Chargement

fredday : bool(true)
retour Accueil > Bureaux > Actualités > Sinéquanone s’installe dans 1 145 m2 dans...

Sinéquanone s’installe dans 1 145 m2 dans le 11ème arrondissement de Paris

ActualitésBureaux

le 17 Sep 2015

Sinéquanone prend en location, auprès de la MGEN (Mutuelle Générale de l’Education Nationale), 1 145 m2 de bureaux...

Cette partie du site est réservée aux abonnés

Connectez-vous

OU

Abonnez-vous

Abonnement

Pour moins de
4€ / Jour

Je m'abonne

Édito
par Thierry Mouthiez

le 16/09/2019

2019, un bon cru locatif…

La préparation du prochain numéro de notre magazine a été l’occasion d’une réunion avec quelques-uns des principaux conseils de la place spécialisés dans le marché tertiaire locatif francilien. L’opportunité de dresser un bilan de rentrée.

S’agissant de l’activité, l’un des conseils souligne que le marché présente, en 2019, un profil inverse à celui de l’année passée. « Si en 2018, l’activité a été particulièrement dynamique au cours du 1er semestre, il n’en a pas été de même cette année. Mais, progressivement, le marché rattrape son retard ». Et de citer le créneau des grandes transactions (celles de plus de 5 000 m2), dont l’activité, en baisse de 41 % à la fin du 1er semestre, n’accuse plus qu’une baisse de 32 % à fin août. Pour ce créneau, les conseils s’accordent pour anticiper une baisse d’activité avec un million de mètres carrés commercialisés en 2019, voire moins. « Tout dépendra, aussi, du bouclage des « giga deals » ». Il faut entendre par là les recherches d’Engie ou encore de Total, qui porteraient sur plus de… 100 000 m2 chacune et dont la conclusion serait susceptible de « riper » sur l’année prochaine. Globalement, les conseils tablent sur une demande placée toujours largement supérieure aux 2 millions de mètres carrés, évoluant entre 2,2 millions pour les pessimistes à plus de 2,4 millions pour les optimistes.

Côté valeurs locatives, les conseils s’accordent pour parler d’une nette orientation à la hausse dans Paris (voire une « explosion » dans certains arrondissements tels que les 9ème/10ème et 11ème, « secteurs de prédilection du coworking et de la nouvelle économie » notamment ; et un conseil parle même d’une valeur « prime » qui atteindra, « très prochainement », 900 euros du mètre carré…), ainsi que « dans les communes assimilées » Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Neuilly-sur-Seine et Levallois-Perret (ici, ils évoquent plutôt un « rééquilibrage par rapport à des valeurs locatives déjà enregistrées dans ces communes ») et d’une stabilisation dans les autres secteurs. Avec, même, quelques interrogations quant à l’évolution de certains d’entre eux, notamment La Défense ou encore la 1ère couronne Nord, où les, respectivement, 400 000 et 300 000 m2 de bureaux en chantier laissent planer une certaine inquiétude. A La Défense, par exemple, un conseil note un « début de redynamisation » de l’activité en petites et moyennes surfaces, ce qui, « néanmoins, n’entraîne par une résorption du stock »…

Mais s’il n’est pas question de parler de hausse généralisée des valeurs, les conseils concluent en insistant sur le fait que l’année 2019 fera partie des bons crus du marché tertiaire locatif en Ile-de-France, avec une demandée placée surtout « contrainte par le manque d’offre dans la Capitale »…

Portrait

Chargement