Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Territoires > Actualités > Le choix Immoweek : « les Anges gardiens de...

Le choix Immoweek : « les Anges gardiens de Notre-Dame »

ActualitésTerritoires

le 22 Mai 2019

Ils ont été héroïques le soir du 15 avril 2019. Notre-Dame de Paris était en feu et les Sapeurs-Pompiers de Paris ont lutté ce soir-là, pendant quinze heures, au péril de leur vie, pour éteindre le feu dévorant, sous les yeux du monde entier, huit siècles de l’histoire de France et d’Europe. C’est pour cette raison que la Commission Européenne et Europa Nostra (Fédération européenne des associations et fondations engagées pour la sauvegarde du patrimoine culturel de l’Europe), attribueront, le 29 octobre prochain, le Prix Européen du Patrimoine/Prix Europa Nostra à la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, « les Anges gardiens de Notre-Dame ». Immoweek a décidé d’en faire le « choix du jour », même si nous nous éloignons quelque peu de l’immobilier, c’est notre façon de rendre hommage à ce corps d’élite militaire de la sécurité civile française qui le mérite amplement.

« Ce prix exceptionnel leur est décerné en reconnaissance et en admiration de leur combat courageux et victorieux contre les flammes qui ont dévasté Notre-Dame de Paris ».  Etant donné « le caractère hors du commun de l’action des Sapeurs-Pompiers de Paris, le comité exécutif d’Europa Nostra et les jurys des Prix européens du patrimoine, composés d’experts indépendants, ont unanimement approuvé cette distinction exceptionnelle décernée en dehors des procédures réglementaires du programme des Prix, qui reçoit le soutien du programme Europe Créative de l’Union Européenne ».

Cette haute distinction sera remise par Plácido Domingo, chanteur d’opéra et chef d’orchestre et Tibor Navracsics, commissaire européen chargé de l’éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport, le 29 octobre prochain, à Paris. Se tiendront, au même moment, les Assises Européennes du Patrimoine Culturel, organisées par Europa Nostra et sous le haut patronage du Président de la République, Emmanuel Macron, avec le soutien de la Commission européenne et en coopération étroite avec la Fondation du Patrimoine et la Mission Bern (mission pour la sauvegarde du patrimoine en péril, confiée à Stéphane Bern par Emmanuel Macron).

« A la limite de ce qui était humainement et techniquement possible, face à des flammes de près de dix mètres de haut, les Sapeurs-Pompiers de Paris ont protégé le massif occidental de Notre-Dame et ses deux tours symboliques, évitant de justesse l’effondrement du corps de pierre de la cathédrale. Ainsi, les Sapeurs-Pompiers de Paris, œuvrant en parfaite coordination avec les policiers et les services de la cathédrale ont, par leur action, réussi à sauvegarder une part tangible, spirituelle et affective de Paris et de la France qui constitue le patrimoine commun de l’ensemble de l’Europe, » a confié Tibor Navracsics. Et Plácido Domingo d’ajouter : « par l’attribution de notre haute distinction, l’Europe du patrimoine culturel souhaite honorer la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris, qui a accompli un vrai miracle tels de véritables Anges gardiens de Notre-Dame. Agissant en toute humilité et discrétion, et démontrant leur immense courage, ainsi que leur savoir-faire et leur dévouement exceptionnels, les Sapeurs-Pompiers de Paris ont réussi à sauver l’édifice de l’effondrement, ainsi que son trésor comprenant notamment les reliques de la Couronne d’épines ».

Les Prix européens du patrimoine/Prix Europa Nostra ont été lancés par la Commission Européenne en 2002, et sont gérés depuis par Europa Nostra. Ils glorifient et soutiennent les meilleures pratiques en matière de conservation du patrimoine, recherche, management, volontariat, éducation et communication. De cette façon, ils contribuent à une reconnaissance publique plus forte du patrimoine culturel comme ressource stratégique pour l’économie et la société en Europe. Les Prix bénéficient du soutien du programme Europe Créative de l’Union Européenne.

Valérie Garnier

Directrice de la rédaction

Édito
par Thierry Mouthiez

le 24/06/2019

Fiers !

Le magazine « Immoweek » à paraître est, à nouveau, un numéro exceptionnel à plus d’un titre. C’est, évidemment, une femme qui « occupe » la « Une » de ce magazine, qui sera remis aux participants du 1er Forum Immo Parité, le mercredi 26 juin prochain (et adressé, dans la foulée, à nos abonnés) : en l’occurrence Inès Reinmann-Toper, directrice associée d’Edmond de Rothschild Corporate Finance. Bien entendu, un dossier est aussi consacré aux lauréats de ce 1er Forum.

L’investissement en immobilier d’entreprise est, comme d’habitude dans ce magazine daté mai-juin, à l’honneur. Les principaux conseils de la place ont, une fois encore, accepté de répondre à nos questions sur l’état et les perspectives de la demande, de l’offre et des taux de rendement. Des analyses toujours pointues, émaillées de quelques-unes des principales transactions qui ont marqué le marché depuis juin 2018. Des interviews des investisseurs de renom, Karim Habra (Ivanhoé Cambridge) et Paul et Raphaël Raingold (GCI), illustrent les tendances de ce marché. A leurs côtés, Vincent Delattre (JLL) parle des investisseurs privés ; François Le Levier (CBRE) décrypte le marché de la logistique dont il est l’un des meilleurs spécialistes, tout comme Antoine Grignon (Knight Frank), grand connaisseur, pour sa part, de l’immobilier de commerce, qui s’attache au créneau particulier des centres commerciaux, sans compter, s’agissant de commerce, le key-plan de la rue des Archives signé Thierry Bonniol (BNP Paribas Real Estate Transaction France). L’habitation n’est pas en reste avec quelques-uns des meilleurs spécialistes de ce marché qui répondent, également, à nos questions ou encore Raymond Genre-Grandpierre (Savills) qui dresse le portrait d’un marché naissant, celui du coliving.

L’urbanisme transitoire, qui s’installe de plus en plus à Paris comme ailleurs, fait aussi l’objet d’un riche dossier avec, parmi les intervenants, Benoît Quignon (SNCF Immobilier), Eric Lejoindre (maire du 18ème), Jean-Baptiste Roussat (Plateau Urbain)…

Enfin, côté innovation, la 1ère édition du Grand Prix Essec de la Ville Solidaire et de l’Immobilier Responsable®, créé à l’initiative d’Ingrid Nappi-Choulet, titulaire de la Chaire Immobilier et Développement Durable de l’Essec, et la seconde édition du Mipim PropTech Europe, sont également à l’ordre du jour.

Au final, un magazine qui permet de vérifier que l’innovation irrigue, désormais, tous les créneaux de l’immobilier et que, de ce point, de vue, l’Hexagone n’a rien à envier à ses voisins ! Une situation dont tous les professionnels français peuvent se réjouir et être fiers !

Portrait

Chargement