Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Le choix Immoweek : ParisMipim2019, 110 000 euros...

Le choix Immoweek : ParisMipim2019, 110 000 euros de dons récoltés

ActualitésBureaux

le 23 Avr 2019

Pour ce rendez-vous quotidien réservé au choix de la rédaction, impossible de ne pas mettre en valeur, sous forme du « Chiffre de la semaine », les 110 000 euros collectés par les 45 cyclistes du ParisMipim2019. Un immense bravo à eux !

Ils et elles l’ont fait ! 45 cyclistes sont partis de Fontainebleau pour arriver à Cannes, soit près de 1 000 kilomètres, en 4 jours, afin récolter des dons et les verser à différentes associations dont, notamment, Solidarités International et Se tendre La Main. Pour ce ParisMipim2019 (ex-Vélothon) ce sont 110 000 euros qui ont ainsi été distribués : un record par rapport à l’an dernier qui affichait déjà un joli montant de 45 000 euros. Mais maintenant place au ParisMipim2020 et… à une nouveauté !

Les pré-inscriptions pour le ParisMipim2020, qui se déroulera du 6 au 10 mars prochains, sont d’ores et déjà ouvertes. Pour cette édition 2020, Les Cycles de l’Immobilier proposent le « sponsoring » à 15 entreprises et ouvrent le partenariat à 5. Toujours trois catégories : les « Gold » (11 000 euros) ; les « Silver » (7 000 euros) et les « Bronze » (4 000 euros). Renseignements : Les Cycles de l’Immobilier.

Pour celles et ceux qui se sentent courageux (et en forme !), Les Cycles de l’Immobilier lancent un nouveau défi aux professionnels de l’immobilier, avec la même ambition, celle de récolter des dons pour différentes associations : courir le « Paris Expo Real », entre le 7 et le 10 octobre 2020.
Renseignements auprès de yves.descourtieux@lescyclesdelimmobilier.fr

Immoweek soutient depuis 2017 cette belle initiative du « ParisMipim » et répondra de nouveau présente pour l’édition 2020 ! Nous serons également partenaires du « Paris Expo Real » !

Les sponsors du ParisMipim2019 sont:

Gold : Thibierge Notaires ;
Silver : Groupe Renault ; Yxime (Groupe Duval) ; Tétris ;
Bronze : Amundi Immobilier ; Bâti’life ; Bouygues Bâtiment Ile-de-France ; Deloitte ; LaSalle Investment Management ; oteis green & digital engineering ; Soprema Groupe ; Terrell ; Ege

Partenaires support :
P3 Logistic Parks ; Demeco Entreprises

Valérie Garnier

Directrice de la rédaction

Édito
par Thierry Mouthiez

le 20/09/2019

Loyers : un trou d’air pour les bureaux à La Défense…

« Notable depuis 2017, la tendance haussière se poursuit en 2019 » souligne Savills à propos du loyer des bureaux dans une récente étude sur le « marché locatif Ile-de-France » au 1er semestre.

En effet, « dans un contexte où « la conjugaison du maintien de la demande placée à un niveau supérieur à la moyenne décennale et de la contraction de l’offre accentue la pression sur les valeurs locatives », le conseil précise que, dans le QCA (quartier central des affaires, ndlr), « le loyer moyen des surfaces de « grade A » progresse de 7 % et est aujourd’hui estimé par Immostat à près de 740 euros. Cependant, il n’est pas rare d’observer des valeurs nettement supérieures à 800 euros sur les meilleurs immeubles : au terme du deuxième trimestre 2019, le loyer « prime » se situe, ainsi, à 845 euros dans le QCA ». Surtout, « le phénomène de hausse des valeurs locatives est de moins en moins confiné à Paris. Il gagne des secteurs recherchés pour leur proximité avec les centres d’affaires et pour la qualité de leur desserte en transports. C’est typiquement le cas pour le Croissant Ouest, où l’ensemble des sous-secteurs affichent des valeurs à la hausse, avec une pointe à 18 % pour le secteur Péri-Défense ».

Cependant, « La Défense fait figure d’exception » relève Savills, avec un « loyer moyen en surfaces de « grade A » qui « recule de 5 %, pour se rapprocher des 460 euros (HT, HC)/m2 », le conseil expliquant que « la faible activité transactionnelle, notamment sur le segment des surfaces « prime », est à l’origine de ce phénomène ». Cependant, « cette situation devrait être corrigée au cours des trimestres à venir ». En effet, « au regard des livraisons attendues, un rebond de l’activité est à prévoir, notamment sur le segment « prime ». Ce qui entraînerait automatiquement à la hausse les indicateurs de valeurs locatives ». Bref, une situation temporaire, comme souvent s’agissant du premier quartier d’affaires d’Europe…

Portrait

Chargement