pour le collectif #ProtègeTonSoignant

ActualitésBureaux

le 01 Avr 2020

« Dans l’urgence que la situation sanitaire exige et pour subvenir aux besoins des structures hospitalières et de leur personnel, à l’initiative de Laurent Dumas, président et actionnaire de Piasa (et président d’Emerige, ndlr), celle-ci organise du vendredi 3 au dimanche 5 avril 2020, une vente aux enchères caritative au profit du collectif #ProtègeTonSoignant ».

« Piasa accompagne l’élan de solidarité des artistes, des designers, des collectionneurs ou des galeristes en organisant cette vente aux enchères en ligne. Celle-ci, sans frais ni pour les vendeurs, ni pour les acheteurs, réunira plus d’une centaine d’œuvres (tableaux, dessins, photographies, meubles et objets de design) d’artistes et de créateurs contemporains.

100 % des sommes récoltées seront intégralement reversés à #ProtègeTonSoignant.

Les fonds reçus sont intégralement employés au bénéfice des personnels soignants (personnels hospitaliers, médecins de ville, infirmières libérales, aides-soignants)… Ils servent à l’achat de matériel de protection norme CE (masques Ffp2 et chirurgicaux, blouses, lunettes, gants…), d’appareils médicaux (respirateurs, vidéo-laryngoscopes, pousse-seringues, échographies…) et paiement des frais de transport.

Face à l’ampleur et l’urgence de la situation, il est indispensable que toutes les personnes, sociétés ou institutions s’engagent et contribuent à l’effort de solidarité.

Le collectif  #ProtègeTonSoignant est une équipe multidisciplinaire de médecins, de professeurs de médecine, d’entrepreneurs, d’artistes, de citoyens engagés avec pour mission d’aider et soutenir les soignants qui combattent au quotidien le Covid-19. Son action est menée en lien étroit avec les pouvoirs publics et toutes les parties-prenantes ».

Pour participer à cette vente caritative : www.piasa.fr

Valérie Garnier

Directrice de la rédaction

Édito
par Pascal Bonnefille

le 16/03/2022

La « divine surprise » Olivier Klein

Tout le secteur de l’immobilier, et singulièrement du logement, avait (très !) mal vécu l’absence de portefeuille ministériel à lui dédié. Amélie de Montchalin avait eu beau affirmer, pour rattraper le coup, qu’elle était « bien sûr » ministre du Logement, personne n’avait été dupe ou rassuré par cette absence.

Même si quelques voix, ici même, dont celles de Philippe Pelletier, ont douté de l’intérêt profond de l’existence d’un ministre « spécialisé », la nomination d’Olivier Klein a fait l’effet d’une « divine surprise » pour des professionnels souvent inquiets, à juste titre d’ailleurs.
D’abord car c’est un élu qui connaît sur le bout des doigts les questions du secteur : président de l’Anru depuis 2017 et maire de Clichy-sous-Bois, les sujets « logement » ne lui sont pas étrangers. Ensuite, autre bon signe, car l’intitulé du ministère comprend également la Ville, comme un écho au portefeuille de Jean-Louis Borloo, toujours ô combien regretté par le secteur (son Trophée du Jury aux « Trophées Logements et Territoires », 2021, l’a bien rappelé).
Reste à scruter maintenant les relations que le nouveau ministre délégué entretiendra avec Christophe Bechu qui, un mois après son entrée au Gouvernement, est promu en devenant ministre de plein exercice chargé de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.
Mais il faudra aussi s’intéresser aux rapports du ministre délégué avec l’Elysée, Matignon et Bercy, les trois pôles du pouvoir, sans le soutien desquels un ministre, aussi compétent soit il, est bien démuni…

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine