Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > ParisMipim 2020 : à trois semaines du départ…

ParisMipim 2020 : à trois semaines du départ…

ActualitésBureaux

le 17 Fév 2020

Ils et elles seront 55 au départ de Fontainebleau, le 6 mars prochain, pour la 4ème édition du ParisMipim. Ils et elles font partie du club « Les Cycles de l’Immobilier », dont l’objectif est de promouvoir le vélo auprès des professionnels européens de l’immobilier et de reverser des fonds à des oeuvres caritatives à l’occasion des événements qu’il organise.

Les entrainements se multiplient donc avant le grand départ et la motivation est plus que jamais au rendez-vous ! Et il en faut pour parcourir  les 1 000 kms qui relient Paris à Cannes en 5 jours, et arriver pour l’ouverture du Mipim le 10 mars…

Les oeuvres caritatives soutenues en 2020 sont « Se Tendre la Main » et « Architectes de l’Urgence ». Mais, pour exemple, Cécile de Guillebon cette année, en plus de « Solidarités International », tend la main aux femmes en choisissant d’aider une toute petite favela, à Bahia au Brésil, pour que « les projets de femmes émergent, qu’elles continuent leurs combats, comme elles le font au quotidien ».

Pour cette 4ème édition, cinq femmes se lanceront dans l’aventure du ParisMipim. Rappelons que lors des précédentes éditions Cécile de Guillebon était la seule femme en 2017 et 2018. L’an passé, deux femmes se sont jointes à elle.

Immoweek est très fier d’être le partenaire presse pour la 4ème année de cet événement qui rassemble les professionnels de l’immobilier dont le seul but est de « pédaler pour donner ». En 2017, 13 000 euros avaient été récoltés ; en 2018, 45 000 euros et en 2019, ce sont 110 000 euros qui ont été distribués à différentes oeuvres caritatives. On dit que les organisateurs ont donné à l’ensemble des coureurs un objectif pour 2020 : celui de dépasser les 130 000 euros…

Les sponsors et partenaires de l’édition 2020 sont les suivants :

Sponsor Gold :
Thibierge Notaires

Sponsors Silver :
BTP Consultants
Deloitte
Fairway
Perial
Socfim
Tetris

Sponsors  Bronze :
Bati’Life
Bouygues Bâtiment Ile-de-France
Bouygues Immobilier
LaSalle Investment Management
Oteis
Soprema
Terrell

Partenaires :
A table ; Atemia ; Demeco Entreprises ; Ege ; Groupe Renault ; Panattoni ; 100% Relax ; Immoweek ; Kardham ; Radio.Immo ; Zimmer.

A noter : Cécile de Guillebon est également la marraine de « La Course du Coeur » qui se tiendra du 25 au 29 mars prochain. Pour cette sportive « La Course du Coeur, c’est donner un sens à la pratique du sport et apporter sa contribution pour sauver des vies par le don d’organes ».

Valérie Garnier

Directrice de la rédaction

Édito
par Thierry Mouthiez

le 25/01/2021

Investissement : toujours plus sélectif…

« Le scénario le plus probable est celui d’une lente convalescence, car la situation sanitaire ne reviendra pas à la normale avant le second semestre 2021, voire 2022, retardant la reprise de l’économie et des marchés locatifs » anticipe Antoine Grignon à propos de l’investissement dans une radiographie des marchés réalisée par Knight Frank.

Le co-directeur du département investissement et responsable du commerce fait valoir que «  les investisseurs resteront donc très sélectifs, privilégiant les secteurs géographiques les plus établis et les actifs offrant des revenus stables et sécurisés, ce qui maintiendra la pression sur les taux de rendement « prime ». Ils cibleront également les biens résistant à la crise sanitaire, comme la logistique ou le résidentiel, accélérant ainsi les stratégies de diversification mises en œuvre depuis quelques années »…

CBRE, de son côté, dans une étude prospective très détaillée (« Market Outlook » France), note que « l’accès au financement bancaire est resté ouvert tout au long de l’année 2020, mais de manière plus sélective, rebattant les cartes de certaines stratégies d’investissement qui faisaient la part belle à l’effet de levier et pénalisant également les actifs au volume unitaire élevé ». Et de souligner que « dans ce contexte, la réévaluation du risque à l’aune de la crise, et des questions qu’elle pose à moyen terme, est de mise pour tous les actifs requérant un travail de création de valeur, aboutissant pour certains à un « repricing » ». Du coup, « le marché du « core » devrait rester fluide avec des corrections de prix limitées, inférieures à 5 %. Sur des opérations à valeur ajoutée situées dans des secteurs tertiaires établis et solides, la baisse moyenne devrait rester sous la barre des 10 %. En revanche, pour les localisations secondaires, les ajustements devraient être plus conséquents, oscillant entre 15 et 35 % » anticipe le conseil.

Cependant, CBRE ajoute que « pour autant, la crise n’a pas signé l’arrêt des stratégies de création de valeur. C’est notamment le cas des investisseurs en fonds propres, qui confirment leur appétit pour les stratégies de création de valeur »…

Heureusement, car ce type de stratégie participe également à la préparation de l’avenir…

Portrait

Chargement

Page 0 /

Vis à vis

Zoom 1

Vous devez être connecté pour télécharger le magazine