Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Finance & Bourse > Actualités > Le choix Immoweek : Eric Donnet (Groupama...

Le choix Immoweek : Eric Donnet (Groupama Immobilier) remodèle les Champs-Elysées

ActualitésFinance & Bourse

le 15 Juin 2018

1,24 milliard d’euros de transactions en 2017, location du « Groupama Campus » à La Défense… 2017 a été une année fleurie pour Groupama Immobilier et son directeur général, Eric Donnet, ne compte pas s’arrêter là. Le groupe ayant dans son patrimoine quelques actifs de très haute qualité sur la plus célèbre avenue de Paris, tels que le consulat de Chine, le 22 de l’avenue, et engageant des travaux au 79 et au 150 de l’avenue des Champs-Elysées. C’est bien entendu notre « pro » de la semaine et, pour mémoire, le récipiendaire de la « Pierre d’Or Managers » 2018.

Diplômé de l’Institut commercial de Nancy et expert-comptable, Eric Donnet a commencé sa carrière comme contrôleur de gestion chez Lyreco UK en 1993, avant de devenir responsable de missions d’audit et de conseil deux ans plus tard chez PriceWaterhouseCoopers.
En 1997, Eric Donnet devient, pour quatre ans, responsable développement et acquisitions Europe de Lyreco Management, avant de d’être nommé, en 2001, directeur stratégie et projets spéciaux de Valéo Distribution, puis, en 2002, managing director de Bail Investissement Foncière.
En 2005, il rejoint AEW Europe, tout d’abord au poste d' »European head of asset management », puis, à partir de 2008, comme « chief operating officer ». Il occupe ses fonctions actuelles depuis 2013.
Les lecteurs d’Immoweek le connaissent bien, l’ayant donc plébiscité pour la « Pierre d’Or Managers » en 2018, lors du vingtième anniversaire de la cérémonie, après deux nominations dans cette catégorie, concourant également en 2018 pour le programme « The Link » et en tant que « Professionnel de l’Année ». En tant que CEO d’AEW Europe, il avait déjà été nommé dans la catégorie « Investisseurs »…
Après avoir réussi la rénovation de l’hôtel de Günzburg, un hôtel particulier historique autour de l’Arc de Triomphe, Groupama Immobilier a présenté ses plans pour remodeler ses actifs des Champs-Elysées : le futur « flagship » de Nike au 79, avenue des Champs-Elysées, sur 10 000 m2, ainsi que le futur hôtel « So' » (Sofitel) de 150 chambres au 150, de l’avenue, à côté d’un cinéma totalement repensé. Groupama Immobilier a su évoluer sous sa direction ; au tour des Champs-Elysées de changer !

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Thierry Mouthiez

le 26/07/2019

Au beau fixe !

Tout comme le climat, les cycles de l’immobilier d’entreprise semblent quelque peu chamboulés. Mais dans le bon sens s’agissant de ce secteur.

Si les professionnels s’interrogeaient, il y a encore peu, pour savoir si le cycle actuel n’avait pas atteint son point haut, nombreux sont ceux, aujourd’hui, qui considèrent que le cycle haussier actuel devrait se poursuivre encore un certain temps. Il est vrai que l’évolution des taux d’intérêt joue un rôle majeur dans cette situation.

Ainsi, côté locatif, la demande semble toujours aussi dynamique, même si l’activité du créneau des grandes transactions a légèrement marqué le pas au 1er semestre, après deux années exceptionnelles il est vrai. Rien là, donc, d’inquiétant comme le soulignait récemment dans nos colonnes Grégoire de La Ferté, executive director bureaux Ile-de-France de CBRE, affirmant : « au regard de la demande enregistrée chez CBRE et de l’activité de l’ensemble des équipes, nous anticipons un marché comparable au second semestre 2019, conduisant à un volume global de transactions entre 2,4 et 2,5 millions de mètres carrés ». C’est surtout l’offre qui freine l’activité, en particulier dans Paris. L’offre neuve, la préférée par les utilisateurs, reste maîtrisée, voire contrainte. Du coup, les valeurs locatives sont, dans leur ensemble, clairement orientées à la hausse.

Quant à l’investissement, même avec des taux de rendement au plancher, une nouvelle baisse peut être encore envisagée comme le souligne Nils Vinck, directeur général et directeur du département capital markets de Cushman & Wakefield, dans sa dernière chronique. L’économie française tire bien son épingle du jeu par rapport à ses voisins européens. Le chômage est même en baisse et dans un contexte boursier parfois chahuté, le placement immobilier s’avère toujours aussi séduisant.

Au final, que de bonnes nouvelles avant une trêve estivale que la rédaction d’« Immoweek » souhaite la plus belle à l’ensemble des professionnels du secteur !

Portrait

Chargement