Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Le choix Immoweek : Muzéo réhabilite une friche...

Le choix Immoweek : Muzéo réhabilite une friche industrielle de Montrouge pour en faire son nouveau siège

ActualitésBureaux

le 16 Juil 2019

Muzéo quitte le 6, rue Nicolas Appert, dans le 11ème arrondissement parisien, pour installer son siège au 31, avenue Léon Gambetta, à Montrouge (92), dans une ancienne friche industrielle entièrement réhabilitée. Un « choix Immoweek » tout trouvé !

La société, qui se présente comme « leader de la conception et production d’artworks en France » et labelisée « Entreprise du Patrimoine Vivant », souhaite renforcer ses effectifs et double sa surface occupée, passant ainsi de 1 000 à 2 000 m2.

Ce lieu, qui accueillait une société de reliure et d’imprimerie, a requis 10 mois de travaux, « sans compter l’aménagement et la décoration des espaces de travail ». Le rez-de-chaussée, sous verrière, accueille les ateliers de fabrication, l’impression, la découpe, le vernissage, l’encadrement… Trois étages adjacents à la verrière permettent de répartir les bureaux.
Muzéo y a également installé un showroom commercial, assorti d’une « matériauthèque ». L’ensemble compte également une salle de fitness au sous-sol et une terrasse végétalisée au 2ème étage.

« Nous souhaitons continuer à utiliser la création artistique comme vecteur d’émotion, étendre l’offre Muzéo et accentuer notre développement à l’international. Ces nouveaux locaux et cette phase de recrutement nous permettront donc de poursuivre de nouveaux challenges en ancrant toujours plus l’art dans nos espaces communs » précise Eric Angiboust, président de Muzéo.

Découvrez cette réhabilitation en images ci-dessous.

Muzéo quitte le 6, rue Nicolas Appert, dans le 11ème arrondissement parisien, pour installer son siège au 31, avenue Léon Gambetta, à Montrouge (92), dans une ancienne friche industrielle entièrement réhabilitée.

le 16 juillet 2019

Le nouveau siège de Muzéo, à Montrouge (92)

le 16 juillet 2019

Jean-Baptiste Favier

Chef des informations

Édito
par Catherine Bocquet

le 11/12/2019

Optimistes, parce qu’on le vaut bien

C’est un Simi un peu particulier qui débute aujourd’hui 11 décembre, jour de la Saint Daniel (un des moines stylites qui se réfugia au sommet d’une colonne pour méditer et se mortifier et qui n’en descendit que pour mourir, à 85 ans, en 493) et se terminera un vendredi 13, jour de la Sainte Lucie et de la Fête des Lumières.

Un Simi qui se tiendra malgré tout, et en dépit des trains et autres métros à l’arrêt, au Palais des Congrès de la Porte Maillot, à Paris. Une part de la France en grève – qui n’est plus seulement celle des gilets jaunes – n’empêchera pas le monde de l’immobilier de se réunir pour parler business et anticiper son avenir. Plus de 130 conférences, réparties en 12 cycles, poseront les débats – ne manquez pas celle co-animée par Immoweek, le 12 décembre à 14h30, sur le thème de « la transformation immobilière, 1er levier de la réversibilité » – et, cette année encore, le sujet du résidentiel aura la part belle. Parmi les enjeux, les questions des mutations diverses qui affectent les immeubles et les utilisateurs, la digitalisation, l’agriculture urbaine et l’appropriation de la fabrication de la ville. Au programme aussi, la transition énergétique et l’écologie et la nécessaire prise en compte des enjeux climatiques dans les stratégies immobilières. L’équipe d’Immoweek sera évidemment présente au long de ces journées, à votre rencontre sur le stand CO2 (facile à retenir) ou dans les allées, caméra au poing pour des interviews télé. Suivez-nous en ligne et sur les réseaux sociaux et n’oubliez pas qu’il ne vous reste que jusqu’à demain pour voter aux « Pierres d’Or » 2020. Saluons, cette année, les très belles campagnes menées par les nommés. Mais on ne vous en dira pas plus sinon que les votes sont très très serrés et que tout n’est pas acquis. Bon Simi à toutes et tous !

Portrait

Chargement