Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Le choix Immoweek : première pré-sélection...

Le choix Immoweek : première pré-sélection pour les Pierres d’Or 2020

ActualitésBureaux

le 13 Nov 2019

Le Cercle Pierre d’Or s’est réuni ce jour afin d’établir la première sélection des nommés aux « Pierres d’Or 2020 ». Dans le très beau cadre de Louis Vuitton, place Vendôme, ce jury présidé par Marc-Antoine Jamet, secrétaire général de LVMH, a désigné au maximum dix professionnels émérites dans les dix catégories que comporte l’événement. Autant de pros de qualité qui font notre « choix Immoweek » de ce mercredi 13 novembre.

Les débats et les discussions, comme traditionnellement animées et enrichissantes, ont donné lieu à cette première sélection, que vous pouvez trouver au format PDF en suivant ce lien.

Prochain rendez-vous, le 21 novembre, pour cette fois-ci établir le choix définitif. Le Jury des Pierres d’Or devra retenir cinq noms parmi les dix catégories… et choisir son « prix du Jury » !

La rédaction d'immoweek

Édito
par Thierry Mouthiez

le 17/01/2020

Location : perspectives favorables…

« Malgré un climat social agité et le tassement attendu de la croissance économique, les perspectives demeurent favorables pour le marché des bureaux en Ile-de-France » affirme Knight Frank dans une analyse des marchés immobiliers tels qu’ils se sont présentés en 2019.

Le conseil souligne que « la hausse des livraisons augure notamment d’une année 2020 dynamique, comme à Paris où l’assèchement de l’offre entravait depuis plusieurs mois l’activité locative ». Renaud Boëssé, partner au sein du département bureaux de Knight Frank France, précise que « si une part significative des projets en cours est déjà pré commercialisée, la Capitale devrait mettre à profit cette amorce de renflouement du stock pour mieux satisfaire la demande toujours très forte des utilisateurs. La concurrence pour les meilleurs actifs devrait, néanmoins, rester importante, entre expansion des acteurs du digital et du coworking, d’une part, et poursuite des opérations de regroupement et de rationalisation d’entreprises plus « traditionnelles », d’autre part. Le dénouement possible du Brexit pourrait, aussi, relancer les mouvements de relocalisation, relativement peu nombreux en 2019″…

La société de conseil ajoute que cette année, « les projecteurs seront aussi braqués sur la première couronne. De fait, c’est là que se joue incontestablement une partie de l’avenir du marché des bureaux francilien ». Et Renaud Boëssé de conclure : « les premières couronnes Nord et Sud sont particulièrement bien loties, entre accélération de la production tertiaire et avancée d’opérations urbaines de grande envergure, qu’il s’agisse des premières mises en service des lignes du Grand Paris Express, des infrastructures à développer en vue des JO de 2024 ou de l’apparition de nouveaux quartiers et de la démultiplication de l’offre résidentielle. Autant de transformations auxquelles les utilisateurs désireux de moderniser leurs bureaux et de s’adapter aux nouveaux modes de travail tout en maîtrisant leurs coûts immobiliers ne devraient pas rester insensibles »… Bref, une belle année en perspective qui ne devrait pas manquer de confirmer les investisseurs dans leurs propres anticipations…

Portrait

Chargement