Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Territoires > Actualités > Le choix Immoweek : SFL dévoile la montée en...

Le choix Immoweek : SFL dévoile la montée en gamme du quartier Edouard VII

ActualitésTerritoires

le 14 Juin 2019

La foncière SFL est sur le point d’achever une campagne de rénovation qu’elle mène depuis six ans dans le quartier Edouard VII, un îlot d’un hectare et demi, en plein cœur du quartier central des affaires (QCA). « Un quartier mixte par origine, organisé autour de rues piétonnes, de cours et de places intérieures, mêlant 54 000 m 2 de bureaux, commerces, logements, restaurants, hôtels, ainsi que deux salles de spectacle réputées, le Théâtre Edouard VII et l’Olympia » explique-t-elle. Le choix Immoweek de ce vendredi 14 juin vous propose une visite guidée.

Parmi les derniers éléments ajoutés à cette rénovation de « ville dans la ville » – pour garder l’idée de son architecte originel Henri-Paul Nénot -, SFL a notamment mené la rénovation complète du village d’entreprises, « pour le doter de plateaux modernes, de halls majestueux, de terrasses végétalisées, d’un restaurant, et très prochainement d’un nouveau centre d’affaires et d’une salle de fitness interentreprises ». Le dernier espace de bureaux a été pris à bail par Netflix en avril dernier. SFL a également entrepris une revalorisation des espaces extérieurs, « avec la réfection des devantures en bois des boutiques, la mise en couleurs des façades haussmanniennes, l’installation d’œuvres visuelles de l’artiste Felice Varini, une nouvelle signalétique et de nouvelles grilles designées par Agent M, et un mobilier urbain vert et connecté imaginé par le designer Alexis Tricoire ».

Ces récentes réhabilitations et modernisations parachèvent une plus large – et longue ! – restructuration du quartier, réalisée il y a 20 ans, de 1997 à 1999, au moment où la foncière en est devenue propriétaire. Une telle mixité des usages est rare dans la Capitale. Sur les 54 100 m2 au total, le quartier Edouard VII présente en effet 28 400 m2 de bureaux, dont un centre de conférence ; 7 300 m2 de commerces (cafés, restaurants, boutiques) ; 8 000 m2 de spectacles ; 4 500 m2 de logements ; 3 100 m2 d’hôtel et 1 100 m2 de restaurant d’entreprise.

Nous vous proposons ainsi un portfolio des différentes réhabilitations au cours du temps.

La foncière SFL est sur le point d’achever une campagne de rénovation qu’elle mène depuis 6 ans sur le quartier Edouard VII, un îlot d’un hectare et demi, en plein cœur du quartier central des affaires (QCA). « Un quartier mixte par origine, organisé autour de rues piétonnes, de cours et de places intérieures, mêlant 54 000 m 2 de bureaux, commerces, logements, restaurants, hôtels, ainsi que deux salles de spectacle réputées, le Théâtre Edouard VII et l’Olympia » explique-t-elle. Le choix Immoweek de ce vendredi 14 juin vous propose une visite guidée.

le 14 juin 2019

SFL dévoile la montée en gamme du quartier Edouard VII

le 14 juin 2019

Jean-Baptiste Favier

Chef des informations

Édito
par Thierry Mouthiez

le 13/07/2020

Vive la Reprise !

Quel impact pourrait avoir le développement du télétravail sur la demande de bureaux ? Quelles conséquences la période de confinement pourrait-elle avoir sur celle des logements ? Comment pourraient évoluer les différentes classes d’actifs immobiliers ? A ces questions et bien d’autres, le prochain numéro de notre magazine « Immoweek », que nos abonnés vont recevoir, apporte des éléments de réponse.

En effet, il s’agit d’un numéro réellement exceptionnel de quelque 140 pages, conçu pendant et après le confinement. Ce qui explique sa constitution en deux parties. Dans la première, notre rédaction a réalisé une sélection des réponses des professionnels à notre questionnaire sur leur expérience du confinement. La seconde, pour sa part, rassemble non seulement une autre sélection, cette fois des réponses à notre questionnaire sur « le monde d’après », mais aussi de nombreux points de vue, interviews et analyses portant sur l’évolution possible des différents métiers et des différents marchés de l’immobilier.

Au total, plus de 150 professionnels de l’immobilier interviennent dans ce numéro (à conserver) qui couvre, à n’en pas douter, une période réellement unique dans l’histoire de ce secteur. Avec un objectif qui, pour nous, demeure toujours le même : faire circuler l’information afin pour que les « pros » puissent toujours mieux anticiper. Et dans ce moment où l’incertitude règne, avoir les outils pour anticiper devient primordial. « Immoweek » a la prétention d’être l’un de ces outils.

Alors, vive la reprise !

A noter : ce numéro de notre magazine est distribué avec un supplément intitulé « Crises, Société & Habitat » qui reprend l’ensemble des chroniques publiées dans nos colonnes au cours de la crise sanitaire et signées par André Yché, alors président du directoire de CDC Habitat.

Vous pouvez commander ce numéro en cliquant ici.

Portrait

Chargement