Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Paris 9ème : Invesco Real Estate achète le 5-7,...

Paris 9ème : Invesco Real Estate achète le 5-7, avenue du Coq

ActualitésBureaux

le 02 Juil 2018

Invesco Real Estate a acquis, pour le compte « d’un des clients allemands de longue date de la société » et auprès d’une SCPI, l’immeuble de bureaux du 5-7, avenue du Coq, dans le 9ème arrondissement parisien.

Cet ensemble, qui développe 4 300 m2, est entièrement loué.

Dans cette opération, l’acquéreur était conseillé par le cabinet Victoires Notaires associés, KPMG, la société Theop et le cabinet Fidal.

Nous sommes ravis d'avoir eu l’opportunité d'acquérir un immeuble haussmannien dans un lieu exceptionnel au cœur du nouveau quartier central des affaires parisien de Saint -Lazare pour notre client. Cet immeuble de 6 étages regroupe 4 300 m2 de bureaux et offre un fort potentiel de repositionnement aux meilleurs standards du marché. Il bénéficie également d'un accès privilégié à différents axes de transport à Paris.

Cristiano Stampa, directeur des transactions pour la France, la Belgique et l'Europe du Sud chez Invesco Real Estate

Le marché français est l'un des principaux marchés cibles du portefeuille européen de notre client, car il combine une croissance économique soutenue et des taux de vacance au plus bas. Cet actif remplit tous nos critères d’investissement et améliore la diversification de notre portefeuille. Nous envisageons de cristalliser le potentiel de réversion de l’immeuble grâce à une stratégie de gestion active visant à créer de la valeur ajoutée et assurer un revenu à long terme à notre client.

William Ertz, directeur de la gestion de fonds chez Invesco Real Estate

Jean-Baptiste Favier

Chef des informations

Édito
par Thierry Mouthiez

le 13/12/2019

Location de bureaux : de plus en plus proche de l’hôtellerie…

A l’occasion de Simi, Deskeo, qui se présente comme le « premier opérateur de bureaux flexibles en France », souligne « les tendances réelles qui affectent l’immobilier commercial au niveau mondial et qui vont impacter le marché français dès 2020 ».

Ainsi, Frank Zorn, co-fondateur de Deskeo, estime que «2019 a été une année plus que mouvementée pour le secteur de l’immobilier d’entreprise. Le coworking continue de faire face à l’incertitude du marché, alors que de plus en plus d’entreprises se tournent vers les bureaux flexibles pour leurs espaces de travail ». Et fait valoir qu’ »à l’heure de faire des prévisions pour l’année à venir, nous avons l’opportunité de vivre en direct les évolutions du marché outre-Atlantique de par notre appartenance au groupe américain Knotel, leader mondial des bureaux flexibles. Un atout qui nous permet de voir les changements qui risquent de secouer le marché français dans les prochains mois et, ainsi, de s’y préparer dès maintenant ».

Or, aux Etats-Unis, « les contrats de location flexibles attirent de plus en plus d’entreprises, surtout des groupes de plusieurs centaines de salariés pour qui la gestion des espaces de travail est un enjeu critique. Cette adoption est une réponse évidente au besoin de souplesse exprimé par la plupart des entreprises, quelle que soit leur taille. De ce fait, le secteur de la location des espaces de travail est forcé de s’adapter et d’évoluer pour proposer une offre plus proche de l’hôtellerie que ce que l’on trouve habituellement » affirme la société, qui précise qu’au niveau mondial, « les contrats de location flexibles représentaient 2 % du marché de l’immobilier d’entreprise en 2018. Cette année, ce chiffre a atteint les 3,5 %. Cette croissance se confirme en cette fin d’année et les prévisions tablent sur plus de 9 % d’ici trois ans »… Ou encore qu’au niveau européen, « 687 000 m² de bureaux ont été pris à bail par les opérateurs de bureaux flexibles durant les trois premiers trimestres de 2019. Un chiffre en hausse de 15 % par rapport à l’an dernier. Cela représente 12 % des prises à bail de bureaux en Europe, une part qui ne cesse d’augmenter, signe que les opérateurs d’espaces de travail deviennent des acteurs majeurs de l’immobilier d’entreprise dans les grandes villes ».

Et Frank Zorn de conclure : « cette tendance a toutes les chances de s’accentuer à l’avenir. Ces nouveaux acteurs permettent de satisfaire d’un côté les propriétaires qui recherchent de la stabilité à long terme pour leurs actifs et, de l’autre, les entreprises en quête de flexibilité pour leurs espaces de travail »…

Portrait

Chargement