Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Le choix Immoweek : voici les « Conseils » de...

Le choix Immoweek : voici les « Conseils » de ces « Pierres d’Or 2020 »

ActualitésBureaux

le 06 Déc 2019

Il vous reste dorénavant une semaine pour voter aux « Pierres d’Or 2020 » et élire les pros (et le programme !) qui ont marqué cette année 2019. Les « choix Immoweek » de ces derniers jours (et ceux à venir) sont une bonne occasion de vous présenter les nommés. Aujourd’hui, voici les cinq « Conseils ».

Vincent Bollaert est le « head of capital markets » chez Knight Frank, fonction qu’il occupe depuis 2016. Ce MSG Finance de Paris Dauphine était auparavant chez Cushman & Wakefield, d’abord au département bureaux en début de carrière, entre 1998 et 2007, puis partner et directeur investissement bureaux (« head of office investment ») de 2008 à 2016. Il a été nommé aux « Pierres d’Or » dans la catégorie « Conseils » en 2016 et en 2019.

Jean-Laurent de La Prade est le directeur général adjoint pôle régions de BNP Paribas Real Estate Transaction France. Diplômé de l’ESLSCA, il a passé toute sa carrière au conseil de la maison BNP, auparavant Atisreal. En 1988, il entre en tant que consultant chez Atisreal Auguste-Thouard et devient associé, directeur adjoint de l’équipe Paris bureaux location QCA un an plus tard. En 2001, il prend la direction du département bureaux nord et est Ile-de-France, puis la direction de Paris bureaux location en 2006, étendue en 2009 au sud Ile-de-France. En 2011 et 2012, il chapeaute l’intégralité du pôle bureaux en Ile-de-France, sur les surfaces de 0 à 5 000 m2. Il relève un nouveau défi en 2013, sort de la « zone de confort » francilienne, et devient directeur du pôle Régions « letting » et « invest ». Poste qu’il occupe actuellement. Il a été nommé aux « Pierres d’Or », en 2008, 2009 et 2018.

Marina Lavrov est en charge du « tenant representation retail » chez CBRE. BSC Honors, mathematics & management du King’s College London en 2006, elle démarre sa carrière en tant qu’analyste au sein de RAB Capital. En 2011, elle rejoint Paris Seine Immobilier pour prendre la responsabilité de l’immobilier commercial. Elle rejoint CBRE en 2012 au poste qu’elle occupe actuellement.

Sébastien Martyn est le directeur du département investissement de Strategies & Corp. Diplômé d’HEC en 2003, il rejoint la maison fondée par Angélique de Rougé et Eric Lavigne-Delville à l’investissement. Il devient directeur de ce département en 2010. Il a été nommé aux « Pierres d’Or » dans cette catégorie en 2015, 2016, 2017 et 2018.

Nils Vinck est le « head of french capital markets » de Cushman & Wakefield. Cet autodidacte est passé par de multiples carrières professionnelles avant de rejoindre l’immobilier, en 2000 : il rejoint JLL en qualité de négociateur au sein du département Agence Paris CDB. Il est promu associate director du département capital markets en 2005. En 2012, il rejoint CBRE pour occuper un poste similaire et y reste une année avec de rejoindre DTZ France, en 2013, comme senior director et « head of french capital markets ». Au moment de la fusion avec Cushman & Wakefield en 2015, il est nommé « international partner – head of french capital markets » et membre du board et du comité de direction. Depuis janvier 2019, il est très exactement « managing director »/directeur général, « head of french capital markets » et membre du board et du comité de direction de Cushman & Wakefield.

Jean-Baptiste Favier

Chef des informations

Édito
par Thierry Mouthiez

le 13/07/2020

Vive la Reprise !

Quel impact pourrait avoir le développement du télétravail sur la demande de bureaux ? Quelles conséquences la période de confinement pourrait-elle avoir sur celle des logements ? Comment pourraient évoluer les différentes classes d’actifs immobiliers ? A ces questions et bien d’autres, le prochain numéro de notre magazine « Immoweek », que nos abonnés vont recevoir, apporte des éléments de réponse.

En effet, il s’agit d’un numéro réellement exceptionnel de quelque 140 pages, conçu pendant et après le confinement. Ce qui explique sa constitution en deux parties. Dans la première, notre rédaction a réalisé une sélection des réponses des professionnels à notre questionnaire sur leur expérience du confinement. La seconde, pour sa part, rassemble non seulement une autre sélection, cette fois des réponses à notre questionnaire sur « le monde d’après », mais aussi de nombreux points de vue, interviews et analyses portant sur l’évolution possible des différents métiers et des différents marchés de l’immobilier.

Au total, plus de 150 professionnels de l’immobilier interviennent dans ce numéro (à conserver) qui couvre, à n’en pas douter, une période réellement unique dans l’histoire de ce secteur. Avec un objectif qui, pour nous, demeure toujours le même : faire circuler l’information afin pour que les « pros » puissent toujours mieux anticiper. Et dans ce moment où l’incertitude règne, avoir les outils pour anticiper devient primordial. « Immoweek » a la prétention d’être l’un de ces outils.

Alors, vive la reprise !

A noter : ce numéro de notre magazine est distribué avec un supplément intitulé « Crises, Société & Habitat » qui reprend l’ensemble des chroniques publiées dans nos colonnes au cours de la crise sanitaire et signées par André Yché, alors président du directoire de CDC Habitat.

Vous pouvez commander ce numéro en cliquant ici.

Portrait

Chargement