Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Le choix Immoweek : ParisMipim2019, 110 000 euros...

Le choix Immoweek : ParisMipim2019, 110 000 euros de dons récoltés

ActualitésBureaux

le 23 Avr 2019

Pour ce rendez-vous quotidien réservé au choix de la rédaction, impossible de ne pas mettre en valeur, sous forme du « Chiffre de la semaine », les 110 000 euros collectés par les 45 cyclistes du ParisMipim2019. Un immense bravo à eux !

Ils et elles l’ont fait ! 45 cyclistes sont partis de Fontainebleau pour arriver à Cannes, soit près de 1 000 kilomètres, en 4 jours, afin récolter des dons et les verser à différentes associations dont, notamment, Solidarités International et Se tendre La Main. Pour ce ParisMipim2019 (ex-Vélothon) ce sont 110 000 euros qui ont ainsi été distribués : un record par rapport à l’an dernier qui affichait déjà un joli montant de 45 000 euros. Mais maintenant place au ParisMipim2020 et… à une nouveauté !

Les pré-inscriptions pour le ParisMipim2020, qui se déroulera du 6 au 10 mars prochains, sont d’ores et déjà ouvertes. Pour cette édition 2020, Les Cycles de l’Immobilier proposent le « sponsoring » à 15 entreprises et ouvrent le partenariat à 5. Toujours trois catégories : les « Gold » (11 000 euros) ; les « Silver » (7 000 euros) et les « Bronze » (4 000 euros). Renseignements : Les Cycles de l’Immobilier.

Pour celles et ceux qui se sentent courageux (et en forme !), Les Cycles de l’Immobilier lancent un nouveau défi aux professionnels de l’immobilier, avec la même ambition, celle de récolter des dons pour différentes associations : courir le « Paris Expo Real », entre le 7 et le 10 octobre 2020.
Renseignements auprès de yves.descourtieux@lescyclesdelimmobilier.fr

Immoweek soutient depuis 2017 cette belle initiative du « ParisMipim » et répondra de nouveau présente pour l’édition 2020 ! Nous serons également partenaires du « Paris Expo Real » !

Les sponsors du ParisMipim2019 sont:

Gold : Thibierge Notaires ;
Silver : Groupe Renault ; Yxime (Groupe Duval) ; Tétris ;
Bronze : Amundi Immobilier ; Bâti’life ; Bouygues Bâtiment Ile-de-France ; Deloitte ; LaSalle Investment Management ; oteis green & digital engineering ; Soprema Groupe ; Terrell ; Ege

Partenaires support :
P3 Logistic Parks ; Demeco Entreprises

Valérie Garnier

Directrice de la rédaction

Édito
par Arthur de Boutiny

le 16/07/2019

ImmoStat : et à présent, Marseille

Signe des temps qui changent, non content de suivre déjà l’immobilier de bureaux, trimestre par trimestre, en Ile-de-France, ImmoStat a décidé de suivre le marché au sein de la métropole Aix-Marseille-Provence, grâce au soutien de la FNAIM locale. Plus qu’une nouvelle corde à un arc, cette nouveauté est un signe que la vision de l’immobilier et du territoire évolue.

Dans la métropole Aix-Marseille-Provence, donc, la demande placée au premier semestre 2019 s’élève à 163 441 m2, avec 78 535 m2 placés au deuxième trimestre pour 123 transactions. Parmi les chiffres de ce trimestre, 38 572 m2 sont des bureaux, 39 963 m2 de l’activité et de la logistique. A Marseille même, la demande placée représente 29 727 m2 pour 61 transactions, dont 23 932 m2 de bureaux et 5 795 m2 d’immobilier logistique.

Si le GIE indiquait effectivement la demande placée en entrepôts en régions depuis 2011, l’appliquer sur un territoire plus restreint et trimestre par trimestre (même si la démarche d’ImmoStat est moins poussée qu’en Ile-de-France, où le distinguo est fait entre Paris intra-muros, première couronne et deuxième couronne, entre autres) est un nouvel acte de décès de la vieille conception de Paris et du désert français. L’ère de la métropolisation est bien avancée en France, la vision parisiano-centrée semble devenue trop restreinte et le fait qu’un incontournable de la statistique comme ImmoStat entérine cet état de fait est parlant.
Marseille était un bon candidat pour cette nouvelle inclusion, à l’instar de Lyon, Lille ou Nantes ; d’ailleurs, les conseils immobiliers français faisaient déjà leur propre bilan trimestriel de ces métropoles, une à une. Mais c’est ici le symbole qui compte, et les statistiques officielles de la cité phocéenne laissent présager d’autres inclusions… La métropolisation est bien dans les têtes !

Portrait

Chargement