Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Logement > Actualités > Le choix Immoweek : quand le bureau crée du beau...

Le choix Immoweek : quand le bureau crée du beau logement

ActualitésLogement

le 31 Mai 2018

La transformation des bureaux en logements est souvent vantée comme moyen efficace de répondre au manque d’offre de logements (notamment à Paris). La loi Elan a pris la mesure du phénomène, sous l’égide du gouvernement. Et, parce que des exemples sont les meilleurs moyens de prouver le bien-fondé de cette démarche, nous nous penchons sur la création, par le promoteur Esprimm et le Studio Vincent Eschalier, d’un très beau programme à Issy-les-Moulineaux ; notre « immeuble de la semaine »…

Dessiné par Studio Vincent Eschalier (déjà salué dans nos pages pour ses travaux sur le « Blackpearl » cet ensemble à La Défense porté par 6ème Sens Immobilier), il s’agit de la reconversion d’un immeuble de bureaux à Issy-les-Moulineaux (92), territoire en zone tendue et au foncier très coûteux s’il en est. Un projet de reconversion qui a permis  de créer 10 logements sur 1 200 m2.

Les photographies du projet parlent d’elles-mêmes quant à l’esthétisme du projet :

L’ensemble est couronné par une coupole de verre, surplombée d’une feuille de zinc, permettant un puits de lumière dans les duplex du dernier étage. Les logements vont du duplex au triplex, privilégient la lumière naturelle et les ouvertures, notamment sur le jardin Weiden adjacent. Bien évidemment, les appartements supérieurs bénéficient de terrasses aménagées.

Le coût de l’investissement ? 3 045 000 euros.
Cela ne donne-t-il pas envie de s’investir pour donner une seconde vie aux bureaux ?

Arthur de Boutiny

Journaliste Rédacteur

Édito
par Catherine Bocquet

le 11/12/2019

Optimistes, parce qu’on le vaut bien

C’est un Simi un peu particulier qui débute aujourd’hui 11 décembre, jour de la Saint Daniel (un des moines stylites qui se réfugia au sommet d’une colonne pour méditer et se mortifier et qui n’en descendit que pour mourir, à 85 ans, en 493) et se terminera un vendredi 13, jour de la Sainte Lucie et de la Fête des Lumières.

Un Simi qui se tiendra malgré tout, et en dépit des trains et autres métros à l’arrêt, au Palais des Congrès de la Porte Maillot, à Paris. Une part de la France en grève – qui n’est plus seulement celle des gilets jaunes – n’empêchera pas le monde de l’immobilier de se réunir pour parler business et anticiper son avenir. Plus de 130 conférences, réparties en 12 cycles, poseront les débats – ne manquez pas celle co-animée par Immoweek, le 12 décembre à 14h30, sur le thème de « la transformation immobilière, 1er levier de la réversibilité » – et, cette année encore, le sujet du résidentiel aura la part belle. Parmi les enjeux, les questions des mutations diverses qui affectent les immeubles et les utilisateurs, la digitalisation, l’agriculture urbaine et l’appropriation de la fabrication de la ville. Au programme aussi, la transition énergétique et l’écologie et la nécessaire prise en compte des enjeux climatiques dans les stratégies immobilières. L’équipe d’Immoweek sera évidemment présente au long de ces journées, à votre rencontre sur le stand CO2 (facile à retenir) ou dans les allées, caméra au poing pour des interviews télé. Suivez-nous en ligne et sur les réseaux sociaux et n’oubliez pas qu’il ne vous reste que jusqu’à demain pour voter aux « Pierres d’Or » 2020. Saluons, cette année, les très belles campagnes menées par les nommés. Mais on ne vous en dira pas plus sinon que les votes sont très très serrés et que tout n’est pas acquis. Bon Simi à toutes et tous !

Portrait

Chargement